Agrément en cours et entretien psy

Questions relatives aux premières démarches et à l'agrément.
Répondre
Karine et Olivier
Messages : 5
Enregistré le : jeu. 13 déc. 2018 12:02
emailpersonnel : Karine.combes85@gmail.com

Agrément en cours et entretien psy

Message non lu par Karine et Olivier »

Bonjour à tous
J'ai déjà lu pas mal de sujet sur le déroulement des entretiens pour l'obtention de l'agrément, mais très peu nous concernant mon mari et moi et on aurait besoin de témoignage !!!!
Depuis le 24 septembre nous sommes officiellement dans la procédure d'agrément. Nous avons déjà rencontre l'assistante sociale avec qui tout s'est bien passé et semble soutenir notre projet mais depuis notre rencontre hier avec la psychologue nous nous sentons déboussolé !
Je vous explique notre situation nous nous sommes marié cet été et nous avons commencer de suite les démarches pour la demande d'agrément.
Nous avons 33 et 35ans et essayons également d'avoir un enfant " biologique" depuis quelques mois mais nous voulons également adopter car c'est un projet de longue date. La psychologue ne comprend cette volonté de mener "2 combats en même temps" selon ces dires. Je lui ai expliqué que les délais pour une adoption étant long et qu'il était difficile de prévoir une date de grossesse c'est pourquoi on s'est lancé maintenant ! Selon elle c'est l'un ou l'autre mais pas les 2, elle m'a gentiment conseillé de reprendre ma pilule et de poursuivre ou alors l'inverse faire un enfant et venir adopté après ! Je comprend son inquiétude par rapport à l'enfant adopté et a ses besoins mais je ne comprend pas sa position. Elle veut connaître la position de l'enfant adopté aîné cadet ?!
Des personnes ont elles fait des demandes d'agrément tout en essayant d'avoir naturellement un enfant ! Comment cela s'est il passé ? Cela a til posé un souci pour l'un ou l'autre ! Pendant la grossesse.....
Merci davance pour tous vos témoignages
alcaline
Messages : 34
Enregistré le : dim. 9 sept. 2018 19:14

Re: Agrément en cours et entretien psy

Message non lu par alcaline »

Bonjour,

Je me permets de vous répondre car nous avons rencontrés à peu prêt le même problème ... à l'inverse. En gros nous avons signalé à notre psychologue que nous voulions nous consacré au projet d'adoption (problèmes médicaux pour grossesse naturelle mais pas impossible non plus). Il a également eu du mal à comprendre notre position car pour lui les 2 n'étaient pas incompatibles. Comme quoi ...
Malgré tout, pour lui ce qui était important c'est qu'on ait bien compris la différence entre enfant adopté et enfant naturel, que la parentalité adoptive avait ses spécificités. Il a également bien compris que quelque soit la composition de notre famille plus tard ( 1 seul enfant adopté ou 1 enfant adopté et 1 enfant naturel) cela nous conviendrait parfaitement et que l'on saurait faire cohabiter les 2 modes de parentalités.
Par ailleurs notre psy n'était apparemment pas très au courant des considérations administratives d'où notre difficultés à lui faire comprendre notre choix. En effet, si vous avez un enfant en cours de validité de votre agrément (5 ans) votre dossier sera à actualiser (nouveaux entretiens ) et peut-être même suspendu quelques temps pendant votre grossesse et les 1ers mois de votre bébé (je ne suis pas sûr) . Il faudra aussi peut-être envisager un profil d'enfants différents de celui que vous envisagez actuellement (quelle est votre ouverture actuelle en terme d'âge et de santé ?). C'est peut-être en ce sens que votre psy s'interroge sur votre choix.
Mais si vous lui montrez que vous avez bien compris ce que cela implique de mener les 2 projets, comment vous envisagez concrètement les choses, cela devrait bien se passer. Peut-être pouvez-vous aussi vous renseigner auprès de EFA de votre département si d'autres couples ont eu ce genre de situation avec votre psy.
Bonne chance pour la suite.
Fifoune
Messages : 307
Enregistré le : lun. 25 juil. 2011 17:12
Localisation : IdF
Situation familliale : Mariee
Profession, activité : Assistante de direction
Profil adoption : Heureuse maman de F. arrivée d'Haïti en 2009 à 4 ans et 2 mois (procédure individuelle, 34 mois d'attente), de H. arrivé de RDC en 2016 à 6 ans et demi (OAA, 50 mois d'attente) et de G. né en France et rencontré en 2019 à l'âge de 4 ans.
emailpersonnel : delphine.francou@gmail.com

Re: Agrément en cours et entretien psy

Message non lu par Fifoune »

Effectivement, avoir un enfant adopté et un biologique n'est pas insensé ni impossible si vous avez bien conscience des spécificités de chacune des parentalités (mais je pense que c'est le cas)

En revanche ce qui est plus délicat, c'est de mener les 2 projets de front, déjà parce que, comme le dit alcaline, l'arrivée d'un enfant biologique (qui devrait dans votre cas arriver avant l'enfant adopté, sauf problème de fertilité que je ne vous souhaite pas) rendra caduque votre agrément et nécessitera une suspension puis une actualisation avec des nouveaux entretiens (pas vraiment de gain de temps, du coup).

De plus effectivement, adopter est de + en + compliqué et ça peut l'être encore plus quand on est déjà parents : on n'est alors souvent plus prioritaire en France (même si ça dépend des cas et des départements), et il faut souvent s'ouvrir à un projet différent pour aboutir. Ca peut être par exemple un enfant grand... sauf qu'on conseille d'adapter l'âge à l'ordre d'arrivée dans la fratrie, donc que l'enfant qui arrive soit plus jeune que celui qui est déjà au foyer. Bref, beaucoup de contraintes...

Par ailleurs, mener à bien un projet d'adoption demande un investissement et une énergie considérable, pas forcément compatible avec l'attente et l'arrivée d'un enfant biologique...

Delphine
Delphine (43 ans) maman d'une puce de 15 ans (Haïti, 2009), d'un ptit gars de 11 ans (RDC, 2016), et d'un mini gars de 6 ans (France, 2019).
Karine et Olivier
Messages : 5
Enregistré le : jeu. 13 déc. 2018 12:02
emailpersonnel : Karine.combes85@gmail.com

Re: Agrément en cours et entretien psy

Message non lu par Karine et Olivier »

Tout d'abord merci de partager vos expériences.
Nous nous orientons vers un enfant entre o et 2 ans. En toute logique l'enfant biologique arriverait en premier et si c'est le cas nous savons qu'une fois l'agrément obtenu il faudra modifier la notice.
Nous en avons discuter avec notre travailleur social qui nous a expliqué que cela était déjà arrivé à certain couple (grossesse pendant l'agrément) et que ces derniers avaient poursuivi les démarches. Elle nous a conseillé de changer d'intervenant si l'on ne se sentait pas à l'aise avec elle, (sentiments récurrent chez les couples qu'elle a suivi à priori)!!!
Il est vrai que cela risque de nous demander beaucoup d'énergie mais on s'en sent capable. Dans la mesure du possible, nous avons toujours voulu construire une famille avec un enfant adopté et un enfant naturel.
Fifoune
Messages : 307
Enregistré le : lun. 25 juil. 2011 17:12
Localisation : IdF
Situation familliale : Mariee
Profession, activité : Assistante de direction
Profil adoption : Heureuse maman de F. arrivée d'Haïti en 2009 à 4 ans et 2 mois (procédure individuelle, 34 mois d'attente), de H. arrivé de RDC en 2016 à 6 ans et demi (OAA, 50 mois d'attente) et de G. né en France et rencontré en 2019 à l'âge de 4 ans.
emailpersonnel : delphine.francou@gmail.com

Re: Agrément en cours et entretien psy

Message non lu par Fifoune »

Alors si votre choix est clair et que l'AS semble dire que c'est possible, effectivement demandez à changer de psy.

Discutez aussi avec l'EFA de votre département pour savoir s'il arrive qu'il y ait des attributions de bébés nés sous x à des "déjà parents" et dans quel contexte. Car à l'international un agrément 0-2 ans c'est mission impossible.

Delphine
Delphine (43 ans) maman d'une puce de 15 ans (Haïti, 2009), d'un ptit gars de 11 ans (RDC, 2016), et d'un mini gars de 6 ans (France, 2019).
Patricia01
Administrateur du site
Messages : 1204
Enregistré le : jeu. 29 mai 2008 22:36
Localisation : département de l'Ain
Situation familliale : Mariée, 2 enfants (adoptées)
Profession, activité : enseignante
Profil adoption : Maman de deux adorables puces : l'une de 14 ans, arrivée d'Ethiopie à l'âge de 15 mois 1/2 via Passerelle, et l'autre, 10 ans, arrivée du Vietnam via Médecins du Monde en avril 2010 (chacune avec leur particularité : TDAH-dyspraxie-dysphasie pour la grande, hép B pour la petite) ; membre active EFA01
emailpersonnel : patphil01@yahoo.fr

Re: Agrément en cours et entretien psy

Message non lu par Patricia01 »

"Autrefois" (d'mon temps !), quand l'adoption était moins complexe, moins longue, il était mal vu par les travailleurs sociaux de mener les deux projets de front. En gros, si on commençait les démarches alors qu'on était en plein parcours PMA, cela signifiait qu'on n'avait pas fait le deuil de l'enfant bio...
Mais vu les délais à rallonge de l'adoption, cette position est devenue heureusement bien plus rare, et la plupart des travailleurs sociaux comprennent qu'on ne veuille pas attendre trop. Dans mon département en particulier, les postulants savent que le conseil de famille tient compte de l'âge des postulants, et que s'ils entament les démarches après leurs 35 ans, ils ne seront pas prioritaires ; ils commencent donc avant, PMA finies ou non. Et ça passe très bien auprès des travailleurs sociaux (alors que ça passait moins bien il y a 10 ans). Après, il est possible que votre département ne fonctionne pas par ordre chronologique et que cet argument ne tienne pas... Ou dans certains départements, les travailleurs sociaux ne sont pas "spécialisés adoption" et peuvent avoir une vision incomplète des contraintes, notamment en terme d'âge.

A l'époque, on faisait partie des rares couples ayant mené les deux de fronts, et c'était passé tout de même. On avait expliqué que nos chances de grossesse biologiques étaient très minces, qu'on voulait les tenter pour ne pas avoir de regret, mais qu'on se projetait avant tout vers une adoption. Et on a beaucoup lu, on s'est informés, on a rencontré des gens, bref, on s'est lancés à fond dans le projet d'adoption en mettant l'autre au second plan... puis en l'abandonnant totalement juste avant la fin des démarches d'agrément. On n'avait pas l'énergie de mener les deux de front, et l'adoption était un parcours plus positif et plus enthousiasmant.

Bon courage... mais je pense que vous ne devez pas trop parler de votre envie d'enfant biologique : vous êtes là parce que vous voulez adopter, point. Dites que vous aimeriez aussi un jour un enfant biologique, c'est pour ça que vous ne prenez pas la pilule, mais que votre projet actuel est l'adoption. Que peu importe dans quel ordre ils arriveront. Restez très ouvert, en expliquant que bien sûr vous réévaluerez votre projet si un enfant biologique se présente, que vous mettrez l'adoption entre parenthèses pendant un temps ; de même que si vous adoptez, vous ne mettrez pas en route un bébé dans les jours qui suivent. Ils ont besoin de voir que vous menez les deux projets l'un après l'autre, je pense, et que vous êtes conscient qu'un enfant bouleverse votre vie, que vous saurez les accueillir l'un après l'autre, prendre du temps pour chacun d'eux.
Et si le courant ne passe pas, changez d'interlocuteur...
Patricia, maman de deux petites filles chocolat et miel (Ethiopie/Vietnam) de 15 et 11 ans
Karine et Olivier
Messages : 5
Enregistré le : jeu. 13 déc. 2018 12:02
emailpersonnel : Karine.combes85@gmail.com

Re: Agrément en cours et entretien psy

Message non lu par Karine et Olivier »

On nous a fait comprendre qu'à ce jour au vu de notre âge et de notre situation que nous serions prioritaire.
Le sujet de l'enfant biologique à été évoqué par la psy et en toute honnêteté (comme quoi ça paie pas toujours) nous lui avons dit que cela faisait parti de nos projets. Évidemment elle a saisie l'occasion et m'a demande si je prenais encore la pilule !
Nous avons tenté mais en vain de lui expliqué que nous étions present pour l'enfant adopté et qu'il n'était pas question de l'enfant bio mais elle a insisté! A quelques mots prêt des vôtres c'est ce que nous lui a ont dit. Nous savons qu'un enfant bouleverse une vie, et en fonction de celui qui arrivera en premier nous prendront une décision. Mais je ne sais plus quoi dire ou non pour la convaincre car pour elle on se tire une balle dans le pied !
Est ce qu'il est préférable de changer de psy !?
A dire vrai je ne voulais tellement pas lui parler de l'enfant bio que je ne lui ai pas tout dit de peur que cela se retourne contre nous mais aujourd'hui je regrette. En réalité cela fait 2ans que l'on essaie avec mon mari et nous entamons les tous premiers examens du bilan de stérilité primaire ! Je ne l'ai pas abordé car pour moi ce sont 2 projets distinct mais d'égal importance.
Est ce que je dois finalement le dire elle comprendrait ainsi que les 2 combats non pas commencé en même temps !?
D'après notre travailleur social on devrait dire à notre psy que comme cela ne marche pas, on se tourne aujourd'hui vers l'adoption qui faisait aussi parti de nos projets de vie !? Qu'en pensez vous ?
Patricia01
Administrateur du site
Messages : 1204
Enregistré le : jeu. 29 mai 2008 22:36
Localisation : département de l'Ain
Situation familliale : Mariée, 2 enfants (adoptées)
Profession, activité : enseignante
Profil adoption : Maman de deux adorables puces : l'une de 14 ans, arrivée d'Ethiopie à l'âge de 15 mois 1/2 via Passerelle, et l'autre, 10 ans, arrivée du Vietnam via Médecins du Monde en avril 2010 (chacune avec leur particularité : TDAH-dyspraxie-dysphasie pour la grande, hép B pour la petite) ; membre active EFA01
emailpersonnel : patphil01@yahoo.fr

Re: Agrément en cours et entretien psy

Message non lu par Patricia01 »

Vous pouvez le dire ainsi, oui : que puisque ça ne marche pas, vous vous tournez vers l'adoption qui vous tentait depuis le début. Et même, si elle insiste, vous pouvez dire que vous ne vous fermez pas la porte de la PMA, mais que votre priorité est l'adoption.
Ça vaut peut-être le coup de voir avec l'antenne locale EFA s'ils ont eu des échos particuliers de personnes dans votre situation, s'ils vous conseillent de changer de psy. Mais si effectivement vous sentez que ça coince au prochain entretien, il faudra l'envisager.
Patricia, maman de deux petites filles chocolat et miel (Ethiopie/Vietnam) de 15 et 11 ans
Répondre