Notre adoption est un echec .

Vos témoignages d'adoption, heureux ou malheureux, d'adoptant ou d'adopté.
Cloclo
Messages : 191
Enregistré le : dim. 12 oct. 2008 16:52

Re: Notre adoption est un echec .

Message non lu par Cloclo » jeu. 13 nov. 2008 15:04

Réponse à Chantal,

Dans notre cas la pension a été proposée, même acceptée avec joie par notre fille (éloignement des parents coupables de mon adoption).

Cela a duré à peine 3 mois. Le directeur de l'établissement qui se plaignait déjà du "harcèlement dans son bureau de notre fille, lors de chaque récréation", nous a réveillé un matin à 6h30 pour nous dire qu'il n'en pouvait plus et qu'elle mettait le désordre dans tout l'internat et qu'il avait été obligé de fermer toutes les issues pour l'empêcher de fuguer.

Vous savez, les parents (et les enfants ils sont les premières victimes) qui vivent ces évènements ont envisagé ou essayé toutes les possibilités. La seule qui leur reste, c'est le temps. Soit, mais quand ? :roll:

Larrylg
Messages : 40
Enregistré le : mer. 22 oct. 2008 16:10
Situation familliale : Marié;
Profession, activité : retraité
Centres d'intêret : Qui gong, Asie, problèmes liés à l'adoption
Profil adoption : un enfant adopté, un enfant bio
emailpersonnel : leekwenlo@orange.fr

Re: Notre adoption est un echec .

Message non lu par Larrylg » dim. 23 nov. 2008 12:52

Ophélie, bonjour,

Je ne sais pas où vous en êtes dans vos recherches, mais je me permets de vous indiquer une piste. Une mère adoptive, amie avec qui je travaille pour des familles adoptives en difficulté, me rappelait dernièrement l'histoire de son fils aîné. Adopté à 10 ans il acceptait mal son adoption et lors de son adolescence s'était même livré à des violences physiques sur sa mère. Aujourd'hui âgé de plus de 20 ans, il a un métier, rencontre de temps à autre ses parents adoptifs , a trouvé un certain équilibre et est autonome. Que s'est-il passé? ses parents désespérés de voir son comportement ont découvert grâce à une assistante sociale ce qu'on appelle un lieu de vie composé d'une famille d'accueil et d'éducateurs; ces lieux de vie ont été créé pour des jeunes difficiles. Vous en trouverez un exemple sur le site: http://ldv.passage.apinc.org/
Mon amie me dit que nous ne sommes pas des familles ordinaires mais ce qui importe c'est de trouver le chemin pour que nos enfants s'épanouissent un tant soit peu.
ce n'est qu'une piste; à vous de voir avec l'aide de votre assistante sociale
amicalement

ophélie
Messages : 21
Enregistré le : sam. 18 oct. 2008 12:17

Re: Notre adoption est un echec .

Message non lu par ophélie » dim. 23 nov. 2008 15:42

Merci pour votre aide Larrylg

Cloclo
Messages : 191
Enregistré le : dim. 12 oct. 2008 16:52

Re: Notre adoption est un echec .

Message non lu par Cloclo » dim. 23 nov. 2008 22:07

En réponse à Ophélie, voici le témoignage d'une adoptée, adulte, devenue mère biologique et qui répond à une question sur son adoption :

Je ne m’en souviens pas consciemment, mais mes cellules s’en souviennent bien. Je sais que je suis restée attachée à l’endroit où je suis née et à la mère qui était partie, et je suis restée l’attendre pendant toute ma vie jusqu’à ce que je la retrouve. Etaient inscrites en moi, cette attente et cette fidélité.
Il y aurait dû avoir quelqu’un qui m’accompagne, qui dise : « eh bien voilà, ta mère, elle ne va pas revenir, elle est partie et toi, tu vas aller ailleurs, tu vas recevoir de l’amour d’autres parents. » Peut-être juste cette phrase aurait pu m’accompagner, d’elle à eux.

Une partie de moi a été avec mes parents adoptifs, mais une partie de moi est restée fidèle, accrochée à cette mère en attendant qu’elle revienne me chercher.


Tout est dit !

anne70
Messages : 23
Enregistré le : dim. 22 juin 2008 09:54

Re: Notre adoption est un echec .

Message non lu par anne70 » dim. 23 nov. 2008 23:41

Je voulais juste faire une petite apparition. Les problèmes décrits par la maman dePauline sont difficiles à vivre et en premier je lui souhaite beaucoup de courage. Nous venons d'adopter 2 enfants jumeaux et sommes vigilants à ces problèmes d'attachements. Les équipes qui nous ont suivi nous ont mis engarde car notre petite fille aurait tendance, d'après eux, à développer peut-être des troubles d'attachement. On nous a décrit les signes et sommes vigilants. Pour l'instant tout va bien. Nos enfants sont arrivés en septembre 08 et sont âgés de 5 ans. Nous sommes leurs 5ème et dernier lieu de vie (tous en france). Ma fille est très proche de moi et recherhe souvent l'exclusivité par rapport à son frère jumeaux. Elle accepte l'amour de son papa mais si je suis dans les parages, elle s'accroche. Dans divers témoignages, les troubles de l'attachement apparaissent très tôt dans la mise en relation. Après 3 mois , nous n'avons pas observé signes particuliers. Risquons nous encore de les découvrir ? A force d'entendre les trobles d'attachements on ne finit par ne voir que ça sans profiter toujours des câlins de nos enfants et de l'instant présent. Ma fille était très en attente d'une maman et notre histoire est très belle, je la porte dans mon coeur autant que dans mes bras ! Je souhaite beaucoup de courage à la maman de Pauline. J'aimerai vriament qu'elle puisse nous parler plus longuement de sa douloureuse expérience de maman.

isdepenf
Messages : 2
Enregistré le : sam. 13 déc. 2008 17:56

Re: Notre adoption est un echec .

Message non lu par isdepenf » sam. 13 déc. 2008 18:00

Bonjour Ophélie,
J'ai découvert votre témoignage il y a quelques jours. Votre souffrance est légitime. Celle de votre fille aussi.
J'adhère au message d'Aldala: traversant de grosses difficultés avec mes enfants, l'oeuvre que j'appelais au secours est restée silencieuse. Mais les choses bougent: une oeuvre m'a récemment dit combien ils étaient à la recherche de thérapeutes pour accompagner les parents, en particulier pendant la traversée de l'adolescence. Je suis moi-même psychothérapeute, j'ai trois enfants adoptifs, et je n'ai pas été épargnée par leur blessure. Ce qui m'a le plus aidé a été de comprendre combien leur blessure faisait écho aux miennes, y compris inconscientes. Et c'est en travaillant sur moi que j'ai pu le mieux les aider. Êtes-vous aidée psychologiquement? Il est essentiel de comprendre que notre propre évolution a toujours un impact sur notre environnement.
Je comprends que vous soyez à bout. C'est une expérience très difficile que vous traversez. Et je vous conseille vraiment, si ce n'est déjà fait, de vous faire aider, vous. Votre fille est à un âge où l'on commence à rejeter toute thérapie, mais le travail que vous pourrez faire sur vous l'aidera indirectement.
bon courage.
:-)
Isabelle

sou
Messages : 51
Enregistré le : ven. 8 août 2008 18:51

Re: Notre adoption est un echec .

Message non lu par sou » lun. 15 déc. 2008 01:00

Bonsoir
Votre souffrance vient du fait que vous vous etes mis en tete d'etre la maman de cette fille . Je pense que vous devriez revoir votre position et lui dire. Elle reflechira de son coté sur le type de relation qu elle veut avoir avec vous. Si c est elle qui choisit une relation de type filial, les difficultés seront moins importantes et en tout cas plus supportables (pendant la crise d adolescence). Si elle ne souhaite pas de lien filial avec vous, il serait bon d accepter la situation et de trouver un accord sur un lien différent plus proche de la famille d accueil. Cela appaisera vos relations et pourra les faire évoluer positivement avec le temps, pourquoi pas vers un lien filial.
Si la cohabitation est difficile, les internats offrent une possibilité de solution.
Une formation professionnelle pourrait l aider à acquerir son independance plus rapidement .
Ce n est pas bon ni pour l enfant confié ni pour le parent qui l accueille de rester figé sur une position qui se revele impossible à tenir.
Bonne chance pour elle et pour vous.

Choupsie
Messages : 1
Enregistré le : lun. 15 déc. 2008 10:30

Re: Notre adoption est un echec .

Message non lu par Choupsie » lun. 15 déc. 2008 12:07

Bonjour Ophélie, votre message m'a profondément touchée, je me permets de vous répondre.
Avant toute chose, je n'ai pas souhaité lire les commentaires des autres membres, je ne me suis arrêtée qu'à vous.
Et parce que je n'ai aucun lien direct ou indirect avec l'adoption, cela me permet d'avoir une vision claire de la situation.
Ce que je vais écrire n'engage que moi , je souhaiterai ici partager la façon dont je vois le problème, parce que vous avez TOUT dit dans votre message. TOUTES les clés du problème et des solutions sont là. Alors voici un décodage, toujours dans le non-jugement et le respect de votre vie et de votre intimité.

Vous avez attendu Pauline avec amour et impatience.
Premier souci, quand on est dans l'attente on n'est pas dans le moment présent, on projette, on projette, on projette. Et forcément, si nos attentes ne sont pas comblées, on est déçu.
Une clé : se rappeler que la vie c'est ici et maintenant.

Mais , malheureusement, ça ne s'est pas passé comme vous l'espériez. Et vous le dîtes très bien, elle , elle ne nous avait rien demandé.
Voilà le dilemme, vous vous avez plein d'amour à donner, et elle, elle n'en veut pas.
On ( l'univers ? ) vous envoie un message, une expérience sur votre chemin de vie, il y a quelque chose à comprendre de cette situation. Et si elle vous est proposée c'est que vous pouvez la dépasser. Le problème n'est pas tant de savoir pourquoi elle refuse votre amour, mais pourquoi vous avez tant d'amour à donner ? Quelle est votre blessure de petite fille ? En quoi c'est la bonne solution de donner de l'amour surtout à quelqu'un qui n'en veut pas ?
Qu'est-ce que Pauline vous renvoie ?
Et dans le même temps, il y a votre fils, "et que je sais qu'il a encore besoin de moi" et vous êtes heureuse.
Si mes enfants n'ont pas besoin de moi, je n'existe pas . Pourquoi les enfants vous permettent-ils d'exister ? Comment étaient vos parents avec vous ?
C'est très important , vous souffrez. Qu'est-ce qui vous a manqué pour exister ?
Car somme toute vous êtes mariée, et par conséquent vous existez bien aux yeux de votre mari, mais cela ne "compte" pas. Donc, il y a bien une blessure profonde .

Pour ce qui est de la manipulation, c'est un jeu. J'en conviens avec vous, ce n'est pas drôle du tout. Et Pauline vous a coupé de tout lien social et familial. Elle est allée très loin.
C'est un autre moyen de vous faire entendre qu'elle ne veut pas de vous, et de votre amour, car s'il y a maltraitance avérée, on est sorti de la famille.
C'est traumatisant à vivre pour vous, mais au fond de vous , vous savez que vous n'avez rien fait qui justifie d'être traitée de la sorte.
Deuxième clé : ne culpabilisez pas, vous n'y êtes pour rien. C'est son problème à elle.

En l'adoptant vous êtes son sauveur, puis par sa manipulation vous devenez sa victime.
Troisième clé : sortir de la fusion , et exister pour vous et par vous, être vous-même, avec vos qualités et vos défauts, vous aimer, vous accepter comme vous êtes. Ne pas tenter d'exister par rapport aux autres. Une petite technique à faire chez soi, c'est l'EFT ( Emotionnal Freedom Technique ) " même si j'ai des problèmes avec ma fille......, je m'aime et je m'accepte totalement "
Tout est sur le net.

Et pour finir, parler, c'est déjà guérir. Bravo !!!!!!!!!!!, vous êtes sur le bon chemin.
Vous pouvez vous faire du bien en lâchant-prise, et en regardant le problème sous un autre angle. Rien qu'en acceptant la situation, plutôt qu'en l'affrontant, vous allez lui donner une moindre valeur. Vous allez aller dans le sens du problème et non plus contre le problème. Et ça c'est énorme. Faîtes-vous confiance, renouez avec les gens que vous aimez s'ils vous manquent.
Vous pouvez aussi parler à Pauline, en lui disant que vous avez bien compris ses différents messages, que vous êtes d'accord pour ne lui donner que ce qu'elle demande, et que vous n'attendez rien en retour. Peut-être lui avez-vous déjà dit ? Là, ce sera différent, car elle saura que vous n'attendez rien d'elle. Et que ce soit dans un sens comme dans un autre, ça va bouger.
Et de toutes manières, au fond de votre coeur, vous saurez que ce que vous avez mis en place est juste. Et vous serez en accord avec vous-même. C'est le plus important.
Parfois, il est bon de se faire aider par une thérapie, celle que vous aurez choisie.
J'aimerai partager avec vous pour finir la chanson de Florent Pagny " savoir aimer " sans rien attendre en retour, Mais savoir donner,
Donner sans reprendre,
Ne rien faire qu'apprendre
Apprendre à aimer,
Aimer sans attendre,
Aimer à tout prendre,
Apprendre à sourire,
Rien que pour le geste,
Sans vouloir le reste
Et apprendre à Vivre
Et s'en aller.
Toujours garder à l'esprit que l'on doit commencer par s'aimer soi-même. Aimez-vous Ophélie, vous le méritez.
Le meilleur est devant vous, courage, je suis de tout coeur avec vous dans cette épreuve.

SANPA12
Messages : 10
Enregistré le : jeu. 18 déc. 2008 16:18

Re: Notre adoption est un echec .

Message non lu par SANPA12 » sam. 20 déc. 2008 12:31

Vous dites :
"Dès le lendemain de son arrivée, Pauline a commencé a faire des "caprices".Comment, un enfant qui sort d'un orphelinat Malgache peut-il faire des caprices ?"
D'après moi, ne cherchez plus, les raisons de ce que vous appelez votre échec se trouvent dans cette réflexion. Pourquoi un enfant qui "sortirait" d'un orphelinat malgache (je les connais), ne devrait-il pas faire de caprices ?
Qu'attendiez-vous de cette enfant ? Qu'elle vous remercie de l'avoir "sorti" de l'orphelinat ? Qu'elle se dise à tout moment "comme je suis bien ici comparé à là-bas" et qu'elle vous en fasse état ?
Rassurez-vous, je ne donnerai pas de leçon. Mais je dirai simplement qu'en tant que parent (adoptif ou pas, là n'est pas la question), je "donne" à mes enfants sans attendre en retour. Et ils me le rendent bien (pour l'instant !).
".Comment, un enfant qui sort d'un orphelinat Malgache peut-il faire des caprices ?" : Je ne comprend pas pourquoi les intervenants précédents n'ont pas réagi à cette phrase que je trouve terrible.
Il est positif de votre part de témoigner, cela prouve que vous avez envie de comprendre et de résoudre le problème. Puis-je vous suggérer de consulter, en présentant votre message à votre thérapeute ?
Bon courage à votre fille et à vous, je vous souhaite beaucoup de... communication.
Sanpa12

Babeth
Messages : 1
Enregistré le : sam. 20 déc. 2008 18:00

Re: Notre adoption est un echec .

Message non lu par Babeth » sam. 20 déc. 2008 19:05

Cher Ophélie,
Je réponds avec beaucoup de retard à votre appel "au secours".Je comprends bien votre découragement et votre isolement par rapport à votre entourage.
Je suis également dans une situation très difficile avec un de mes enfants adopté à l'âge de 8 ans, il a subi de la maltraitance tout petit.
Ne baissez pas les bras, "c'est plus facile à dire qu'à faire".
Pour mon fils : il a des problèmes d'attachement ce que semble être également le cas de votre fille. Il est suivi par un pédo psychiâtre après avoir essayé plusieurs psy... jusqu'à trouver le bon pour lui.Il a été hospitalisé plusieurs fois dans une unité pour adolescent,a été en famille d'accueil pendant un an (je n'en pouvais plus!) avec retour à la maison les WE et les vacances sauf si la situation entre nous était trop tendu. Actuellement il a 16 ans , vient de commencer un apprentissage en alternance (CFA) et semble se stabiliser.
Il est suivi par un éducateur du CG, que j'appelle quand ça devient "trop dur", un juge des enfants supervise le tout (c'est moi qui est fait appel à lui à la suite de comportements délictueux sans qu'il se soit fait prendre..). Bref la situation se régularise tout doucement bien qu'il y ait encore des actes de violences, des fugues etc.. mais a priori plus de "haschich" depuis 3 mois ni de vol...
Bon courage et essayez de rencontrer des gens dans la même situation que vous, moi ça me permets de parler de choses dont je n'oserai pas parler à d'autres qui ne comprennent pas. C'est très réconfortant de savoir que l'on n'est pas seul dans cette situation.
Très cordialement
Babeth

Répondre