Des nouvelles

Questions relatives aux premières démarches et à l'agrément.
Fifoune
Messages : 275
Enregistré le : lun. 25 juil. 2011 17:12
Localisation : IdF
Situation familliale : Mariee
Profession, activité : Assistante de direction
Profil adoption : Heureuse maman de F. arrivée d'Haïti en 2009 à 4 ans et 2 mois (procédure individuelle, 34 mois d'attente), de H. arrivé de RDC en 2016 à 6 ans et demi (OAA, 50 mois d'attente) et de G. né en France et rencontré en 2019 à l'âge de 4 ans.
emailpersonnel : delphine.francou@gmail.com

Des nouvelles

Message non lu par Fifoune » mer. 3 avr. 2019 18:53

Bonjour,

Nous voilà partis pour de nouvelles aventures : nous venons d'obtenir notre 3è agrément ! En 5 mois montre en main (dossier enregistré le 23/10, agrément obtenu le 19/03, bravo l'Essonne :) )
Cet agrément est pour un enfant jusqu'à 9 ans, nous nous orientons vers en enfant pupille. Nous aimerions un enfant de l'Essonne car nous avons toute confiance en ce département qui connait très bien le sujet adoption et qui assure un vrai suivi des adoptants et des pupilles, mais nous ne savons pas si ça sera suffisant : nous contacterons peut être d'autres départements et/ou ERF, nous y réfléchissons... Nous ne sommes pas ouverts à des particularités lourdes mais davantage à un enfant avec un passé un peu compliqué.

A bientôt pour la suite :)

Delphine
Delphine (42 ans) maman d'une puce de 14 ans (Haïti, 2009), d'un ptit gars de 9 ans (RDC, 2016), et d'un mini gars de 4 ans (France, 2019).

chrischris
Messages : 230
Enregistré le : mar. 22 nov. 2011 14:27
emailpersonnel : adoptionattente@yahoo.fr

Re: Des nouvelles

Message non lu par chrischris » mer. 3 avr. 2019 21:23

Félicitations à vous pour cette belle nouvelle

Je vous souhaite une attente sereine du prochain coup de fil magique

Avatar du membre
kaakook29
Messages : 254
Enregistré le : mar. 12 janv. 2016 22:08
Localisation : bretagne - finistere
Situation familliale : marié
Profil adoption : Papa de jumeaux mixte malgache (nés en 2011- adoptés en 2016)
Agrément pour un 3eme enfant en cours

Re: Des nouvelles

Message non lu par kaakook29 » jeu. 4 avr. 2019 06:27

bonjour Delphine,

Félicitations pour ce 3eme agrément. Nous avions fait 2 rdv pour l'agrément, 1h10 avec l'AS et 35 avec le psy...

Nous avons quasi le même profil pour ce 3eme agrément. Nous souhaitons un enfant jusqu'à 8 ans, né après 2013 pour garder l'écart avec les ainés.

Nous sommes aussi ouvert à l'histoire lourde avec des ouvertures sur des pathologies ne gênant pas l'autonomie à l'âge adulte.

Nous avons démarché tous les départements Français et ERF... Notre profil a été retenu par 18 départements. ERF juge que notre profil n'est pas assez ouvert pour eux.

Quand je parle histoire lourde, nous sommes ouvert à un enfant issus d'un inceste, viol, histoire familiale compliqué et/ou ayant subis une maltraitance.

Pour les ouvertures au pathologie, cela concerne un besoin d'appareillage pour l'audition ou port de lunette, agénésie d'un membre sans liens avec une atteinte cérébrale, malformations physiques sans lien avec un problème cérébrale. Nous ne sommes pas ouvert au SAF, HIV et Hépatite.

Bon cheminement.
Papa 34 ans de Jumeaux 8 ans (Madagascar 2016)
Agrément en cours - Enfant 0-8 ans né à compter de 2013

Fifoune
Messages : 275
Enregistré le : lun. 25 juil. 2011 17:12
Localisation : IdF
Situation familliale : Mariee
Profession, activité : Assistante de direction
Profil adoption : Heureuse maman de F. arrivée d'Haïti en 2009 à 4 ans et 2 mois (procédure individuelle, 34 mois d'attente), de H. arrivé de RDC en 2016 à 6 ans et demi (OAA, 50 mois d'attente) et de G. né en France et rencontré en 2019 à l'âge de 4 ans.
emailpersonnel : delphine.francou@gmail.com

Re: Des nouvelles

Message non lu par Fifoune » jeu. 4 avr. 2019 09:38

Merci !

Nous en 5 mois nous avons fait 8 entretiens (4 AS et 4 psy) + la réunion d'information en début de parcours ! Au taquet :)

Effectivement notre profil et notre agrément sont similaires aux votres (sensiblement les mêmes ouvertures). Nous hésitons à contacter d'autres départements... la préparation des enfants (et la vérification de leur adoptabilité) est importante pour nous et nous savons que tous les départements n'ont pas les moyens de le faire. C'est pour ça que l'Essonne nous correspond bien, et que nous pensons contacter ERF (mais ce que tu me dis ne me rassure pas forcément... on va tenter quand même !).

Nous allons commencer par contacter EFA91 je pense, pour voir ce qu'ils en pensent.

Merci ! :)
Delphine (42 ans) maman d'une puce de 14 ans (Haïti, 2009), d'un ptit gars de 9 ans (RDC, 2016), et d'un mini gars de 4 ans (France, 2019).

papotage
Messages : 20
Enregistré le : mar. 3 nov. 2015 22:06

Re: Des nouvelles

Message non lu par papotage » ven. 5 avr. 2019 09:05

Bonjour,
Super nouvelle Delphine! Maintenant que l'aventure commence! Je vous souhaite de trouver votre chemin.

Je rebondis sur le description de Kaakook29 sur l'ouverture aux histoires lourdes. C'est une remarque générale, pas forcément applicable ici.
Il m'est arrivé plusieurs fois en parlant avec des postulants ouverts à l'accueil d'enfant avec un passé douloureux qu'ils ne projettent pas les conséquences de ce passé douloureux dans le présent et le futur. Cette partie était souvent pensée par eux comme l'accompagnement de l'enfant à mettre du sens et accepter le passé, mais que ça allait bien rester le passé. Par exemple, en cas de maltraitance, ils projettaient difficilement que l'enfant puisse être violent (avec lui-même, avec les autres), destructeur (des objets, des lieux, des relations que chacun peut leur proposer) car la maltraitance en tant que telle était arrêtée à l'arrivée dans leur famille.
En en parlant avec eux, je leur proposais plutôt que de penser à un enfant issu d'un inceste, viol, avec histoire familiale compliquée..., de penser à un enfant avec un comportement violent, dangereux, apathique voir dépressif, inhibé ou déshinibé (de façon pathologique), ne résistant pas à la frustration, avec des relations sociales inappropriées, avec de grandes difficultés scolaires (concentration, mémorisation, repérage dans le temps et l'espace...)... Bref, pas juste se dire par exemple qu'un jour, ils auraient à annoncer à l'enfant que sa génitrice n'était pas consentante.
Dans cette ouverture aux histoires lourdes telles que l'entendent les travailleurs sociaux, je crois que c'est une ouverture à un présent et un quotidien complexes et potentiellement très difficiles, que même une vie familiale et des prises en charge n'arrivent pas forcément à calmer, d'ou une ouverture aussi à un futur incertain.

Bonne journée à tous

Fifoune
Messages : 275
Enregistré le : lun. 25 juil. 2011 17:12
Localisation : IdF
Situation familliale : Mariee
Profession, activité : Assistante de direction
Profil adoption : Heureuse maman de F. arrivée d'Haïti en 2009 à 4 ans et 2 mois (procédure individuelle, 34 mois d'attente), de H. arrivé de RDC en 2016 à 6 ans et demi (OAA, 50 mois d'attente) et de G. né en France et rencontré en 2019 à l'âge de 4 ans.
emailpersonnel : delphine.francou@gmail.com

Re: Des nouvelles

Message non lu par Fifoune » ven. 5 avr. 2019 09:37

Coucou Claire,

Merci pour ton message. Effectivement l'alerte est intéressante. Nous avons pu pas mal en discuter avec nos TS, et nous avons bien en tête les conséquences du passé sur le présent et le futur de l'enfant. C'est pour ça que nous accordons beaucoup d'importance à la préparation de l'enfant et à sa prise en charge, pour avoir une idée la plus juste possible de son passé et des impacts sur son comportement et son évolution (même si évidemment il n'y a jamais aucune certitude). En gros, je pense, en toute humilité, que nous pourrons gérer un certain nombre de situations pour autant qu'on y soit préparés et qu'un "diagnostic" assez fiable ait été posé sur l'enfant et sa capacité à être résilient et/ou à s'intégrer dans une famille malgré son passé/ses difficultés présentes. C'est pour cette raison que nous hésitons à contacter tous les départements, conscients que la prise en charge des pupilles n'est pas la même partout et que les dossiers ne sont pas toujours précis.

Nous allons nous rapprocher d'EFA91 pour prendre leur avis.

Merci !
Delphine
Delphine (42 ans) maman d'une puce de 14 ans (Haïti, 2009), d'un ptit gars de 9 ans (RDC, 2016), et d'un mini gars de 4 ans (France, 2019).

ABC
Messages : 224
Enregistré le : mar. 15 avr. 2014 16:39
Situation familliale : Mariée, 1 enfant
Profession, activité : Architecte d'intérieur
Profil adoption : Maman d'un petit garçon né en 2011 en Côte d'Ivoire (7 ans et demi) arrivé en aout 2018. Deuxième agrément en cours.
Localisation : Cher
Contact :

Re: Des nouvelles

Message non lu par ABC » ven. 5 avr. 2019 18:35

Félicitations pour ce troisième agrément !
agrément pour un enfant de moins de 6 ans en avril 2015

Aurore
Messages : 97
Enregistré le : lun. 24 juil. 2017 20:07

Re: Des nouvelles

Message non lu par Aurore » mar. 9 avr. 2019 20:38

Papotage, ce que vous indiquez sur les enfants à histoire lourde m'interpelle. Comme Delphine mon mari et moi sommes ouverts à une histoire lourde. Du coup je m'interroge sur votre remarque : y a t'il des études montrant que les enfants issus de viols ou d'inceste ont plus de soucis que les autres, même s'il sont adoptés bébé ? Est ce quelque chose qui s'observe la plupart du temps ?

Et félicitations à Delphine pour ce 3eme agrément !!

papotage
Messages : 20
Enregistré le : mar. 3 nov. 2015 22:06

Re: Des nouvelles

Message non lu par papotage » mer. 10 avr. 2019 10:00

Bonjour,
Aurore, ce n'était pas mon propos. Je ne fais référence ni à des études, ni même à des observations pour parler de fréquence ou de degré.
Ce que je voulais dire est que, d'après mes rencontres et ce que j'ai pu en comprendre, lorsque les travailleurs sociaux (qu'ils soient d'un département ou liés à des structures telles que ERF mentionné par Delphine et Kaakooc29) évoquent des histoires lourdes, ils s'intéressent à des profils d'enfants pour lesquels cette histoire a un impact sur son développement. Je n'ai pas eu le sentiment (tout personnel donc!) que lorsque des professionnels cherchent des parents potentiels pour un enfant qui a une histoire lourde, ils pensent à un enfant pour qui "tout va bien". Si ils avaient cette projection-là, tous les enfants adoptés seraient considérés comme ayant une histoire lourde, non? Ils ont tous été abandonnés.
Pourquoi mentionnez-vous "même s'ils sont adoptés bébé"? Vous pensez que le degré et la fréquence des soucis que peut avoir un enfant est lié à l'âge auquel il est adopté?
Delphine, oui, je crois que la confiance que l'on peut avoir dans l'équipe qui suit l'enfant avant son adoption (et après d'ailleurs) est primordiale; et que les moyens et les façons de faire peuvent être très différents d'un département à l'autre; vous avez raison d'en faire un critère.
Bonne journée

Aurore
Messages : 97
Enregistré le : lun. 24 juil. 2017 20:07

Re: Des nouvelles

Message non lu par Aurore » mer. 10 avr. 2019 10:31

Merci pour cette réponse. Je n'avais en effet pas bien compris. Il me semble évident qu'un enfant qui a une histoire lourde qui peut être "invisible" ne doit pas pour cela être considéré comme un enfant sans problème. Je suis un peu dans l'optique de Fifoune, à savoir que mon mari et moi nous sentons de gérer ce genre de situation qui ne nous semble pas forcément plus problématique que d'autres soucis des enfants adoptés... Ce en quoi nous nous trompons visiblement.

J'évoquais le cas des bébés tout simplement parce que si l'enfant issu d'un viol ou d'un inceste, dans ma tête il est forcément adopté bébé mais là encore je me trompe peut-être. Je sais qu'une adoption d'un nourrisson peut mal se passer surtout avec une histoire lourde comme celle-ci. Par contre je me disais (naïvement sans doute) que si l'enfant était resté quelques années avec sa mère avant d'être adopté, les conséquences sur lui pouvaient être plus néfastes (mère qui rejette sur lui sa propre histoire, vie dans un environnement malsain dans le cas d'un inceste...)

On trouve peu de renseignements d'adoption sur ces cas-là... En tout cas, j'ai maintenant matière à réfléchir, merci.

Répondre