Adopté de 30 ans cherche à discuter avec d'autres adoptés

Vos témoignages d'adoption, heureux ou malheureux, d'adoptant ou d'adopté.
Francois245
Messages : 8
Enregistré le : lun. 7 févr. 2011 19:29
emailpersonnel : francois245@yahoo.fr

Adopté de 30 ans cherche à discuter avec d'autres adoptés

Message non lu par Francois245 » lun. 7 févr. 2011 19:42

Bonjour,

J'ai été adopté il y'a un peu plus de 30 ans en France.
Mes parents me l'ont toujours dis mais je me suis toujours senti différent par rapport aux autres.
Je ne connais rien de mon passé à part une phrase sur mon dossier "mère extrêmement jeune, pas de suivi de grossesse. Est venue avec sa sœur et son beau frère. Partie dans la nuit contre avis médical". Voilà à quoi se résume ma naissance.
J'ai eu des parents qui portent leur fardeau et j'ai toujours pensé que le vide que j'avais était de leur faute. J'ai été en conflit avec ma mère adoptive à toujours vouloir lui prouver qu'elle n'avait pas toujours raison, mais pourquoi au final ? Me prouver que ma mère biologique n'a pas eu raison de me laisser ????

6 ans après mon adoption, mes parents et moi sommes allés au Brésil; je suis revenu avec deux frères et sœurs que je n'ai jamais considéré comme étant ma famille puisque pour moi elle est ailleurs. Nous sommes par la suite devenus famille d'accueil avec des enfants difficiles...


Je suis en psychothérapie depuis deux ans et je pensais aller mieux, jusqu'à ce que ce sentiment d'être inférieur par rapport aux autres ne revienne me hanter : pourquoi m'a t on abandonné et pas les autres ? Est ce que à peine né j'étais moins bien que les autres ?
Cette impression de gêner les autres, de ne jamais être à ma place, l'impression de devoir rejeter les autres avant de l'être soit même...
Au final je n'ai jamais vraiment parlé de mon adoption, mais la plupart des gens pensent que ca a été fait pour "notre bien" sauf que j'avais rien demandé moi !!!!
Je me décide maintenant à m'inscrire sur ce site afin je l'espère, pouvoir communiquer avec d'autres adoptés et mieux comprendre ce que je ressens au quotidien alors si vous vous êtes quelque peu reconnu, faites moi signe !!!

Merci d'avance.

Léa
Messages : 21
Enregistré le : mer. 12 janv. 2011 20:39

Re: Adopté de 30 ans cherche à discuter avec d'autres adoptés

Message non lu par Léa » lun. 7 févr. 2011 21:21

Bonjour François,

Vous devriez vous rendre sur le site "la voix des adoptés", c'est un site fait par des gens adoptés, ils ont un forum plein de témoignages semblables au vôtre. Bon courage !

Léa

Francois245
Messages : 8
Enregistré le : lun. 7 févr. 2011 19:29
emailpersonnel : francois245@yahoo.fr

Re: Adopté de 30 ans cherche à discuter avec d'autres adoptés

Message non lu par Francois245 » lun. 7 févr. 2011 21:39

Merci beaucoup !

Dom
Messages : 30
Enregistré le : mar. 28 avr. 2009 18:57

Re: Adopté de 30 ans cherche à discuter avec d'autres adoptés

Message non lu par Dom » lun. 7 févr. 2011 22:32

je comprend ce que tu veux dire....le sentiment d'abandon... pourquoi moi ?
le problème c'est que nous ne sommes pas responsables de ce qui a pu se passer pour que nos mères nous abandonnent, j'ai pensé comme toi pendant des années, il m'a fallu beaucoup de temps pour comprendre.
Il n'y a pas de place pour un enfant à ce moment là dans la vie d'une mère de naissance, il faut prendre le problème de l'autre coté, du coté des mères... ça peut être un mari, un amant qui l'a quitté et qui se retrouve seule avec cet enfant, une jeune fille trop jeune encore et qui n'a pas fini ses études, une femme seule qui a dejà des enfants...etc... tu peux imaginer tous les cas de figure mais sache qu'à ce moment là de sa vie, il n'y avait pas de place pour toi dans la sienne, comme il n'y a pas eu de place pour moi non plus...
tu parles de tes parents adoptifs, de tes difficultés de te sentir "fils" et "frère" de cette famille, pourtant tu n'en as pas d'autre...? c'est un leurre de penser qu'il en existe une autre ailleurs...beaucoup mieux, ça n'existe pas.
c'est vrai tu n'avais rien demandé, tu as juste subi cet abandon, cette adoption, parce que tu n'étais qu'un petit enfant, mais tu ne peux pas porter cela toute ta vie ? tu dois te construire avec ce que tu es, c'est ce qui doit faire ta force et pas un boulet...
tu es quelqu'un avec des qualités et certainement des défauts comme chacun sur cette terre, mais ne crois pas que tu ne vaux rien, que tu n'as pas de valeur... parce que ce n'est pas vrai tout simplement.
courage à toi,
Dom (adoptée)

Francois245
Messages : 8
Enregistré le : lun. 7 févr. 2011 19:29
emailpersonnel : francois245@yahoo.fr

Re: Adopté de 30 ans cherche à discuter avec d'autres adoptés

Message non lu par Francois245 » mar. 8 févr. 2011 09:39

Bonjour,

Merci de ta réponse !!!
Pour être honnête, je sais plus ou moins ce que tu dis, mais le problème c'est que je n'arrive pas à le comprendre ! C'est vraiment bizzare mais c comme si 30 ans après, je devais encore trouver une réponse au pourquoi ...
Vu que je pense qu'il n'y a pas de réponse, je me demande comment vivre avec SANS refouler ca vu qu'en en parlant pas et bien c'est le nier.
Je ne sais pas trop si je suis clair car moi même j'ai du mal à me comprendre des fois ;-)
Mais c'est comme un besoin vital chez moi = savoir pourquoi on ne m'a pas gardé alors que les autres oui !
Si jamais quelqu'un à trouvé une "recette", j'avoue que je suis preneur car je ne pensais pas que ca me hantait encore !

Bonne journée,
François.

Michel CRESPIN
Messages : 30
Enregistré le : mar. 16 nov. 2010 15:48
emailpersonnel : miccrespin@wanadoo.fr

Re: Adopté de 30 ans cherche à discuter avec d'autres adoptés

Message non lu par Michel CRESPIN » mar. 8 févr. 2011 10:42

Bonjour François
Ne prends pas mal ce que j'écris. Je ne suis pas adopté, mais j'ai adopté. Je comprends ton message. La vie n'est pas faite que de choses faciles et pour personne. Tu as vécu, tu vis des choses qui te sont lourdes, que tu trouves injustes, etc...
Je ne te connais pas, je ne connais pas ta vie, elle est ce qu'elle est et je ne juge pas.
Au sujet de tes parents adoptifs, je dirai qu'ils ont été, qu'ils sont là justement aussi pour t’aider à te reconstruire, et pour cela, tu as une famille.
Alors, sans porter de jugement, aide les puisqu'ils t'aiment, et aime les pour ce qu'ils sont.
Et pose toi la question: "Comment aurais-tu été s'ils n'avaient pas été là"?
Bien à toi

Francois245
Messages : 8
Enregistré le : lun. 7 févr. 2011 19:29
emailpersonnel : francois245@yahoo.fr

Re: Adopté de 30 ans cherche à discuter avec d'autres adoptés

Message non lu par Francois245 » mar. 8 févr. 2011 19:20

Bonjour,

Ben en fait voila exactement le fond de mon "problème" : c'est que j'ai une partie "adulte" qui comprends tout ces arguments, et une partie "enfant" qui rejette tout ca, c'est cette partie qui me pose problème car je ne sais pas quoi faire avec ! Je pense (à tord peut être) qu'il faut être adopté pour ressentir ca et c'est finalement l'objet de ma demande car depuis petit on m'a dit que j'ai été abandonné pour mon bien, sauf que (et désolé si je me répète) une part de moi le comprend et l'autre à envie de hurler que c faux et totalement injuste !!!
De plus, concernant mes parents adoptifs et bien comme je disai ils ont leur propre fardeau qui à était quelque peu mien = une mère trop présente et "castratrice" et un père absent et alcoolique. Ce n'est que maintenant je suppose que je comprends qu'une part de mon mal être ne leur est pas dû, mais je ne sais pas comment les autres adoptés (s'ils en ont conscience) réussissent à gérer cette part la !

En tous cas merci à tous,
François.

Dom
Messages : 30
Enregistré le : mar. 28 avr. 2009 18:57

Re: Adopté de 30 ans cherche à discuter avec d'autres adoptés

Message non lu par Dom » mar. 8 févr. 2011 21:03

Bonsoir François,
une partie adulte, une partie enfant....nous l'avons tous, sauf que peut être chez les adoptés c'est un peu plus exarcerbé...
pour ma part, j'ai appris avec le temps,certainement en échangeant avec d'autres personnes adoptées ou non, j'ai compris que ma tristesse même si elle est parfois intense, je sais qu'elle va passer, alors je patiente... ça peut prendre 1 ou 2 jours mais je sais au fond de moi que cette mélancolie, cette colère passera...
je sais aussi maintenant que de ressentir ces émotions, c'est normal, que je les ressentirai jusqu'à la fin de ma vie avec des intensités variables selon les situations de la vie...
nous devons faire un deuil, le deuil de cette vie que nous n'avons pas eu avec nos parents de naissance, le deuil de nos parents que nous ne connaissons pas et que peut etre nous ne connaitrons jamais. c'est difficile de faire le deuil de quelqu'un, de quelque chose, c'est pourquoi il faut du temps, de la patience, et de la volonté pour continuer à avancer... parce que la vie est belle !
de savoir pourquoi on se sent mal parfois, ça aide et ça permet d'avancer.
ce n'était pas pour ton "bien" que tu as été abandonné mais simplement parce qu'il n'était pas possible pour ta mère de te garder... ce n'a pas été simple non plus pour elle...et aujourd-hui ça ne l'est peut être pas plus....
au plaisir,
Dom (adoptée)

Francois245
Messages : 8
Enregistré le : lun. 7 févr. 2011 19:29
emailpersonnel : francois245@yahoo.fr

Re: Adopté de 30 ans cherche à discuter avec d'autres adoptés

Message non lu par Francois245 » mar. 8 févr. 2011 21:49

Dom a écrit : ce n'était pas pour ton "bien" que tu as été abandonné mais simplement parce qu'il n'était pas possible pour ta mère de te garder... c
Je crois que cette phrase résume enfin ce que je pensais sans le voir, je pense qu'il faut vraiment que je médite sur ces termes !
Demain je vois mon psy alors c'est le bon moment !!!!

Bonne soirée et encore merci, je pensais pas que ca faisait cet effet de parler avec quelqu'un qui comprend mes sentiments quelques peu ambivalents...

François.

Chantal
Messages : 34
Enregistré le : lun. 11 août 2008 10:43

Re: Adopté de 30 ans cherche à discuter avec d'autres adoptés

Message non lu par Chantal » jeu. 10 févr. 2011 10:35

  • Et pose toi la question: "Comment aurais-tu été s'ils n'avaient pas été là"?
Est-ce une question que chaque enfant doit se poser? :roll: Je croyais que les enfants adoptés n'avaient pas plus que les autres à se sentir reconnaissant envers leurs adoptants.
Les adoptants se pourrissent-ils la vie en se posant la question: "Quelle aurait-été notre vie sans lui?" On pourra toujours leur dire qu'ils ont fait une démarche absolument volontaire.
Je crois que ce type de question cherchant à culpabiliser l'adopté de ce qu'il ressent à propos de ses parents adoptifs n'est justifié par rien.
Nous sommes, sur ce forum, entre adultes, ce n'est peut-être pas le lieu de faire de la morale de comptoir.

Répondre