La procédure d'agrément malmène

Vos témoignages d'adoption, heureux ou malheureux, d'adoptant ou d'adopté.
Répondre
fanny46
Messages : 2
Enregistré le : ven. 26 avr. 2019 17:39

La procédure d'agrément malmène

Message non lu par fanny46 » ven. 26 avr. 2019 18:30

Bonjour,
Célibataire, la quarantaine passée, j'ai entamé ma procédure d'adoption, mon projet enraciné dans mon coeur depuis de longues années. J'ai obtenu mon agrément au bout des 9 mois de procédure annoncée lors de la réunion d'informations, mais au prix de larmes en sortant de certains rendez-vous; je me suis souvent sentie ébranlée, malmenée même si j'avais mon projet chevillé au corps. Est-ce-que d'autres adoptants, couples ou célibataires, ont ressenti des choses similaires durant cette période pour obtenir l'agrément ?

Patricia01
Administrateur du site
Messages : 1099
Enregistré le : jeu. 29 mai 2008 22:36
Localisation : département de l'Ain
Situation familliale : Mariée, 2 enfants (adoptées)
Profession, activité : enseignante
Profil adoption : Maman de deux adorables puces : l'une de 14 ans, arrivée d'Ethiopie à l'âge de 15 mois 1/2 via Passerelle, et l'autre, 10 ans, arrivée du Vietnam via Médecins du Monde en avril 2010 (chacune avec leur particularité : TDAH-dyspraxie-dysphasie pour la grande, hép B pour la petite) ; membre active EFA01
emailpersonnel : patphil01@yahoo.fr

Re: La procédure d'agrément malmène

Message non lu par Patricia01 » ven. 26 avr. 2019 22:57

Oui, les entretiens d'agrément sont souvent éprouvants, psychologiquement.

Je me souviens particulièrement de mon premier agrément. On nous avait tellement dit "il faut avoir fait le deuil de l'enfant biologique" que ma plus grande angoisse, c'était de ne pas l'avoir fait, ce fameux deuil.
Or, la veille de l'entretien chez la psy, ma petite soeur nous téléphone pour nous annoncer une grande nouvelle : elle est enceinte. Elle n'aurait pas pu attendre 2 jours de plus ? Bref... Ça m'a serré le coeur... et le lendemain, à l'entretien, j'ai fondu en larmes (presque dès le début !) en expliquant que je n'étais pas sûre d'avoir fait le seuil de l'enfant biologique, que même si je pouvais de nouveau me balader dans le rayon bébé des supermarché sans émotion particulière, voir ma soeur enceinte, ça restait rude... mais, ai-je expliqué, comment peut-on faire le deuil de quelque chose qu'on ne connaîtra jamais et qu'on aurait tant voulu connaitre ? Ca n'empêche pas de vouloir très fort cet enfant adopté, de l'aimer très fort, il ne remplace pas l'enfant qu'on n'a pas pu avoir, c'est juste un autre projet... On est sortis des trois heures d'entretien complètement lessivés, mais avec finalement la sensation d'un bon contact malgré ce début en larmes (et on a eu l'agrément sans souci avec des avis très positifs!).

Pour le second agrément, c'était le comportement de notre première, nouvellement arrivée, qui nous a angoissés : trop familière, trop à l'aise, sautant sur les genoux de l'AS.... comme si l'attachement ne s'était pas encore fait (il a fallu qu'on explique qu'on savait que ça pouvait être mauvais signe, et qu'on assure que non, elle n'était pas toujours comme ça)... On pressentait déjà une hyperactivité, on ne voulait pas en parler pour ne pas qu'ils jugent qu'on devait attendre... Mais ça mis à part, on était bien plus sereins qu'au premier agrément : on connaissait déjà nos interlocuteurs et on les avait trouvés plutôt sympas la première fois

Voilà pour mes petits témoignages !
Mais c'est positif, en réalité, qu'on soit parfois bouleversés dans ces entretiens : là, les travailleurs sociaux savent qu'on est nous-mêmes, qu'on ne joue pas un rôle, ils voient ce qu'on ressent et peuvent mieux juger de notre caractère... alors que face à un couple lisse et sans émotion, c'est plus difficile.
Patricia, maman de deux petites filles chocolat et miel (Ethiopie/Vietnam) de 14 et 10 ans

fanny46
Messages : 2
Enregistré le : ven. 26 avr. 2019 17:39

Re: La procédure d'agrément malmène

Message non lu par fanny46 » sam. 27 avr. 2019 18:29

Merci beaucoup pour votre témoignage; j'apprécie que vous m'ayez livré un peu de votre expérience car j'ai fini par me demander si ces ressentis m'étaient propres ou si d'autres adoptants avaient vécu difficilement les entretiens, notamment avec les psychologues. Encore merci

kate
Messages : 25
Enregistré le : jeu. 21 déc. 2017 16:22

Re: La procédure d'agrément malmène

Message non lu par kate » lun. 29 avr. 2019 08:44

Bonjour,
A mon avis c'est une expérience assez partagée... Dans notre cas je n'irais pas jusqu'à dire malmener mais c'est vrai que les entretiens nous ont poussés dans nos retranchements. A un moment je me suis demandée si cela ne risquait pas de trop nous bouleverser. Cela nous a demandé pas mal d'énergie et cela a suscité un certains nombre d'interrogations, chez l'un, chez l'autre ou chez les deux... auxquelles nous avons été finalement contents de trouver ensemble nos réponses!
Le retentissement est sans doute assez différent selon que l'on passe par les étapes de la demande d'agrément en solo ou avec un conjoint. Personnellement, j'ai apprécié de pouvoir parler de certaines questions soulevées avec d'autres personnes, que ce soit dans une association comme EFA, l'entourage amical proche, ou autre.
Je suis persuadée ceci dit que nous en sommes sortis grandis en tant que couple... et un peu mieux armés pour faire face à des situations qui nous bousculent.

Répondre