Présentation Patricia01

Un petit espace pour permettre à chacun de se présenter, d'exposer son parcours et ses attentes.
Nous remercions chaque nouveau membre de bien vouloir s'y présenter (l'objectif est aussi de repérer rapidement les "faux" membres)
Répondre
Patricia01
Administrateur du site
Messages : 1363
Enregistré le : jeu. 29 mai 2008 22:36
Localisation : département de l'Ain
Situation familliale : Mariée, 2 enfants (adoptées)
Profession, activité : enseignante
Profil adoption : Maman de deux adorables puces : l'une de 17 ans, arrivée d'Ethiopie à l'âge de 15 mois 1/2 via Passerelle, et l'autre, 14 ans, arrivée du Vietnam via Médecins du Monde en avril 2010 (chacune avec leur particularité : TDAH-dyspraxie-dysphasie pour la grande, hép B pour la petite) ; membre active EFA01
emailpersonnel : patphil01@yahoo.fr

Présentation Patricia01

Message non lu par Patricia01 »

Bonjour à tous,
J'inaugure cette nouvelle section du forum.
Je m'appelle Patricia, je suis présente sur le forum depuis... une éternité (2008, me dit la page profil). Et actuellement administratrice malgré mes connaissances informatiques incomplètes.

Je suis maman par adoption de deux grandes filles qui ont actuellement 18 et 14 ans, la première adoptée en Ethiopie à l'âge de 16 mois, la seconde adoptée au Vietnam à l'âge de 11 mois. Deux adoptions sans difficultés particulières, à une époque où les délais étaient plus raisonnables (environ 2 ans de procédure au total pour l'aînée, 3 ans pour la seconde). Avec deux OAA qui ne font plus d'adoption de nos jours (Passerelle enfants d'Ethiopie et Médecins du Monde) et qui nous avaient très bien accompagnés.
Nous étions ouverts à "toute particularité n'entravant pas l'autonomie à l'âge adulte" pour la seconde, qui a une maladie chronique qui correspond parfaitement à nos ouvertures de l'époque. Pour la première, il a été diagnostiqué au fil des ans un trouble multidys+TDAH, puis finalement un retard mental léger (exactement la particularité qu'on avait explicitement refusée car elle me me faisait peur... la vie aime bien jouer ce genre de tour) ; elle ne sera jamais autonome (au sens que moi, je donne à l'autonomie ; les soignants la classent dans les handicapés autonomes, car elle a tout de même un certain degré d'autonomie ! Mais elle ne pourra pas gérer sa vie seule). Mais elle est absolument adorable et formidable !

Les choses ont tant évolué en adoption que mon expérience de parcours d'adoption ne peut guère informer quiconque... Mais je suis disponible pour parler adolescence, scolarité ou handicap !
Patricia, maman de deux grandes filles chocolat et miel (Ethiopie/Vietnam) de 17 et 13 ans, arrivées à 1 an
Myauu
Messages : 1
Enregistré le : sam. 16 mars 2024 19:04

Re: Présentation Patricia01

Message non lu par Myauu »

Bonjour Patricia,

Merci pour ce forum !
Je serais intéressée pour discuter avec vous, principalement concernant l’éducation d’enfant adoptés, les difficultés pouvant être rencontrées, le déconnection potentielle avec la culture de l’enfant et comment celle-ci est vécue, la façon d’aborder l’adoption en douceur avec les jeunes enfants, les inquiétudes chez eux qui peuvent ressortir et comment les gérer en tant que parent..
Je lis que vos deux filles sont grandes, l’adolescence est également une période qui me traçasse beaucoup et sur laquelle je serais ravie de pouvoir échanger !

Je n’ai pas encore commencé les démarches pour obtenir l’agrément mais chaque information, qu’elle concerne les démarches d’adoption ou la vie de famille est précieuse pour moi. Pour le moment, le Vietnam semble être le pays dont les conditions d’adoption correspondent le plus à mon profil mais je peine à trouver des témoignages détaillés concernant ce pays.
Cela fait des années maintenant que je sais que je souhaite adopter, et c’est un projet qui me tient énormément à cœur, je serai donc ravie de pouvoir échanger sur ce sujet avec des personnes concernées !

Encore merci infiniment pour cet espace de discussion, et au plaisir d’échanger avec vous !
Bonne soirée,
Myauu
Patricia01
Administrateur du site
Messages : 1363
Enregistré le : jeu. 29 mai 2008 22:36
Localisation : département de l'Ain
Situation familliale : Mariée, 2 enfants (adoptées)
Profession, activité : enseignante
Profil adoption : Maman de deux adorables puces : l'une de 17 ans, arrivée d'Ethiopie à l'âge de 15 mois 1/2 via Passerelle, et l'autre, 14 ans, arrivée du Vietnam via Médecins du Monde en avril 2010 (chacune avec leur particularité : TDAH-dyspraxie-dysphasie pour la grande, hép B pour la petite) ; membre active EFA01
emailpersonnel : patphil01@yahoo.fr

Re: Présentation Patricia01

Message non lu par Patricia01 »

Désolée du retard de réponse, j'ai été submergée côté boulot...
Je crains de ne pas avoir beaucoup de réponses utiles à vos questions.

Concernant la déconnexion avec la culture d'origine : un bébé, adopté à un an, n'a pas de culture d'origine et ne ressent pas de décalage (à l'exception d'un temps d'adaptation aux nouveaux aliments, odeurs, taux d'humidité de l'air...)... c'est certainement différent pour un enfant adopté plus grand.

Concernant les inquiétudes liées à l'adoption : aucune des mes filles n'en a exprimé... du moins rien qui soit clairement explicité. Mon aînée a eu une période, enfant, où elle se précipitait vers tout étranger de couleur, ravie de trouver un "compatriote", période où elle était très fière de ses origines et où elle disait à son père (adoptif) qu'elle voudrait bien qu'il soit noir comme elle ; puis une période où au contraire elle fuyait tout contact avec l'Afrique ; elle a eu une période où elle se demandait si elle reverrait un jour sa mère de naissance (elle a fondu en larmes quand on a expliqué qu'on n'avait aucun moyen de la retrouver), puis une longue période où elle refusait complètement la possibilité d'aller visiter l'Ethiopie. On a finalement le projet d'y aller, en touristes, l'année prochaine. Ma cadette exprime généralement une indifférence totale envers ses origines ; mais elle a demandé le classeur avec son dossier, quand elle avait 10-12 ans, et a lu les quelques informations qu'il contient (et l'a gardé longtemps dans sa chambre)... une certaine curiosité lui échappe parfois, elle serait d'accord pour aller visiter le Vietnam un jour, parfois elle parle même d'aller y travailler (mais pour ça il faudrait parler anglais, son point faible!). Les deux se sentent totalement françaises, et sont totalement nos filles, sans aucune ambiguïté.
L'adoption ne semble pas avoir une grosse importance dans ce qui est exprimé. Elles n'en parlent jamais. Mais on devine des conséquences dans certaines réactions, par exemple dans leur énorme manque de confiance en elles, dans les colères perpétuelles de la cadette, dans son refus hystérique de me laisser regarder ce qu'elle fait quand elle fait ses devoirs (peur que je voie son échec), dans son intolérance à la frustration, dans son besoin d'hyperconsommation pour se conformer aux diktats de la mode adolescente, et pour les deux, leurs efforts pour se conformer parfaitement à ce qui est attendu d'elles (à l'école ou par les copines) comme si leur vie en dépendait. Bref, plein de petits excès dans les réactions, qu'on sait être liées à un passé d'abandon, donc qui ne nous inquiètent pas outre mesure, on sait que c'est normal. On essaie d'apaiser.

En particulier, j'ai appris à réfréner mes attentes et exigences au niveau scolaire : la grande a son handicap, donc ne peut pas arriver à grand-chose ; et la plus jeune se met dans un tel état quand je veux vérifier ses devoirs et l'aider (angoisse, sans doute, qui se traduit en colère +++, puis en refus de manger quoi que ce soit aux repas qui suivent) que j'ai renoncé ; je l'ai donc laissé "couler" scolairement, jusqu'à ce qu'elle accepte l'idée qu'elle n'y arrivait pas, puis accepte un peu d'aide et une orientation en voie professionnelle (pour le moment en troisième prépa-métiers), où elle commence enfin à remonter la pente.
Même si cela allait à l'encontre de mes réflexes de prof, je me dis que j'ai sans doute eu raison (et que ce n'est pas que de la lâcheté pour éviter les conflits) : j'ai actuellement deux élèves adoptées, l'une est en phobie scolaire, l'autre est sujette à de grosses crises d'angoisses liées à la scolarité... alors, certes, ma fille est en semi-échec scolaire, mais elle est bien dans ses baskets et finira par trouver sa voie.

Je ne sais pas s'il y a là-dedans des éléments utiles... mais bonne réflexion !
Patricia, maman de deux grandes filles chocolat et miel (Ethiopie/Vietnam) de 17 et 13 ans, arrivées à 1 an
Répondre