Changer le prénom d'un enfant adopté à 6 ans

Vos témoignages d'adoption, heureux ou malheureux, d'adoptant ou d'adopté.
Genevieve
Messages : 39
Enregistré le : lun. 29 juin 2009 19:28

Re: Changer le prénom d'un enfant adopté à 6 ans

Message non lu par Genevieve » dim. 22 janv. 2012 20:02

C'est étonnant le point auquel ce sujet du changement de prénom suscite des réactions épidermiques... A croire qu'il y a quelque chose de vraiment profond là dessous... Quand j'étais jeune, je voyais l'ensemble "prénom-nom" comme une sorte de "code" et m'amusais à dire (en guise de provoc, bien sûr) que ça ne m'aurait pas dérangée de vivre dans une société où on m'aurait appelée "xyz_2468_AbD", que c'était seulement une question de conventions... Est-ce que dans une société de ce genre nous aurions ce type de discussion...?
Pour revenir à la question posée par Jacqueline (au fait, Jacqueline, je ne sais toujours pas si vous avez "une tête de Jacqueline", vous ne nous fournissez aucun indice, ce n'est pas sympa!), qui était

"Comment avez-vous annoncé à votre enfant son nouveau prénom? Comment l'avez-vous habitué à s'y faire appeler? Comment s'est passée l'adaptation à court et à long terme?"

je vais essayer d'en parler bien que n'ayant pas modifié le prénom de ma fille - mais c'est un sujet très courant dans les discussions entre parents adoptifs et je connais plus de parents ayant opté pour le changement que de parents dans le cas contraire.
En ce qui concerne l'annonce du changement de prénom, elle se fait tout simplement, en indiquant son choix, qui est un choix de parents: les parents nomment leur enfant (on peut faire l'annonce et fournir l'explication dans la langue de l'enfant comme on peut demander l'avis de l'enfant dans sa langue même si on ne la parle pas, il est quand même assez rare qu'on n'ait pas sous la main des gens qui la parlent quand on est dans le pays... - pour ma part j'ai eu la discussion avec ma fille sur ce sujet dans sa langue bien que n'en parlant pas un mot, grâce à la personne qui m'aidait sur place). Il vaut sans doute mieux éviter de dire à l'enfant que ce nouveau prénom lui va mieux que le précédent ainsi que de fournir une explication qui serait négative et pourrait être interprétée et assimilée à rejet ou un refus, d'une manière générale. Dire que le prénom est le prénom choisi, aimé, rêvé... bref, du positif.
Pour ce qui est de l'habitude à prendre par l'enfant, on préconise en général d'utiliser un prénom composé au départ (naissance-nouveau), et d'alterner, puis de modifier l'ordre (nouveau-naissance) et de passer progressivement de l'un à l'autre, ce qui opère le glissement naturel du prénom qui deviendra le deuxième prénom (le prénom de naissance, conservé en deuxième prénom, avant le troisième qui est, selon les cultures familiales, celui de la marraine ou de la grand-mère, et le quatrième, etc....) au premier (celui que vous donnez). A vous de voir si votre fille répond ou non au nouveau prénom, tant qu'elle n'y répond pas, vous alternez avec le prénom de naissance. Le temps nécessité pour que le nouveau prénom soit complètement intégré comme étant LE prénom est extrêmement variable, pour certains enfants il ne s'agit pas de temps mais d'un évènement: le nouveau prénom est intégré au passage de la frontière ou à l'arrivée au domicile... ce qui est très symbolique.
Même après que le nouveau prénom soit en place, le premier prénom resurgit parfois lors de phases de régressions, c'est celui de la petite enfance, il faut savoir l'accueillir, c'est celui de votre "bébé", ça pourra être un cadeau que vous fera votre "petite" fille, pas forcément un refus de l'autre prénom, celui de la "grande" fille (ma fille a très vite dit "quand j'étais petite" en parlant de l'époque où elle était dans son pays d'origine).
De toute manière, comme je le disais dans le message précédent, votre fille glissera d'un prénom à l'autre à certaines tranches d'âge - et quoi qu'on fasse les enfants vous reprochent un jour votre choix: de ne pas avoir modifié leur prénom si vous ne l'avez pas modifié, de l'avoir modifié si vous l'avez fait... Et puis un jour ils assument leur prénom - si le reste se passe bien. Le prénom n'est qu'un élément parmi d'autres...
Bonne année 2012 à Ludmilla-Clothilde, bientôt Clothilde-Ludmilla, puis Chlotilde, Ludmilla,.... et à vous!

Répondre