Echec de mon adoption.

Vos témoignages d'adoption, heureux ou malheureux, d'adoptant ou d'adopté.
Patricia01
Administrateur du site
Messages : 1015
Enregistré le : jeu. 29 mai 2008 22:36
Localisation : département de l'Ain
Situation familliale : Mariée, 2 enfants (adoptées)
Profession, activité : enseignante
Profil adoption : Maman de deux adorables puces : l'une de 13 ans, arrivée d'Ethiopie à l'âge de 15 mois 1/2 via Passerelle, et l'autre, 9 ans, arrivée du Vietnam via Médecins du Monde en avril 2010 (chacune avec leur particularité : TDAH-dyspraxie-dysphasie pour la grande, hép B pour la petite) ; membre active EFA01
emailpersonnel : patphil01@yahoo.fr

Re: Echec de mon adoption.

Message non lu par Patricia01 » dim. 23 janv. 2011 22:35

Pour obtenir son mail, il faut cliquer sur son nom : s'il a entré un mail dans son profil, il apparaîtra. Sinon, c'est qu'il ne l'a pas fait.... Et dans ce cas, rien à faire à part attendre qu'il revienne.
Patricia, maman de deux petites filles chocolat et miel (Ethiopie/Vietnam) de 12 et 8 ans

Marie 73
Messages : 10
Enregistré le : mar. 25 janv. 2011 11:36

Re: Echec de mon adoption.

Message non lu par Marie 73 » mar. 25 janv. 2011 12:16

Bonjour à tous,

Je viens de m'inscrire sur ce forum et l'un des premiers posts que je lis est celui-là. Je tiens à réagir pour étayer un peu les positions de chacun.
J'ai été adoptée à l'âge de 2 mois et demi et je suis née au Guatemala. Mes parents sont blancs, moi je suis plutôt "chocolat".
Certes, je comprends tout à fait que Lorenzo n'ait pas pu s'attacher à ses parents. Personne ici n'est naïf et on sait que ça arrive.
Lui est intelligent et arrive à mettre ses souffrances par écrit, ce qui n'est pas le cas de tout le monde. Son témoignage m'a dérangé aussi dans le sens où, comme Sand, j'avais l'impression que malgré ses "je ne veux pas généraliser", il utilisait ensuite les termes contraires.
En ce qui me concerne, je suis la preuve que son exemple n'est pas une généralité et je pensais que ça ferait du bien à certains parents de l'entendre.

Pour moi, je ne souffre pas du tout d'un abandon. Ma mère biologique m'a confiée à la naissance dans un orphelinat, tel était son droit. Elle devait avoir ses raisons.

Mes parents, il n'y a aucun doute sont mes parents à qui je ressemble beaucoup, dans l'éducation, dans mon idéal de vie, ... même si la couleur de peau ne se cache pas, et je ne souhaite pas la cacher !!

Pour eux, il a fallu faire aussi avec les regards extérieurs, les gens qui ne comprennent pas. Pour moi, peu importe, il faut être fort pour ne pas se laisser déstabiliser en tant que parent "adoptif" et même savoir rire des questions naïves ou des jugements de la part des autres.

Mon cas n'est pas non plus une généralité évidemment. J'ai une soeur qui a été adoptée à l'âge de 3 ans et qui a des troubles de l'affectif. Je ne pense pas que ces troubles viennent de l'adoption, ou en tout cas, ce n'est pas l'unique raison. Mes parents ont donc vécu des choses auxquelles ils n'auraient jamais pensé, ce n'est pas évident. Pourtant, il n'y a pas que dans les familles adoptantes que les problèmes "parent/enfant" surviennent.

Quant à moi, je n'aurai peut-être jamais les réponses aux questions habituelles "à qui je ressemble ?", "pourquoi m'a-t-elle laissée ?", "pense-t-elle à moi ?" et si je ne trouve pas, ce ne sera pas un problème du tout. Ca pourrait être un plus et là je suis en train de faire ces recherches mais ce n'est pas indispensable. Je suis la fille des mes parents avec une part de mystère en moi qui découle de mes origines.
Et après tout, quels sont les parents qui connaissent l'histoire de leurs enfants dans les moindres détails ?

Je vous souhaite beaucoup de courage dans vos démarches et espère que d'autres adoptés prendront la parole pour montrer qu'ils vont bien ! ;)

émilie n
Messages : 327
Enregistré le : ven. 18 mars 2011 13:26

Re: Echec de mon adoption.

Message non lu par émilie n » mer. 23 mars 2011 13:29

Bonjour,
depuis peu sur le forum, je vien de lire ce post. J'ai 29 ans et en cour d'agrément. On entend souvent ici et la qu'il est difficil de trouver de bon psy pour les enfants adopté, car les professionels mettent trop vite sur le dos de l'adoption les pb des enfants: en voila un bel exemple, je trouve.
Lorenzo, contrairement a ce que tu veu bien dire sur ton post, je ne pense pas que tout tes problemes soient liés a ton adoption. Il serai trop simpliste de ce contenter de ce genre de prétexte. Sans vouloir nier la douleur bien compréhensible que t'a ammener l'abandon, je crois aussi tres sinceremnt que ta personnalité meme doit avoir des tendances comment dre... "déviante" et que tu es peut etre un manipulateur et qqun qui aime faire souffrir les gens. Biensur, rien ne t'obligait d'aimer tes parents, mais rien ne t'obligait non plus a te montrer aussi cruel. A mon humble avis, ce n'est pas d'amour en effet dont tu avait besoin, mais d'une bonne paire de baffe.
Cordialemnt, ;)
Heureuse maman de Mathieu depuis le 3 juillet 2014

Patricia01
Administrateur du site
Messages : 1015
Enregistré le : jeu. 29 mai 2008 22:36
Localisation : département de l'Ain
Situation familliale : Mariée, 2 enfants (adoptées)
Profession, activité : enseignante
Profil adoption : Maman de deux adorables puces : l'une de 13 ans, arrivée d'Ethiopie à l'âge de 15 mois 1/2 via Passerelle, et l'autre, 9 ans, arrivée du Vietnam via Médecins du Monde en avril 2010 (chacune avec leur particularité : TDAH-dyspraxie-dysphasie pour la grande, hép B pour la petite) ; membre active EFA01
emailpersonnel : patphil01@yahoo.fr

Re: Echec de mon adoption.

Message non lu par Patricia01 » mer. 23 mars 2011 23:43

Hum... désolée d'être un peu brutale, Emilie, mais je ne partage pas votre point de vue. En même temps, c'est vrai qu'étant en cours de procédure d'agrément vous n'avez peut-être pas encore entendu parler des troubles de l'attachement et vous êtes donc excusable d'être aussi catégorique dans vote post... Je vais essayer de vous résumer ça en deux mots: un enfant ayant vécu un certain nombre de rupture peut en venir à ne plus être capable d'avoir confiance en l'adulte, en une relation sincère et réciproque... Et ça donne un tableau plutôt proche de ce que décrit Lorenzo : un enfant qui refuse de s'attacher, qui cherche constamment à manipuler son entourage pour obtenir ce qu'il souhaite (besoin de maîtriser totalement les choses parce qu'il a été balloté et a souffert et ne veut plus "subir"... psychologie de bas niveau je sais, mais je résume !), qui ment et peut devenir violent. Ca ne va pas toujours jusqu'à la colère destructrice envers la famille adoptive mais ça arrive, hélas... les difficultés d'attachement peuvent durer des mois (et ensuite tout rentre dans l'ordre), ou des années... ou toute la vie.
Heureusement, plein d'autres adoptions se passent très bien (après une phase d'attachement "ordinaire"), y compris pour des enfants qui ne sont plus des bébés, s'ils sont réellement prêts à être adoptés et si la famille est prête à les accueillir.
Mais je pense que vous en saurez davantage au fur et à mesure que vos démarches avanceront, que vous vous informerez. Pour ma part, je ne crois pas qu'il existe des personnalités "déviantes" par naissance (il existe des caractères plus ou moins calmes, plus ou moins aventuriers... mais on ne nait ni bon, ni mauvais !), par contre les premiers mois, les premières années de vie jouent un très grand rôle...
Patricia, maman de deux petites filles chocolat et miel (Ethiopie/Vietnam) de 12 et 8 ans

Patou
Messages : 8
Enregistré le : jeu. 11 nov. 2010 22:36

Re: Echec de mon adoption.

Message non lu par Patou » mer. 23 mars 2011 23:48

Bonsoir,
Je suis mère de naissance... et je viens lire les messages depuis quelques mois et ce dans le plus grand respect des membres de ce forum. Je n'ai jamais osé me connecter jusqu'à aujourd' hui...ce soir, je suis choquée par celui d'émilie...
Si je comprends bien émilie, vous ne niez pas la douleur liée à l'abandon de Lorenzo...mais vous vous permettez de lui dire que ce n'est pas d'amour dont il avait besoin, mais d'une bonne paire de baffes!!!! :shock: ...c'est à se demander lequel de vous deux est le plus cruel non? Pas si humble que cela votre avis...future adoptante???? :o
Vous savez, ce qui est le plus important pour une famille de naissance c'est de se convaincre que son enfant est heureux en adoption! vos propos m'inquiètent...

émilie n
Messages : 327
Enregistré le : ven. 18 mars 2011 13:26

Re: Echec de mon adoption.

Message non lu par émilie n » jeu. 24 mars 2011 07:31

Patou,
je suis sincerement désolée que mes propos vous inquiet, croyez le. En effet, je pense que tout parents doit se soucié du bien etre de ses enfants et de leur donner tt l'amour possible pour se construir. Ce n'est bien évidemment pas ce que je remet en cause. Mais quand Lorenzo se permet de parler d'animaux" à la place d'humain, et j'en passe car vous avez comme moi lu son témoignage, je me dit que oui: l'abandon cause de gros dégat mais qu'il ne peu en aucun cas etre une excuse suffisante pour détruire la vie d'adulte comme il l'a fait. Alors qd je di que en effet ce n'est pas d'amour dont il avait besoin, mes propos sont maladroits: ce que je veu dire, c'est qu'a un moment donné ce n'est pas de calins suplémentaires dont il avait besoin, mais d'un bon "recadrage", car en effet, chez tt les enfants et ce justement pour leur bien etre, il est parfois bon de mettre en doute leur "toute puissance".
J'espere que mes propos seront plus clair, oui je suis future adoptante, et pour information, mon point de vue est largement partagé par ma meilleure amie, qui est elle meme maman depuis plusieure année d'une petite Jade née au Burkina Faso et adopté en 2005. Un jour sa fille lui a dit ( a une époque ou elle était particulierement dure): si je continue a etre tres méchante, tu va me laisser? sa maman lui a répondu: non, mais tu risque une féssée et une grosse punition.
Petit exemple qui illustre mes propo. Je sais, que ce cas ne peu se superposer a d'autres cas car chacun est unique, mais oui la encore je persiste et je signe: lorenzo a une fascination pour la manipultion et la cruauté qui je pense non rien a voir avec son abandon, du moins pas entierement.
Bien a vous
émilie
Heureuse maman de Mathieu depuis le 3 juillet 2014

Léa
Messages : 21
Enregistré le : mer. 12 janv. 2011 20:39

Re: Echec de mon adoption.

Message non lu par Léa » ven. 25 mars 2011 10:09

Je suis assez d'accord avec vous Émilie et je pense que Lorenzo l'est aussi... Il suffirait de relire ses messages pour s'en convaincre. par ailleurs mère adoptive moi-même et ayant discuté avec de nombreux parents adoptifs j'ai retenu une leçon et une seule de ceux qui disaient avoir échoué d'une manière ou d'une autre : ils n'avaient pas été assez sévères, c'était leur diagnostic à eux ! Allez savoir pourquoi. El la sévérité n'exclut pas l'amour...
Léa

sylvie duchemin
Messages : 26
Enregistré le : lun. 2 févr. 2009 10:46

Re: Echec de mon adoption.

Message non lu par sylvie duchemin » ven. 25 mars 2011 18:01

Bonjour,

Il semble que Lorenzo était venu pour provoquer et non pas pour échanger sur la question de fond, décelable au milieu de ce déversement d'agressivité. Du reste, il a pris congé aussitôt après.

Je pense que l'abandon peut être cause de troubles de l'attachement à des degrés divers. Certains adoptés s'adapteront, probablement à la faveur d'un environnement propice ; d'autres ne s'en remettront pas. Il serait bien, pour les cas les plus graves, que la société en prenne conscience au lieu d'accabler les parents adoptifs et que l'on permette un re-placement tout autre que familial. C'est sans doute le seul cas de figure où la vie de famille est plus nocive que bénéfique.

Mais je crois aussi que ces troubles ne sont pas réservés aux seuls enfants ayant vécu un abandon. Certains enfants, dont les conditions de vie matérielle sont correctement assurées, ne bénéficient pas pour autant de l'environnement affectif et sécurisant qui leur est dû. A l'âge adulte, la plupart s'adaptent mais ne disposent pas de cette sécurité affective et leur relation à l'autre en est faussée.

Il faut donc être conscient des risques de l'adoption, mais aussi les relativiser.

S.

émilie n
Messages : 327
Enregistré le : ven. 18 mars 2011 13:26

Re: Echec de mon adoption.

Message non lu par émilie n » ven. 25 mars 2011 19:04

Bonjour,

Léa MERCI , car je commencai a me demander si je n'étai pas un monstre sans coeur... ;) En effet, la sévérité n'exclu pas l'amour.
Sylvie, tout a fait d'accord avec toi, sans nié les problèmes important que peu ammener un abandon et une adoption ils faut les relativiser. Et ne pas analyser les problèmes que rencontres les enfants uniquement sous cet axe.
Bonne soirée et bon we a tous et à toutes! :)
émilie
Heureuse maman de Mathieu depuis le 3 juillet 2014

lysiane
Messages : 234
Enregistré le : jeu. 26 mars 2009 22:29

Re: Echec de mon adoption.

Message non lu par lysiane » sam. 26 mars 2011 13:00

bonjour,

Je me permets d'intervenir car comme vous avez déjà pu le voir j'ai adopté un petit garçon qui m'a posé beaucoup de problèmes durant les 4 premières années. Il était terrible !!! insolent, irrespectueux, désobéîssant,grossier, bagarreur... et l'été dernier il a levé la main sur moi et le périscolair l'a menacé d'exclusion.
Alors bien sûre on a tout essayé : psy, douceur, discussion, calins, mais nous étions à bout : un enfant de 9 ans menacé d'esclusion! je n'en pouvais plus.
Alors bien sûr , on comprenait qu'il avait un passé, une adoption tardive... mais cela n'excuse pas tout. Alors en désespoir de cause, nous avons doublé de sévérité et nous l'avons inscrit dans une école privée , beaucoup plus stricte au niveau du cadrage que celle où il était. Les résultats ne se sont pas fait attendre, il a testé comme dans son autre école, mais ila vite compris que son "cirque" n'était plus possible. Aujourd'hui , il n'a plus de psy, plus de punitions, il a rattrapé son retard scolaire, la maitresse est contente de lui, et bien sûre nous aussi. Quant à lui, il parait heureux de vivre, heureux d'aller à l'école, ila des copains...
Alors tout n'est pas gagné encore, il est évident qu'il reste un enfant qui a besoin d'être cadré en permanence sinon c'est reparti, mais , nous avons vraiment l'impression que ce n'est plus le même .
Alors , c'est vrai qu'il faut de l'amour, de la patience, de la comprehension, mais il ne faut surtout pas oublier qu'un enfant (adopté ou non) a surtout besoin de règles bien établies et qu'il doit savoir que ce n''est pas lui qui dirige qui décide .
Et les règles sécurisent les enfants. Je sais bien que tout n'est pas toujours simple et que dans certains cas cela ne suffit pas.
Lysiane

Répondre