difficulté avec mon fils

Vos témoignages d'adoption, heureux ou malheureux, d'adoptant ou d'adopté.
gaella
Messages : 2
Enregistré le : mar. 9 déc. 2008 16:03

difficulté avec mon fils

Message non lu par gaella » mar. 9 déc. 2008 16:28

Bonjour, nous avons adopté en novembre 07 Kim ( 6ans) et son frere Bao , je ne precise pas son age car nous ne le savons pas !!
Un an après je suis désemparé face au comportement de Bao que je ne comprend pas, outre la difficulté de son age, officiellement il aurait 9 ans dans 15 jours, mais à un age osseux de 4 ans, un developpement psycho-moteur d'environ 5 ans et nous sommes quasiment persuadé à vivre avec lui au quotidien qu'il est réellement plus agés que sa soeur. Bao presente tous les symptomes de l'enfant "roi", exigeant, raleur, jamais satisfait, vole régulièrement ses frères et soeurs, est incapable de gérer sa frustration et se met dans des colères d'une violence inouies quotidiennement pour un rien. Ce comportement est autant avec sa soeur qu'avec moi ou son père, je ne pense pas aux troubles de l'attachement car en dehors de ces "crises" il est très aimant et attachant mais ces moments reste rare! Il est relativement calme et posé à l'école même si il fait quelques crises suite à une réprimande. Au quotidien ce comportement est usant et je ne sait plus quoi faire: gronder, être indifferente ? être moins exigeante ? ou au contraire continuer à poser des limites à ses continuelles exigeances ? Nous avons fait une démarche de suivit psychologique mais elle tarde à se mettre en place. Nous n'avons que très peu d'élément sur sa vie d'avant sinon qu'il y est des "soupçons" de maltraitance. Mon gros soucis est que je n'arrive plus à accrocher avec lui et que cela m'inquiète fortement, on parle de l'attachement des enfants mais que dire de l'attachement des parents ? j'aimerais partager vos expériences...cela m'aidera peut-être à prendre un peu de recul. Merci

osl2008
Messages : 20
Enregistré le : mer. 27 août 2008 16:19
Localisation : essonne
Situation familliale : mariés
Profil adoption : agrément depuis novembre 2008
Pour un enfant entre 0 et 3 ans

Re: difficulté avec mon fils

Message non lu par osl2008 » mar. 9 déc. 2008 18:40

Bonjour!
Je n'ai pas d'experience en la matière puisque mon mari et moi venons tout juste d'avoir l'agrément.
Toutefois j'ai lu beaucoup de livre sur l'adoption tous tres enrichissants et j'ai aussi ma sensibilité qui me permettent d'avoir des idées pour tenter de vous aider.
Je comprends que ce soit douloureux comme situation,vous ne demandez qu'à l'aimer et le rendre heureux et il semble peut etre tout faire pour que vous l'aimiez de moins en moins.
Il faut bien sur vous faire aider par une personnes compétente.
Il faut parler ouvertement à votre enfant et bien se mettre à sa place.Il a vécu des choses peut etre atroces, et inconcevables pour des parents aimants.Il a des blessures et il a peut etre mis ces comportements en place pour se proteger,de peur que ce bonheur ne puisse pas durer.Il cherche peut etre a testé si malgré toutes ses betises vous l'aimez encore et pour toujours.
Il faut creuser et l'aider à exprimer ses souffrances qui sont peut etre tres enfouies.
Il faut le rassurer inlassablement ,lui dire que vous comprenez qu'il souffre et qu'il ait peur de se laisser aller,que rien ne sert de perdre son temps à vous déplaire,vous l'aimez c'est votre enfant pour toujours...
Et en meme temps bien lui expliquer pourquoi il ne doit pas faire telles et telles choses, ...Le valoriser aussi.
Vous avez peut etre déjà fait tout cela mais on ne sais jamais,si çà peut vous aider...
Tenez nous au courant et bon courage.

Avatar du membre
Luc
Messages : 5
Enregistré le : mar. 10 juin 2008 18:22
Localisation : Mâcon
Situation familliale : Marié
Profession, activité : Consultant : accompagnement de projet, gestion du changement
Centres d'intêret : Trop pour les écrire ici !
Profil adoption : Papa d'une petite Pauline-Kamala arrivée de Katmandou en janvier 2007.

Second agrément en cours, avec l'espoir de pouvoir retourner au Népal.

Re: difficulté avec mon fils

Message non lu par Luc » mar. 9 déc. 2008 20:29

gaella a écrit : ... on parle de l'attachement des enfants mais que dire de l'attachement des parents ? j'aimerais partager vos expériences...cela m'aidera peut-être à prendre un peu de recul. Merci
Bonjour Gaelle,

Juste un retour d'expérience à propos de l'attachement, il nous a fallu environ un an pour nous adopter réciproquement. Avant, c'était un peu confus. L'adoption demande un énorme effort d'adaptation à l'enfant mais aussi aux parents. Passées les premières semaines "hard", le lien s'est progressivement normalisé. Nous nous sommes habitué à ce fonctionnement et étions ravi d'avoir notre fille avec nous, et tellement heureux de la voir progresser en français aussi vite, de s'adapter de cette manière, etc...

Notre fille était très gentille, caline, adorable, mais tout ça manquait de spontanéité des deux cotés. Nous ne la ressentions pas comme notre fille, mais comme "une petite fille adoptée qui vivait chez nous et dont nous avions la garde". Je ne sais pas si je me fais bien comprendre mais elle vivait chez nous et nous avec elle, nous adorions son rire, son comportement, mais le lien filial n'était pas encore là.

Je ne sais pas comment c'est arrivé mais un jour nous nous sommes rendu compte qu'elle était plus spontanée en nous sautant dans les bras, ou par exemple qu'elle ne prenait plus de précautions particulières pour nous plaire (en clair : elle commençait à chercher les limites et montrer un joli caractère bien trempé !) et de notre coté il était devenu évident que nous l'aimions et qu'elle était intégrée "en nous" comme note fille et plus une petite fille dont nous avions la garde. C'est un tout, je ne voyais plus sa différence, son histoire était intégrée à la notre, nous formions une famille, nous n'étions plus des parents adoptants mais des parents tout court.

L'attachement ne peut pas être immédiat. Il peut y avoir des sentiments, des émotions, des partages, des frictions, mais le lien ne peut pas se construire "vite". Pour nous il a fallu un an, de ce que nous constatons autour de nous ce peut être plus rapide, ou plus long.

Je ne peux que vous souhaiter une bonne continuation.

Cordialement,

Luc
Un voyage de mille lieues commence toujours par un premier pas
Lao Tseu

Cloclo
Messages : 191
Enregistré le : dim. 12 oct. 2008 16:52

Re: difficulté avec mon fils

Message non lu par Cloclo » mar. 9 déc. 2008 22:03

Toute votre description des comportements de Bao ressemble à des symptômes de troubles de l'attachement. Quand vous écrivez :
"je ne pense pas aux troubles de l'attachement car en dehors de ces "crises" il est très aimant et attachant mais ces moments reste rare! Il est relativement calme et posé à l'école même si il fait quelques crises suite à une réprimande, cela me rappelle des comportements typiques de ce trouble.

Prenez contact avec des psy, connaissant bien ce sujet ou contacter Pétales-France qui vous orientera selon votre région.

sou
Messages : 51
Enregistré le : ven. 8 août 2008 18:51

Re: difficulté avec mon fils

Message non lu par sou » lun. 15 déc. 2008 01:09

Bonsoir
Parfois on peut se trouver dans un véritable bras de fer avec un enfant. Il ne faut pas le laisser prendre le dessus car cela sera plus difficile de revenir en arrière.
Comme tous les enfants, votre fils adoptifs a certainement des points faibles, pourquoi ne pas les utiliser pour faire pression sur lui et obtenir un meilleur comportement. Par points faibles j entends les choses qu il aime avoir ou faire ou le contraire. En cas de très mauvais comportement, le priver de ses jouets préférés, de son plat ou déssert préféré, de sa sortie ou film etc.
Et inversement le recompenser pour les efforts etc.
Bon courage.

caro
Messages : 1
Enregistré le : ven. 23 janv. 2009 19:41

Re: difficulté avec mon fils

Message non lu par caro » ven. 23 janv. 2009 20:08

Bonjour,

Nous avons adopté deux enfants d'Ethiopie il y a deux ans. L'aîné a 7 ans et la cadette 5. Notre fils Lukas a d'emblée été difficile. Son comportement se rapproche de celui que vous décrivez : en enfant très gentil, et tout à coup un basculement avec des bouderie, un air sombre, de la provocation, des insultes (en ce qui le concerne) et une jalousie extrême envers sa petite soeur ou les autres enfants. Ce comportement est aussi visible à l'école, au centre aéré, en famille ou chez des amis (au bout d'un moment), avec beaucoup de mensonges, de vols, de coups (il n'a envoyé personne à l'hôpital, ce qu'ont déjà fait d'autres enfants dans son école).
Nous l'emmenons voir une psychologue (ce sont son institutrice et les différents animateurs de l'école qui nous l'ont suggéré) depuis un an maintenant. La psychologue est très compréhensive et a un bon contact avec lui, elle n'a pas d'expérience des enfants adoptés. Ceci dit le comportement de Lukas a plutôt tendance à empirer (demande scolaire en CE1 pesante pour lui, fréquentation d'une bande d'enfants tous suivis par des psychologues pour des comportements violents, installation dans des comportements de rejet).
Au vu de toutes nos lectures et informations, il aurait en effet des troubles de l'attachement.
Ce qui est important, c'est d'accepter la situation, de savoir que cet enfant est "différent". Et d'en parler, de lire, et de se faire aider. Nous venons juste de lire "Au risque de l'adoption" de Cécile Delannoy où nous retrouvons tant de comportements de nos enfants. Et nous allons adhérer à EFA Alsace et aussi à l'association Pétales. L'association par laquelle nous avons adopté nous apporte aussi des relations et soutiens, occasion de parler (les AEM).
Et j'ai beaucoup parlé de Lukas et très peu de Chloé, notre fille, qui a un peu le même caractère que lui mais est beaucoup plus dans la parole et pas dans l'agressivité (elle casse bien quelques jouets et déchire des livres !).
Bon courage à tous les parents (et futurs parents) adoptifs,
Caroline

Cloclo
Messages : 191
Enregistré le : dim. 12 oct. 2008 16:52

Re: difficulté avec mon fils

Message non lu par Cloclo » ven. 23 janv. 2009 21:50

A voir le site suivant avec des extraits d'un docu (De l'enfant rêvé à l'enfant réel) consacré aux troubles de l'attachement:
http://www.negrelli.fr/

gagatte
Messages : 447
Enregistré le : sam. 10 janv. 2009 14:25
Localisation : Europe
Situation familliale : Mariée, trois enfants
Profil adoption : un enfant adopté
emailpersonnel : magaliparent@hotmail.com

Re: difficulté avec mon fils

Message non lu par gagatte » sam. 24 janv. 2009 16:10

Gaella,

Je pense aussi aux troubles de l'attachement. Je te recommande aussi Petale avec cette page sur les therapies possibles:

http://www.petales.org/www/GL/page12.php

http://www.lenfantdabord.org/opinion-sp ... ement.html

Je crois que tu pourrais aussi beneficier beaucoup d'une aide psychologique, car tu sembles sur le point de craquer completement dans cette situation diffcile. Ca pourrait t'aider a prendre du recul, a comprendre que ce n'est pas toi que ton enfant rejette, mais qu'il est depasse par ses propres difficultes et son passe.

Bon courage

Merci beaucoup a cloclo pour le lien enfant reve, enfant reel, je vais vite regarder...
mariée, trois enfants

gagatte
Messages : 447
Enregistré le : sam. 10 janv. 2009 14:25
Localisation : Europe
Situation familliale : Mariée, trois enfants
Profil adoption : un enfant adopté
emailpersonnel : magaliparent@hotmail.com

Re: difficulté avec mon fils

Message non lu par gagatte » sam. 24 janv. 2009 16:28

Gaelle, il faut que tu regardes la video recommande par cloclo, je crois que ca pourrait beaucoup te soulager de ne pas etre seule dans ce cas...
mariée, trois enfants

Larrylg
Messages : 40
Enregistré le : mer. 22 oct. 2008 16:10
Situation familliale : Marié;
Profession, activité : retraité
Centres d'intêret : Qui gong, Asie, problèmes liés à l'adoption
Profil adoption : un enfant adopté, un enfant bio
emailpersonnel : leekwenlo@orange.fr

Re: difficulté avec mon fils

Message non lu par Larrylg » sam. 24 janv. 2009 18:20

Gaella, bonjour

Je ne puis que souscrire à ce que dit Gagatte, ci-dessus. Il est bien dommage que la vidéo dont parle Cloclo n’est pas disponible en totalité ; il ne semble même pas qu’on puisse se la procurer moyennant finances !! Quel dommage ! Il est sûr que le site de Pétales.org est une mine d’information (http://www.petales.org/www/GL/page12.php ).
Pour éviter de me répéter, allez donc voir sur ce forum où Ophélie a posté « Notre adoption est un échec ». Je lui ai fait quelques suggestions sur les comportements à adopter vis-à-vis d’un enfant en difficulté. En fonction de la région où vous habitez, l’on peut trouver des psy qui s’intéressent aux problèmes des adoptés, mais ce n’est pas toujours évident de les trouver. Si vous avez entrepris un suivi psychologique de l’enfant, exigez du psychologue d’être partie prenante de la thérapie, car les psys en général n’aiment pas que les enfants soient accompagnés de leurs parents ; mais cela évitera comme ce fut le cas d’Ophélie d’entendre le psy déclarer que tout se passait bien au niveau de l’adoption et que Ophélie et son conjoint étaient des parents géniaux. Mettez aussi dans le coup l’assistante sociale de L’ASE ; soyez exigeante.

Le Centre international de référence pour les droits de l’enfant privé de famille a fait paraître dans son bulletin SSI/CIR le texte de la Contribution au Séminaire européen sur la post adoption organisé à Florence par ChildONEurope en date du 26 janvier 2006 (Isabelle Lammerant)
Pour Isabelle Lammerant, suivant la Convention des Nations Unies relative aux
droits de l’enfant du 20 novembre 1989 et la Convention de La Haye du 29 mai 1993, sur la
protection des enfants et la coopération en matière d’adoption internationale, il ressort entre autres trois paragraphes sur le droit au suivi de l’adoption

Début de citation

L’adoption présente une double nature, à la fois institution de filiation et mesure de
protection d’un enfant. A ce double titre, elle relève de la responsabilité de l’Etat et, en tant que
mesure de protection de l’enfant, elle doit être mise en oeuvre par des professionnels travaillant
de préférence en équipe pluridisciplinaire (assistants sociaux, psychologues, médecins, juristes).
……
La famille adoptive reste cependant différente en ce sens qu’elle ne peut nier que l’adopté
« vient d’ailleurs », d’une autre famille, et qu’il a un parcours de ruptures et d’abandons antérieur
à son entrée dans la famille adoptive. L’adopté le rappellera d’ailleurs souvent si cette réalité est
niée. En raison de cette spécificité, la famille adoptive peut avoir besoin d’un soutien spécifique,
accessible à la demande.

Ces services post adoptifs constituent le dernier maillon d’une chaîne de services
professionnels et pluridisciplinaires indispensables, depuis le soutien aux familles d’origine et tout
le travail préalable à l’adoption en passant par la réalisation de l’adoption, pour garantir que le
processus global de l’adoption se passe au mieux pour le meilleur intérêt de l’enfant, dans le
respect de tous les intéressés. L’existence de cette chaîne de services constitue
vraisemblablement un des meilleurs outils de prévention des échecs de l’adoption.

Fin de citation (irc-cir@iss-ssi.org - http://www.iss-ssi.org)

N’essayez donc pas peur de parler aux gens de l’ASE. Je pense qu’eux aussi deviennent de plus en plus conscients des problèmes liés à l’adoption.

Très amicalement
…..





…..

Répondre