Changer le prénom d'un enfant adopté à 6 ans

Vos témoignages d'adoption, heureux ou malheureux, d'adoptant ou d'adopté.
lbn99
Messages : 16
Enregistré le : ven. 17 juin 2011 17:44

Re: Changer le prénom d'un enfant adopté à 6 ans

Message non lu par lbn99 » mer. 10 août 2011 19:07

La je l'avoue je suis choqué...
Vouloir changer le prénom d'une enfant qui à 6 ans j'en reviens pas :shock: :shock:
Cette enfant à un passé a elle et qui ne vous appartient pas et de plus cette petite fille est RUSSE non francaise et si vous ,vous la désirez ce n'ai pas peut etre pas réciproque .vous débarqué dans sa vie,vous allez la déraciner a son pays a sa langue et en plus lui changer son prénom par ce que vous ne l'aimez pas??? c'est une honte de s'approprier des enfants comme ça. :evil:
Meme si je ne cautionne pas du tout le fait de changer le nom d'un enfant, je peux encore le comprendre quand l'enfant est tout petit mais la à 6 ans franchement :shock: :shock: :shock:



je suis un enfant adopté et je me suis battue toute ma vie pour retrouver mes origines et mon identité qu'on ma volé sans me demander mon avis et quand je lis ce genre de message ca me met hors de moi...

chrysou
Messages : 27
Enregistré le : ven. 24 déc. 2010 09:51

Re: Changer le prénom d'un enfant adopté à 6 ans

Message non lu par chrysou » mer. 10 août 2011 20:53

Bonsoir Jacqueline,
Je suis désolée si mon message vous a ennuyée, comme je l'ai dit , ce n'était pas mon intention. je n'ai fait que maladroitement sans doute exprimer ma réaction.
Je comprends la démarche du nouveau prénom, je suis maman d'un petit bonhomme que j'ai adopté et tout comme vous on se construit une histoire, tout doucement, on se projette dans l'avenir, on "concrétise" ce projet de parent en pensant à tout dans sa tête, on pense, rêve, imagine notre rencontre et on idéalise tout car ce sont des moments merveilleux en tant que parents adoptants. Je souhaitais juste vous montrer, sans doute encore une fois maladroitement, que la réalité peut être différente de ce que l'on imagine car il y a une variable que l'on ne connait absolument pas : comment l'enfant va vivre cette adoption.
Peut etre votre pupuce sera tout à fait d'accord, et trouvera peut être très joli de s'appeler Clothilde et je vous le souhaite sincèrement, mais ne fermez peut être pas trop vite la porte à quelques réticences, voire un refus.
Mon loulou, à qui nous avons gardé son prénom de naissance, est en pleine quête de questions sur ses origines, je vois le mal qui le ronge par rapport à toutes ses questions auxquelles nous n'avons pas de réponse. Quand il me demande pourquoi il s'appelle ainsi, qui lui a donné ce prénom, je suis heureuse de me "raccrocher" à ce petit bout d'identité et de lui expliquer qu'il a surement une explication et que c'est un petit bout des réponses dont il a besoin. Il se raccroche à son prénom, ne veut même pas qu'on le surnomme par un diminutif. C'est juste à travers mon expérience, et pas simplement donner un avis, que je souhaitais vous éveiller à l'importance d'un prénom... Bien sur toutes les histoires d'adoption sont singulières...
Je vous souhaite une merveilleuse rencontre avec Ludmilla (je trouve ce prénom magnifique) ou Clothilde (très joli également).
Chrystele.

vvv
Messages : 25
Enregistré le : mar. 20 janv. 2009 12:47

Re: Changer le prénom d'un enfant adopté à 6 ans

Message non lu par vvv » mer. 10 août 2011 22:32

Tout d'abord, je tiens à dire que vous avez raison de poser la question sur le forum, d'en discuter.
Cela démontre une ouverture d'esprit. Vous vous renseignez avant de prendre ce genre de décision à la fois symbolique et lourde de sens.

Ceci étant dit, je partage l'avis de tous les intervenants précédents.
Changer le prénom "Ludmilla" pour Chlotilde serait une erreur grave, que vous et votre fille risquez de payer très cher plus tard.
Par exemple à l'adolescence...

Que vous le vouliez ou non, votre fille a déjà une longue histoire, elle a vécu 6 ans en Russie. Vous ne pouvez pas rayer son histoire d'un trait de plume et faire table rase du passé. Jusqu'en 2017 (pour les 6 ans à venir), votre fille aura passé plus de temps en Russie qu'avec vous.

Encore, si elle avait un prénom ridicule ou imprononçable, ça se comprendrait.
Mais Ludmilla passe très bien en français.

L'arrivée en France, avec une nouvelle langue, un nouvel environnement, est déjà assez compliquée. Pas la peine d'en rajouter...

En lisant des livres sur l'adoption, on se rend compte qu'il faut accepter son enfant avec son passé.
On ne peut pas faire un "reset" comme sur ordinateur.

gagatte
Messages : 447
Enregistré le : sam. 10 janv. 2009 14:25
Localisation : Europe
Situation familliale : Mariée, trois enfants
Profil adoption : un enfant adopté
emailpersonnel : magaliparent@hotmail.com

Re: Changer le prénom d'un enfant adopté à 6 ans

Message non lu par gagatte » mer. 10 août 2011 23:46

Pour
A lire sur MEAnomadis
http://www.meanomadis.com/content/show_ ... asp?id=534
Extraits :
D'emblée, nous prenons position en faveur d'un changement de nom. Non par caprice, ni par un fantasme irréaliste de pouvoir effacer les blessures du passé, non par étroitesse d'esprit ou par racisme, mais avant tout par une grande préoccupation d'utiliser tous les moyens à notre disposition afin de favoriser l'accueil, l'attachement parent-enfant et l'enracinement de l'enfant dans sa nouvelle vie.
Nous croyons ainsi profondément que le geste d'accueillir l'enfant en lui donnant un nouveau nom est un outil puissant qui peut favoriser l'attachement. Du côté des parents, cela permet de poser un premier geste d'accueil, d'amour et de contrôle sur le destin de l’enfant. Il s'agit des toutes premières décisions d'une série de milliers d'autres qu'ils auront à prendre dans leur rôle parental. Du côté de l'enfant, il sent, puis comprendra plus tard que ce sont ses parents qui aimaient assez ce nom pour le lui donner à lui seul. Enfants et parents pourront plus tard faire le récit de ce choix comme une première page d'histoire de la nouvelle famille qu'ils ont créée ensemble. La quête de son identité culturelle et ethnique viendra plus tard chez certains, jamais chez d'autres. Au besoin, le prénom d’origine pourrait refaire surface, parmi les prénoms d’usage courant, sans les éclipser.

Faire le deuil du prénom ne signifie pas oublier, effacer ou renier. Faire le deuil, c'est choisir le présent et le futur plutôt que de « ruminer » avec nostalgie le passé. Renommer un enfant ne doit pas être une tentative naïve d'empêcher l'enfant d'être fier de ses origines ou de lui faire oublier les blessures de son passé. C'est plutôt lui permettre de vivre totalement dans le présent, dans un nouveau lieu, une nouvelle réalité culturelle et affective.

Garder à tout prix le nom d’origine de l'enfant, même si notre désir profond serait de le renommer, c'est probablement se laisser paralyser par la peur de traumatiser l'enfant. Il faut se rappeler que les enfants par adoption sont tous d'extraordinaires survivants. Depuis leur conception, ils ont survécu sur les plans physique et émotif à une série d'obstacles qui défie l’imagination.

Changer ou pas de nom pour les enfants plus âgés comporte des enjeux beaucoup plus délicats.(...)Que ce passé soit agréable ou éprouvant, l'enfant vivra une période plus ou moins longue de conflit de loyauté. Il vivra une bataille intérieure entre son désir d'être aimé, sa peur de s'attacher et d'être peut-être rejeté encore une fois, entre les liens affectifs du passé et ceux qui s'offrent désormais à lui. Accepter un nouveau nom lui fera-t-il vivre de la culpabilité ou au contraire en sera-t-il libéré ? Difficile à prévoir !
Cependant, il apparaît évident, comme le démontre la très complète recherche de *l'INRS-Culture et Société intitulée : « L'adoption tardive internationale » que la majorité des parents recherchent instinctivement une solution de transition plutôt que d'imposer carrément et immédiatement un nouveau nom à l'enfant. Il s'agit d'un très sage compromis entre le besoin de l'enfant de ne pas être obligé de couper avec son passé et le désir des parents de lui offrir un nouvel ancrage avec eux. Le choix se porte soit, sur la francisation du nom étranger : ex : Juan-Felipo deviendra Jean-Philippe, soit sur la création d'un nom composé qui intègre le nom d'origine en ajoutant un nom français : ex : Chong Chuck devient Chong-Charles, soit, comme on la dit précédemment, sur l’inclusion du prénom d’origine à la liste des prénoms non utilisés dans la vie quotidienne.

Contre
Changer le prénom de l'enfant adopté, à lire sur Québecadoption, taper "prénom" :
http://www.quebecadoption.net/
mariée, trois enfants

arche35
Messages : 239
Enregistré le : dim. 21 déc. 2008 21:28
Localisation : Ille et Vilaine
Situation familliale : Mariés 5 enfants biologiques
Profil adoption : Agrément obtenu le 9 février 2010

Re: Changer le prénom d'un enfant adopté à 6 ans

Message non lu par arche35 » jeu. 11 août 2011 02:54

Jusque là je n'étais pas intervenue n'ayant pas encore fait l'expérience à titre personnel puisque nous sommes toujours dans l'attente, mais je connais bcp de familles adoptantes et je sais que certains enfants "grands" souhaitent eux-mêmes changer de prénom lors de leur adoption et cela pour de multiples raisons donc je crois qu'il faut surtout s'abstenir de juger a priori et plutôt laisser chaque famille s'adapter à la grande diversité de situations des enfants qu'ils adoptent...

Se poser la question de changer ou pas le prénom ne me parait pas inutile loin de là. Tout dépend tout de même du prénom original (dans certains pays les enfants abandonnés/non désirés ont des prénoms qui peuvent avoir une signification blessante) qui n'est pas toujours facile à porter ou même à prononcer. Par ailleurs je trouve important (même si c'est seulement pour le donner en second prénom) de donner à notre/nos futur(s) enfant(s) un prénom choisi avec tout l'amour de leur parents comme lors de la naissance d'un enfant bio. Après, 1er ou second prénom, il faut savoir être souple et s'adapter aux circonstances et aux personnalités. D'autant que par la suite il sera possible d'utiliser à volonté aussi bien le 1er que le 2nd prénom...

Dans ce cas précis, je ne vois pas de problème particulier avec le prénom original donc mon avis très personnel serait d'attendre et de voir quel serait le sentiment de votre fille à ce sujet... car les enfants grands sont "acteurs" de leur adoption et il me semble donc important de les faire participer le plus possible aux décisions concernant leur nouvelle vie.
Parents de 5 enfants biologiques, agrément le 9/02/2010 pour un enfant ou une fratrie jusqu'à 95 mois qui sera ou seront nés au Brésil !

lolococo
Messages : 112
Enregistré le : sam. 29 nov. 2008 19:06

Re: Changer le prénom d'un enfant adopté à 6 ans

Message non lu par lolococo » jeu. 11 août 2011 16:56

Nous avons changé le prénom usuel de notre enfant à 5.5 ans, non pas qu'il ne nous plaisait pas, mais nous voulions lui montrer que nous avions réfléchi à son arrivée chez nous en lui donnant un prénom que l'on aime. Nous avons gardé ses prénoms d'origines en deuxième et troisième position. De plus, son prénom d'origine prononcé à la française ne le faisait même pas réagir, il ne tournait même pas la tête quand on l'appelait :D .
Dernièrement il a lu son prénom d'origine sur son passeport et m'a dit, cela veut dire quoi ce mot. Je lui ai répondu que c'est son prénom d'origine et il m'a dit alors qu'il ne s'en rappelait même plus et qu'il préférait son prénom de maintenant (très classique, et courant).
Au bout de 2 ans, notre fils n'a pas l'air d'être traumatisé ou en colère par son changement de prénom usuel. On verra plus tard, en sachant qu'il peut se faire appeler par l'un ou l'autre prénom.
lolococo

jacqueline_d
Messages : 4
Enregistré le : lun. 8 août 2011 22:30

Re: Changer le prénom d'un enfant adopté à 6 ans

Message non lu par jacqueline_d » sam. 13 août 2011 06:41

Je vous remercie quand même de partager votre point de vue (particulièrement ceux et celles qui le font d'une façon respectueuse). Nous les avons lus avec beaucoup d'intérêt. Notre décision reste toutefois la même (nous avions déjà lu et été inspirés par l'article de Meanomadis).

Nous sommes conscients qu'à 6 ans, notre fille sera déjà habituée à son prénom russe et qu'elle aura un passé et des racines plus fortes. Mais nous trouvons aussi que 6 ans est un âge beaucoup trop jeune pour la laisser prendre une décision aussi importante que le prénom qu'elle portera pour toujours. En la laissant décider, nous aurions couru le risque soit qu'elle accepte de changer de prénom pour nous plaire, soit qu'elle refuse devant la peur de l'inconnu.

Nous lui présenterons ce changement avec douceur mais comme un fait accompli. Nous ne nous attendons pas à un refus ferme; peut-être une réticence que nous compenserons avec beaucoup d'amour et de sécurité. C'est peut-être une décision que nous regretterons plus tard; mais j'en doute fort.

Voilà. Même si vous ne partagez pas notre point de vue sur le changement de prénom, vous voudrez sans doute nous aider à rendre cette transition aussi douce que possible pour notre petite Clothilde. Je suis très ouverte à vos conseils à ce niveau.

Merci encore! :)

Jacqueline

estradamilena
Messages : 18
Enregistré le : mer. 21 juil. 2010 21:32
emailpersonnel : estradamil@hotmail.fr

Re: Changer le prénom d'un enfant adopté à 6 ans

Message non lu par estradamilena » sam. 13 août 2011 14:37

Bonjour,

Je n'ai jamais adopté, par contre je suis adopté et je pense pouvoir fournir un petit bout de réponse à cette interrogation.

Moi, on ne m'a pas changé mon prénom, par contre celui de mon petit frère, oui. Nous sommes tous deux adoptés, pas en Russie mais en Colombie. Et bien sur, Félicitation!

Son prénom d'origine était Mateo, il est devenu Mathieu. Cela faisais plus "Français".

J'ai regardé, il y a déjà un moment, une émission qui disait que changé le prénom d'un enfant avait des conséquences (je suis d'accord), par exemple, moi qui est gardé mon prénom d'origine, je ne suis pas entièrement Française, une partie de moi reste Colombienne, j'ai toujours voulu y retourner, et je suis entre deux monde (de plus je ne considère pas mes "parents" comme mes parents). Alors que pour mon frère, la situation est bien différente, lui la France c'est Son pays, papa et maman sont en France, pourquoi aller en Colombie?

Pour beaucoup de mes amis adopté c'est la même chose, mais il y a toujours des exceptions.

Pour ma part, je pense que donner un nouveau prénom est une bonne chose, l'enfant se sentira chez lui, mais étant adopté, gardé son prénom d'origine en deuxième prénom... serais chose bien.
Votre enfant à une histoire, un vécu... Et ce prénom "Ludmilla", est une partie de sa vie, de son histoire, histoire magique que vous partagé avec cette enfant.

Mes parents n'ont pas gardé en deuxième prénom mateo, mais vers l'âge de 12 ans, mon frère a voulu savoir son vrai prénom. Aujourd'hui il est un peu départagé, il se contredit entre, aimer son prénom actuel, et se demander pourquoi on n'a gardé son prénom initial : Mateo.

C'est à vous de voir, une chose est sur vous ne pourrez pas nier son vécu, son histoire, ses origines...

J'espère avoir pu vous aider un peu.

A bientôt!

arche35
Messages : 239
Enregistré le : dim. 21 déc. 2008 21:28
Localisation : Ille et Vilaine
Situation familliale : Mariés 5 enfants biologiques
Profil adoption : Agrément obtenu le 9 février 2010

Re: Changer le prénom d'un enfant adopté à 6 ans

Message non lu par arche35 » lun. 15 août 2011 02:24

jacqueline_d a écrit :Je vous remercie quand même de partager votre point de vue (particulièrement ceux et celles qui le font d'une façon respectueuse). Nous les avons lus avec beaucoup d'intérêt. Notre décision reste toutefois la même (nous avions déjà lu et été inspirés par l'article de Meanomadis).

Nous sommes conscients qu'à 6 ans, notre fille sera déjà habituée à son prénom russe et qu'elle aura un passé et des racines plus fortes. Mais nous trouvons aussi que 6 ans est un âge beaucoup trop jeune pour la laisser prendre une décision aussi importante que le prénom qu'elle portera pour toujours. En la laissant décider, nous aurions couru le risque soit qu'elle accepte de changer de prénom pour nous plaire, soit qu'elle refuse devant la peur de l'inconnu.

Nous lui présenterons ce changement avec douceur mais comme un fait accompli. Nous ne nous attendons pas à un refus ferme; peut-être une réticence que nous compenserons avec beaucoup d'amour et de sécurité. C'est peut-être une décision que nous regretterons plus tard; mais j'en doute fort.

Voilà. Même si vous ne partagez pas notre point de vue sur le changement de prénom, vous voudrez sans doute nous aider à rendre cette transition aussi douce que possible pour notre petite Clothilde. Je suis très ouverte à vos conseils à ce niveau.

Merci encore! :)

Jacqueline
Là pour le coup c'est moi qui ne comprend plus pourquoi demander nos avis... si vous êtes déjà sûrs de votre décision... quels autres conseils pourrions-nous donner que ceux qui ont été cités plus haut et qui supposent de partir dans cette aventure avec un petit peu moins d'a priori ? Pour certaines personnes le prénom fait partie intégrante de leur personnalité donc le changer "de force" me parait un peu brutal... voire risqué... nous en tout cas ne décideront rien avant la rencontre, c'est sûr (sauf prénom vraiment super super dur à porter en France).

Autour de moi les couples qui ont adopté un "grand" ont, pour ce que j'en ai vu, fait avant tout preuve de souplesse ce qui me semble signifier d'essayer de s'adapter le plus possible à cet enfant particulier même si naturellement il n'est pas question de laisser une fillette de six ans décider de tout...Selon moi il s'agit surtout de la faire participer activement à votre adoption mutuelle en évitant peut-être de la blesser inutilement dès vos premiers pas ensemble.

Je vous souhaite donc que tout se passe bien et que votre fille accepte sans difficulté ce bouleversement supplémentaire qui lui est imposé dans sa jeune vie. Espérons même qu'elle soit ravie du changement ainsi tout sera pour le mieux dans le meilleur des mondes...
Parents de 5 enfants biologiques, agrément le 9/02/2010 pour un enfant ou une fratrie jusqu'à 95 mois qui sera ou seront nés au Brésil !

lbn99
Messages : 16
Enregistré le : ven. 17 juin 2011 17:44

Re: Changer le prénom d'un enfant adopté à 6 ans

Message non lu par lbn99 » lun. 15 août 2011 14:53

Je me trompe peut etre mais j'ai l'impression qu'avant meme qu'elle vous connaissent vous etes déja en traint de changer sa vie et de prendre une emprise total sur sur elle comme si cette enfant était la votre biologiquement et qu'elle n'etait pas encore née.
Vous avez peut etre revé d'avoir des enfant et de l'appeller "martin" si c'etait un garcon et clothilde si c'etait une petit fille et voila qu'on vous propose une fillette a l'adoption alors vous faite comme si le mot adoption n'était qu'un dédail..
Je dit ça car vous semblez avoir pris tout pleins de décision a son sujet avant même qu'elle vous connaissent et sans lui demander son avis et désolé mais a 6 ans on est capable de donner son avis.
Maintenant qu'allez vous faire si elle refuse votre nom ? ou meme si elle vous refuse vous??? si elle refuse de vous appeller mamam ou papa???? comment allez vous le prendre si dans une dizaine d'année elle voudra retourner dans son pays en Russie???
Une adoption commence toujours comme un conte de fée pour les parents adoptant mais bien souvent la réalité vous rattrappe.Bien souvent c'est quand l'enfant commence a etre autonome vers 16 ans voir plus que les problemes arrivent.
Des échecs il y en a et beaucoup plus qu'on le crois et je pense que pour faire une adoption réussis il faut avoir mit cette éventualité dans le coin de sa tête et ne pas feindre des les ignorer.
Changer son prénom avant même de l'avoir et surtout de lui demander son avis ou au moin d'en parler avec elle je trouve ça immature de la part de parents adoptif car pour construire une adoption international et encore plus quand l'enfant est grand ca se fait à 3 ...les parents adoptif et l'enfant et la vous l'avez complétement exclu..
essayer de ne pas m'insulter en retour svp je ne fait que donner mon avis et il vaut tout autant que ceux qui vous encourage.
Si je suis venu sur ce forum c'est pour faire partager mon point de vu d'adopté sur l'adoption international.

Répondre