accueil d'urgence

Postez ici vos réflexions sur des sujets d'actualités ou vos questions d'ordre général.
Répondre
Thomas77
Messages : 1
Enregistré le : mar. 16 janv. 2018 22:51
emailpersonnel : Thomasdd@sfr.fr

accueil d'urgence

Message non lu par Thomas77 » mer. 17 janv. 2018 15:55

Bonjour
Nous avons besoin de vos avis et de vos connaissances.
Nous avons notre agrément depuis 2015, avec un projet d'adoption pour un enfant pupille de l'état de moins d'un an et résidons dans le 77.
Nous avons passés une semaine de vacances en période de noël dans notre maison en province avec ma belle famille et une de leur amie (qui est nourrice), accompagnée d'un petit garçon de deux ans qu'elle garde. Les relations avec ce petit bonhomme ont été limite fusionnelles un très bon feeling s'est installé de la part de tous. la situation de ce petit garçon et très inquiétante:

le père est totalement absent (incarcéré et ne connais pas son fils)
la mère le rejette. (pour info ils sont avec mes beaux parents dans notre maison depuis le 23/12/2017) et sans aucun contacte entre la mère et son fils. nous avons vu arriver un enfant timide et réservé portant des couche H24 et ne buvant que des biberons. Aujourd'hui, rieur, enjoué et mangeant de tout a table comme un grand. (pour les couches juste la nuit).

sont retour en IDF est prévu pour ces jours et sa nourrice dit vouloir entamer des démarche pour que ce petit bonhomme ne retourne pas chez sa mère.
quelle solutions aurions nous a notre disposition si l'on venais a prendre la décision d'accueillir cet enfant?

dans l'attente de vos réactions, conseils et infos
Bien cordialement

Fifoune
Messages : 211
Enregistré le : lun. 25 juil. 2011 17:12
Localisation : IdF
Situation familliale : Mariee
Profession, activité : Assistante de direction
Profil adoption : Heureuse maman de F. arrivée d'Haïti en 2009 à 4 ans et 2 mois (procédure individuelle, 34 mois d'attente) et de H. arrivé de RDC en 2016 à 6 ans et demi (OAA, 50 mois d'attente)
emailpersonnel : delphine.francou@gmail.com

Re: accueil d'urgence

Message non lu par Fifoune » mer. 17 janv. 2018 17:27

Bonjour,

Je ne suis pas experte, mais je dirais : aucune.

Si vous (ou sa nourrice) vous inquiétez pour ce petit garçon, il faut faire un signalement aux services sociaux. Une enquête sera ouverte et il pourrait ensuite être éventuellement décidé d'enlever cet enfant à sa mère (ou pas), et le cas échéant il serait placé temporairement chez un autre membre de sa famille ou à défaut dans une famille d'accueil agréée comme telle (et pas une famille adoptante, cela n'a rien à voir).

Je comprends que vous avez eu un coup de coeur pour cet enfant, mais cela ne vous donne aucun droit sur lui.

Bon courage,
Delphine
Delphine (41 ans) maman d'une puce de 13 ans (Haïti, 2009) et d'un ptit gars de 8 ans (RDC, 2016)

Patricia01
Administrateur du site
Messages : 917
Enregistré le : jeu. 29 mai 2008 22:36
Localisation : département de l'Ain
Situation familliale : Mariée, 2 enfants (adoptées)
Profession, activité : enseignante
Profil adoption : Maman de deux adorables puces : l'une de 10 ans, arrivée d'Ethiopie à l'âge de 15 mois 1/2 via Passerelle, et l'autre, 7 ans, arrivée du Vietnam via Médecins du Monde en avril 2010 (chacune avec leur particularité : TDAH-dyspraxie-dysphasie pour la grande, hép B pour la petite) ; membre active EFA01
emailpersonnel : patphil01@yahoo.fr

Re: accueil d'urgence

Message non lu par Patricia01 » mer. 17 janv. 2018 18:33

Pour compléter (mais je vérifierait peut-être auprès des juristes) : effectivement, il doit y avoir signalement aux services sociaux, qui peuvent dans ce cas décider de le placer en famille d'accueil. Ensuite, il y aura une procédure judiciaire, il pourrait être déclaré abandonné, devenir pupille, être adopté. Mais la loi ne permet pas, d'une façon générale, de demander à adopter un pupille déjà identifié.
Après, il existe d'autres statuts, d'autres procédures, moins connues. L'enfant peut être placé par décision du juge chez un "tiers affectif", quelqu'un avec qui il a déjà des liens (généralement quelqu'un de la famille). Il me semble que le tiers affectif, ayant accueilli l'enfant un certain nombre de mois ou d'années, peut demander à l'adopter le jour où il devient adoptable (ou éventuellement demander à avoir l'autorité parentale ou même à l'adopter, suite à un conseil de famille -mais pas celui des pupilles de l'état, le conseil de famille au sens premier du terme). Mais il faudrait que je vérifie... et je ne pense pas que ce soit possible dans votre cas : vous ne le connaissez pas assez.
Aussi gênante que puisse vous paraitre cette impossibilité d'adopter un enfant déjà identifié, il faut toujours se souvenir que cette règle a été créée pour éviter tout abus, tout trafic d'enfant.
Patricia, maman de deux petites filles chocolat et miel (Ethiopie/Vietnam) de 12 et 8 ans

Colcline
Messages : 7
Enregistré le : jeu. 10 août 2017 18:35
Localisation : Bretagne
Situation familliale : Marié
Profil adoption : En couple depuis 10 ans, pas d'enfant. En attente d'un enfant de moins de 4 ans, toute ethnie. Inscrits sur la liste des pupilles, en contact avec des oaa pour le Vietnam.
Contact :

Re: accueil d'urgence

Message non lu par Colcline » jeu. 18 janv. 2018 22:51

Bonjour,

Je travaille justement en protection de l'enfance (et suis future maman adoptante... un jour!). Je rejoins la dernière réponse. Un enfant peut être placé par le juge des enfants chez un "tiers digne de confiance", mais les personnes considérées en tant que telles sont des proches de l'enfant depuis des années (souvent grands-parents, oncle, tante...). La procédure est bien différente de l'adoption. Il s'agit de mettre l'enfant en sécurité et d'assurer ses besoins, sans interférer dans le lien aux parents, quand bien même celui-ci est fragile ou difficile.
Les démarches d'adoptabilité sont rarement entamées, mais cela va peut-être changer avec la loi de mars 2016... dans quelques années.

Répondre