relation mère enfant difficile

Vos témoignages d'adoption, heureux ou malheureux, d'adoptant ou d'adopté.
maman inquiete
Messages : 16
Enregistré le : lun. 29 août 2016 21:26
Localisation : Bazancourt
Profil adoption : Adoption d'un enfant grand avec 2 enfants biologiques

Re: relation mère enfant difficile

Message non lu par maman inquiete » mer. 7 août 2019 06:51

Bonjour paprika
Désolée je n avais pas vu votre message.
J ai vu mon médecin traitant, je lui demande pourquoi elle ne l a pas fait hospitalisée quand je l ai demandé.
Elle me répond su il ne répond pas aux critères d une hospitalisation .
Et que de toute façon ils ne le gagneraient pas.
J y comprends rien.
Dans mon message précédent j explique ce qu' il dit quand je l ai vu lundi.
Faut il le croire ?
J allais oublié que mon médecin dit aussi su il a un côté manipulateur.
Quoi penser ??? Je ne sais plus.
Je vais juste faire ce que je lui ai dit, un message de temps en temps si il veut mais c est tout pour l instant.
Je vais finir par me rendre malade si ça continue comme ça.
Merci de votre soutien.
Lysiane

Patricia01
Administrateur du site
Messages : 1008
Enregistré le : jeu. 29 mai 2008 22:36
Localisation : département de l'Ain
Situation familliale : Mariée, 2 enfants (adoptées)
Profession, activité : enseignante
Profil adoption : Maman de deux adorables puces : l'une de 13 ans, arrivée d'Ethiopie à l'âge de 15 mois 1/2 via Passerelle, et l'autre, 9 ans, arrivée du Vietnam via Médecins du Monde en avril 2010 (chacune avec leur particularité : TDAH-dyspraxie-dysphasie pour la grande, hép B pour la petite) ; membre active EFA01
emailpersonnel : patphil01@yahoo.fr

Re: relation mère enfant difficile

Message non lu par Patricia01 » mer. 7 août 2019 22:07

Etre à la rue, c'est très rude, mais il peut aussi y trouver de l'aide, ou la force de vouloir en sortir. Parfois il faut toucher le fond pour remonter. Mais pour une mère, c'est affreux de se dire que son enfant est à la rue... Donc je comprends très bien que vous vouliez l'en sortir ! Après, ce n'est possible que si son attitude est "vivable".

Mon mari participe au samu social de la croix-rouge, un soir par semaine pendant l'hiver. Il cotoie les gens qui sont à la rue, de tout type. Des marginaux, des alcooliques, des drogués, des jeunes qui ont fugué, des gens ordinaires qui ont tout perdu, des migrants en attente de papier, il y a vraiment des tas de profils... et des assoces pour les aider. Pour ceux qui sont dans la rue depuis peu de temps -il les reconnait tout de suite-, souvent les assoces font le maximum pour que la situation ne dure pas. Elles ont des contacts avec des foyers d'hébergement mais aussi avec des hopitaux. Mais ça reste une expérience très rude, qui peut-être sera salutaire, avec l'idée de tout faire pour ne pas y retourner.

Pour en revenir à votre fils, il faut qu'il réussisse à être indépendant. A obtenir un logement dans un foyer, quelque chose où on ne le mettra pas dehors à cause de son attitude, un endroit où il sera chez lui et responsable de ses actes. Vous pouvez l'aider à faire les demandes, les démarches pour ça. Mais évidemment, ça prend du temps... et en attendant, il faut bien une solution de secours. Je crois qu'en tant que mère, je serais incapable de laisser mon enfant dehors... donc je comprends bien votre dilemme.
Bon courage... et faites-lui confiance pour trouver la force d'en sortir. Même si c'est facile à dire, de loin...
Patricia, maman de deux petites filles chocolat et miel (Ethiopie/Vietnam) de 12 et 8 ans

maman inquiete
Messages : 16
Enregistré le : lun. 29 août 2016 21:26
Localisation : Bazancourt
Profil adoption : Adoption d'un enfant grand avec 2 enfants biologiques

Re: relation mère enfant difficile

Message non lu par maman inquiete » jeu. 8 août 2019 09:13

Merci Patricia.

Comme je le disais, lundi quand je l ai vu je lui ai que je ne voulais plus gérer ses crises. Mais pour autant je suis là et il peut m envoyer des messages.
J ai précisé que si il m appelait en pleine crise je raccrocherai le téléphone (en serai je capable ???)
Il devait visiter un studio hier.
Donc hier matin je lui ai envoyé un sms pour lui souhaiter un bon retour et lui dire que j espérais qu' il puisse avoir ce studio.
Mais il ne répond pas....
C est vrai aussi que je lui ai dit que j allais mal, et que je voyais un psy, que je prends un traitement pour tenir le coup....
J aurai peut être pas du lui dire....
Il attendait sûrement du réconfort de ma part et je n ai pas été capable de le faire.

Parfois je me dis :
Le médecin dit qu'il doit s en sortir tout seul alors laisse le faire.
Et à d autres moments, je me dis:
Tu es sa mère tu dois l aider .

Il faudrait vraiment que ça s arrange rapidement, je sens bien que je vais finir par craquer.
Merci de votre soutien
Lysiane

Répondre