Notre adoption est un echec .

Vos témoignages d'adoption, heureux ou malheureux, d'adoptant ou d'adopté.

Re: Notre adoption est un echec .

Message non lupar lysiane » Jeu 23 Juil 2009 08:49

amarc49 a écrit:nous vivons mon épouse et moi-meme le meme probleme depuis 3 ans et demi avec un petit garcon qui a maintenant 6 ans.En tant que parents ,nous n'avons rien à nous reprocher malgré ce que disent les ........ qui n'y connaissent rien et qui pensent savoir tout .quand je parle d'......... ,je parle des personnes qui osent se permettre de ramener leur science sur des themes qu'ils ne connaissent pas.Ont ils déjà adopter,je ne pense pas .Nous essayons de sauver des enfants qui en fin de compte ne le veulent pas .Au sujet de mon fils à qui nous avons donné amour, affection et bien-être et qui en contre partie nous pourri la vie .Il n'y a pas d'autre solution que la pension et tout gentil que je suis ,je n'hesietrais pas à lui payer un billet de retour pour son pays dés que ce sera possible.amicalement votre.

PS : Le modérateurs a supprimé 2 mots qu'on peut prononcer sous la colère mais pas acceptables écrits dans un messsage qui semble rationnel.


Je ne sais rien de ce que vous pouvez vivre avec votre fils, sauf qu'il a 6 ans et que rien n'est perdu à 6 ans . Le mien en a 8 et il est chez nous depuis 2 ans et demi. moi aussi j'ai pensé : il me pourrit la vie, sauf que je n'avais pas le courage de le dire,j'ai beaucoup parlé avec mon mari , avec mon fils aussi ( de façon différente bien sûre)Je me suis armée de beaucoup de patienc e et de courage et j'ai essayé de comprendre ce qu'il pouvait ce passer dans sa petite tête. Oh je ne dirai pas que j'y suis arrivée, mais, aujourd'hui il est en progrès, tout n'est pas rose bien sûr, mais c'est notre fils et on fait de notre mieux.
Attention je ne porte auc un jugement, car je sais combien c'est difficile de tout faire et que malgré tout n otre enfant nous rejète, mais ces enfants ont un passé et on ne sait pas tout. Si je vous dit tout cela, c'est pour vous dire tenez bon , essayez de vous faire aider si cela n'est pas déjà fait. si vous le souhaitez parler de tout cela n'hésitez pas à m'écrire sur mon adresse e-mail
bon courage
lysiane
 
Messages: 234
Enregistré le: Jeu 26 Mar 2009 22:29

Re: Notre adoption est un echec .

Message non lupar amarc49 » Jeu 23 Juil 2009 23:12

mon fils vient d'un pays d'Afrique dont la langue officielle est le français,il est issu de la capitale ,d'une pouponniere qui place les enfants de bas âge .Nous sommes aller chercher mon fils la premiere fois quand il avait 11 mois ,mais suite à des problèmes administratifs ( dossier bloqué ; façon de limiter l'imigration dans le pays où je reside ),nous avons dû repartir sans lui et seulement le récupérer 1 an et demi plus.En notre absence , monfils a été élever comme un enfant -roi . Il ne manquait de rien sur le plan matériel et alimentaire ,mais aucunes limites, aucune règle ne lui a été imposé .Il faisait se qu'il voulait car les personnes s'occupaient essentiellement des nouveaux nés.Quand il est arrivé au pays et que nous l'avons freiné son comportement d'enfant gaté .Cela ne lui a pas plu et sa " vengeance " a commencé .Il a détruit beaucoup de matériel(tapisserie, meubles...il colle ses excrements sur les murs ,pisse sur le sol de la maison et utilise des vêtements pour essuyer pour ensuite les remettre dans les armoires quant il ne pisse pas directemnt dans les meubles.A l'ecole il devalise les sacs des autres enfants afin de leur voler leur gouter ...)Il sabote toutes nos sorties avec des méthodes qui semblent impensables.Il joue la double personnalité et fait le beau quant des tiers personnes sont autour de nous .Des autres jours ,il va chercher le regard des passants en faisant le malheureux (syndrome du pauvre petit noir ,il a comprit le système ) ainsi ,les gens nous regardent d'une manière douteuse sino , il joue l' handicapé physique comme s'il n'avait plus la faculte de pouvoir marcher et va jusqu'à se laisser tomber (Bien s^r il agit comme cela au milieu de nombreuses personnes),il vole dans les magasins ou bien il ouvre les articles dés qu'on a le dos tourné....Voilà une petite partie des choses qu'un enfant de 6 ans peut faire .Maintenant le plus gros problème qui vient d'apparaitre ,c'est qu'il s'en prend à son frère et à sa soeur de manière agressive .nous avons vus plusieurs psy et pedopsychiatres , therapie familliale ... .Rien n'y fait, Voilà comment nous vivons notre adoption.
amarc49
 
Messages: 8
Enregistré le: Mar 21 Juil 2009 22:13

Re: Notre adoption est un echec .

Message non lupar lysiane » Ven 24 Juil 2009 09:00

Je viens de lire votre message et j'e suis stupéfaite de voir qu'un enfant de 6 ans puisse aller si loin, et je me rends compte que tout compte fait le mien est facile. Je pense que votre fils a un problème, mais lequel ? Vous dîtes avoir vu de psy et qu'en pensent -ils, que vous conseillent - ils ? Avez-vous essayez de contacter les éducateurs du service adoption de vore département et savoir ce qu'ils en pensent ? Je dis cela , mais en fait je ne sais pas si ils peuvent faire quelque chose, mais je crois qu'il faut taper à toutes les portes. Dans un aute message vous parliez de pension, mais croyez-vous que dans une école ils vont garder un enfant avec un tel comportement ? Sinon cela risque d'être une école spécialisée pour enfant difficile. Et quand vous essayez de parler avec lui de son comportement, comment réagit-il ? Je réalise que je suis en train de vous des tas de questions que vous avez certainement dû vous poser avant moi, mais j'essaie seulement de comprendre et je ne juge pas de tout.
Surtout n'hésitez pas si vous souhaitez parler,cerla ne résoud rien , mais cela peut soulager un moment .

Je souhaite beaucoup de courage à votre famille et j'espère que vous allez trouver une solution
lysiane
 
Messages: 234
Enregistré le: Jeu 26 Mar 2009 22:29

Re: Notre adoption est un echec .

Message non lupar brunodlb » Ven 24 Juil 2009 10:12

Bonjour,

trois idées concernant les difficultés de l'adoption :

- pour les futurs parents, il me semble nécessaire de toujours s'informer, voici par exemple un article intéressant :
http://osi.bouake.free.fr/?Enfants-adop ... nerabilite
basé en partie sur le colloque "Adoption, un lien pour la vie"organisé par le MASF fin 2008.
et qui présente également le récent livre de Catherine Sellenet : "Souffrances dans l’adoption. Pistes pour accompagner les adoptés et les adoptants"
D'autres articles sur des sujets proches sont présents sur ce site

- La fréquence des difficultés : il me semble bien difficile d'avoir des informations sur le sujet.
Le rapport annuel 2007 de l'Oned sur les pupilles ( http://www.oned.gouv.fr/docs/production ... 311207.pdf ) indique au chapitre 2.3.1 que " Au cours de l’année 2007, 8 enfants ont été admis comme pupilles de l’Etat suite à un échec d’adoption et un placement en vue d’adoption, par un conseil de famille, a été annulé pour 15 pupilles. "
Concernant les difficultés graves, les travaux de Catherine Sellenet de 2005 portaient sur environ la moitié des départements et avaient recensé 317 dossiers d'enfants connus des services de l'ASE.
Il me semble avoir lu également que Pétales France (association dédiée aux troubles de l'attachement : http://www.petalesfrance.fr/ ) avait quelques centaines d'adhérents.
Les difficultés scolaires sont par contre fréquentes (l'enquête réalisée par EFA et Médecins du monde en 2004 évoque un cumul de 72 % d'enfants adoptés concernés au moins de façon temporaire, avec amélioration dans 80 % des cas).
En synthèse je dirais que les gros problèmes existent mais sont peu fréquents, mais que beaucoup de familles rencontrent des difficultés.

- Les améliorations possibles : je crois qu'il faut ouvrir un maximum de pistes et ne pas en négliger. Connaître par exemple les ressources de l'éducation spécialisée (voir http://dcalin.fr/index.html ). Ne pas hésiter à échanger avec beaucoup d'associations expérimentées ( par exemple http://soutienadoption.fr/ et http://www.agsa44.fr/ ). Echanger avec d'autres parents adoptifs (si possible localement).

J'espére avoir ouvert quelques portes, tout en étant conscient de ne pas détenir de solution.

Bruno
Bruno, papa de 2 garçons nés au Brésil, adoptés en 1998
brunodlb
 
Messages: 54
Enregistré le: Ven 30 Mai 2008 12:35

Re: Notre adoption est un echec .

Message non lupar ophélie » Sam 25 Juil 2009 12:06

Merci amarc pour ce témoignage.

C'est moi qui ai lancé cette discussion, et je me rends compte que je n'ai pas vraiment décrit, par pudeur peut-être nos difficultés quotidiennes.
En vous lisant, je revis tous ces moments ou Pauline écrasait ces excréments contre les murs de sa chambre, faisait pipi par terre, découpait ses vêtements, saccageait le téléviseur, détruisait le mobilier de sa chambre et ses jouets...
Nous avons passé des années a acheter 5 ou 6 cartables par année scolaire, les chaussures je n'en parle même pas !
Pauline a tout détruit sur son passage, le matériel et le plus important l'affectif.

A l'heure actuelle la situation évolue, nous avons demandé le placement de Pauline en foyer (suite a de nouvelles accusations qu'elle a faite contre mon mari, mon fils et moi-même, maltraitance physique au quotidien). Le jour de son anniversaire le 23 juin, nous l'avons passé à la brigade des mineurs.
Après l'expertise médicale qui n'a révélée aucune trace de coup, Pauline continuait a dire qu'elle était battue. Même après s'être fait remonter les bretelles par la commissaire, elle continuait.... Je ne peux plus rien pour elle.
J'ai essayé, maintenant, je passe le relai...


Et nous, on va peut-être enfin vivre

Ophélie
ophélie
 
Messages: 21
Enregistré le: Sam 18 Oct 2008 12:17

Re: Notre adoption est un echec .

Message non lupar Larrylg » Sam 25 Juil 2009 12:14

A Amarc49

Je pense que vous connaissez tout ce que je peux vous dire ayant vécu cela moi-même et mon épouse ainsi que d’autres couples avec qui nous partageons nos expériences.
Votre enfant est en très grande souffrance : en raison du traumatisme dû à la perte de la mère, et sans tuteur entre ses 11 et 30 premiers mois, tuteur qui lui aurait fixé et appris des limites.
Il n‘avait aucun figure stable d’attachement et il n’a pu se construire de structures mentales. Il n’a confiance en personne ; c’est un enfant en quête de survie ; pour survivre, il cherche à tout contrôler et hurle sa rage ; par sa violence il montre son désespoir, il se détruit lui-même et détruit tout ce qui vit autour de lui, surtout sa famille, surtout ses parents et souvent surtout sa mère. Tout ce que vous décrivez montre l’état psychique d’un enfant non structuré ; il n’est pas déstructuré ; il est sans structure : et ce n’est pas de sa faute.

Votre famille est en très grande souffrance. Vous avez voulu bien faire : accueillir un enfant ; ce qui est une grande joie. Mais accueillir un enfant abandonné c’est jeter une blessure sur la joie d’une famille. Peut-être n’étiez vous pas préparé à une telle explosion, (Nous ne l’étions pas plus !) D’où votre colère et votre déception de voir tous ces professionnels démontrant leur incapacité ou leur incompétence à s’occuper de votre enfant. Vous lui avez donné de l’amour et, en contrepartie il vous pourrit la vie ; vous avez voulu le sauver, ais lui n’avait rien demandé ! Vous voulez l’envoyez en pension ; le pensionnat finira par le renvoyer chez vous car incapable de s’occuper d’un tel enfant. Le renvoyez dans son pays ? Mais, s’il n’est déjà français, il y sera aussi inadapté qu’il l’est chez vous ! Une telle situation peut entraîner des divorces et j’en connais malheureusement beaucoup.
Vous avez raison de dire que ce n’est pas de votre faute. Cependant, cet enfant est votre enfant.

Vous réagissez dans l’émotion et la colère. L’enfant le sent et le sait. Il faut que vous trouviez un nouveau mode de gestion dans votre comportement vis-à-vis de cet enfant. Il faut que vous arriviez à rendre de la distance et à lâcher prise. Vous êtes dans l’obsession ; ce gamin doit vous prendre la tête comme il n’est pas permis ; et plus que souvent vous devez avoir envie de le balancer par la fenêtre. Pour que l’enfant arrive à réguler ses émotions, il faut que vous arriviez à réguler les vôtres ; il est en souffrance, soyez dans l’empathie avec lui. Cela veut dire se préparer chaque jour, chaque heure, à lui répondre de la façon la plus appropriée, sans montrer agacement ou sentiment ; il faut beaucoup d’humour. Avec votre épouse prenez du temps pour vous, pour vous retrouver, pour redevenir cool. C’est un travail sur soi qui n’est pas facile ; une des mes amies de notre groupe nous redisait l’autre jour qu’elle avait dû faire un gros travail sur elle-même pour trouver la bonne attitude , le bon comportement vis-à-vis de ses enfants.

D’autre part, et là c’est ce que je disais plus haut dans un autre post, il faut vous faire aider. Au point où vous en êtes, il faut aller voir l’assistante sociale de votre quartier pour réfléchir avec elle (ou avec lui) à la situation. Le Conseil général a obligation de vous aider.
Trouver le bon psychologue ou psychiatre ???!!! C’est là où le bât blesse. Il en existe de bons, mais ça ne se trouve pas sous le pied d’un cheval. Vous n’êtes pas le seul cas dans votre département et je pense que l’équipe d’EFA de votre département (apparemment le 49, si je ne me trompe) si elle n’est pas préoccupé que par les candidats à l’adoption, doit connaître des cas similaires au vôtre ; c’est leur rôle et responsabilité de vous soutenir, de vous procurer des adresses de psy qui ont fait leurs preuves.
Si vous êtes bien dans le 49, il existe un groupe de Pétales qui devrait avoir des adresses équivalentes. Voir : Michèle et Jean-Paul : Jeanpaulgrep49@petalesfrance.fr michelegrep49@ petalesfrance.fr
Sinon secouez-les ; que ce soit EFA ou Pétales ils ont un devoir de vous soutenir et d’indiquer des adresses de professionnels.
Cependant souvenez-vous d’une chose : vous êtes les parents ; vis-à-vis de votre enfant c’est vous les vrais professionnels ; c’est vous qui connaissez votre enfant ; c’est vous qui avez l’autorité parentale. N’acceptez jamais au début que votre enfant soit livré seul aux mains des professionnels ; c’est ensemble, parents et professionnels, qui allaient aider l’enfant, et le faire avec empathie. S’il n’y a pas d’alliance thérapeutique entre parents/enfants et professionnels, il y a peu de chance que les choses puissent avancer. D’autre part, l’enfant en difficulté est très capable de tourner les professionnels contre vous et vous faire passer pour des parents maltraitants.
Dans votre quête pour des professionnels valables, vous avez aussi le site http://www.aftcc.org où vous trouverez des listes de thérapeutes cognitivo-comportementalistes. Ou sur le site d’Emdr.france.
Tenez bon ; ne vous laissez pas abattre et prenez de la distance. Vous avez un terrible défi devant vous ; vous n’êtes pas le seul et vous n’êtes pas seul.
Larrylg
 
Messages: 40
Enregistré le: Mer 22 Oct 2008 16:10

Re: Notre adoption est un echec .

Message non lupar Genevieve » Sam 25 Juil 2009 12:36

Avez vous lu ça?
http://cdvspip.apinc.org/article.php3?id_article=89
Dans le cas de l'histoire du petit garçon de six ans, il se peut que le fait de voir ses parents repartir et de devoir les attendre ensuite plus d'un an ait effectivement joué un rôle important dans le manque de confiance qu'il éprouve vis à vis des adultes - la première image qu'il a forgée de vous, et conservée durablement, c'est celles de gens qui repartent... Pour ma part je n'ai jamais pensé à utiliser le mot vengeance, mais l'expression qui me vient c'est "présenter la facture" - et on sait qu'elle est lourde...
Dans votre cas, les problèmes sont suffisamment importants pour que l'intervention de spécialistes soit nécessaire, encore faut-il trouver les bons. Les pistes données par Bruno sont à exploiter, tout comme il peut être utile de regarder le film d'André Négrelli. Car il est certain qu'aucun enfant ne "joue" avec ses excréments sans être en grande souffrance. Et une partie de votre problème réside dans le fait que vous ne pouvez lui accorder l'exclusivité dont il aurait besoin, vous avez à vous préoccuper de vos autres enfants... Bon courage.
Genevieve
 
Messages: 39
Enregistré le: Lun 29 Juin 2009 19:28

Re: Notre adoption est un echec .

Message non lupar amarc49 » Dim 26 Juil 2009 22:35

a Ophelie,
je pense que vous avez pris la bonne decision et je vous de retrouver un maximum de bonheur et de serenite avec votre epoux .
Maintenant ,croquer la vie à pleine dent . Vous n'avez rien à vous reprocher et je suis content de vous avoir aider. A votre service , amicalement votre.
amarc49
 
Messages: 8
Enregistré le: Mar 21 Juil 2009 22:13

Re: Notre adoption est un echec .

Message non lupar amarc49 » Dim 26 Juil 2009 22:52

a intention de genevieve et larry ,sachez que de nombreuses personnes nous ont raconter les memes refrains sur le passe et les effets nefastes de l'abandon de l'enfant et des differentes etapes de ses premiers jours . Maintenant quelques questions ,avez vous deja adopter ou meme cotoyer un enfant de ce type . Entre voir ces enfants à travers des textes et vivre avec , cela fait 2 choses bien differentes . Des conseils par des professionnels ,nous en avons eu plein et rien n'a changé .Il n'y a pas de colère dans mes propos ,la seule chose que je maintiens .c'est d'informer les futurs parents de la vraie realite de l'adoption.
amarc49
 
Messages: 8
Enregistré le: Mar 21 Juil 2009 22:13

Re: Notre adoption est un echec .

Message non lupar amarc49 » Dim 26 Juil 2009 22:58

a Ophelie ,
J'avais oublier votre fils . Rattrapper le temps perdu , lui doit le meriter.
Mon epouse et moi-meme attendons que notre fils rentre en institut specialise pour enfant difficile .Ensuite ,nous aussi allons revivre et profiter de nos 2 autres enfants tel que cela aurait dû être normalement ( fois 2.)
amarc49
 
Messages: 8
Enregistré le: Mar 21 Juil 2009 22:13

PrécédenteSuivante

Retourner vers Témoignages

cron