Renouer avec ses racines

Vos témoignages d'adoption, heureux ou malheureux, d'adoptant ou d'adopté.
gagatte
Messages : 447
Enregistré le : sam. 10 janv. 2009 14:25
Localisation : Europe
Situation familliale : Mariée, trois enfants
Profil adoption : un enfant adopté
emailpersonnel : magaliparent@hotmail.com

Re: Renouer avec ses racines

Message non lu par gagatte » dim. 6 mars 2016 12:42

Je comprends tout à fait ta démarche. J'aurais fait sûrement pareil, j'ai beaucoup plus de mal à comprendre qu'on ne soit pas curieux et qu'on ne fasse aucune démarche vers son pays de naissance et la connaissance de son histoire que l'inverse. Cela ne remet pas du tout en cause ton attachement à ta famille évidemment. Je n'ai aucun doute là-dessus et je comprendrais tout à fait aussi que ma fille recherche sa famille biologique, au moins pour comprendre, savoir, même créer des liens. Pour moi cela ne remet rien en cause, elle reste ma fille et moi sa mère. J'ai aussi des enfants biologiques, les deux liens, du sang et affectifs sont importants selon moi. Et je comprends tout à fait qu'on ait besoin de savoir d'où on vient pour savoir où on va. J'espère que ma fille n'aura pas peur de nous faire de la peine en ayant le désir de retourner vers ses premières racines, que ce soit pour découvrir son pays de naissance, s'y installer, ou rechercher sa famille de naissance. Je pense que le fait de retourner avec elle avant l'adolescence lui montrera que nous l'acceptons, nous aurons au moins fait avec elle la phase "tourisme", retour aux premières sensations, climats, odeurs, sons, paysages... Pas besoin d'avoir la nationalité pour vivre et travailler à l'étranger, s'y installer pour toujours. Ton attachement à ta nationalité brésilienne doit avoir une autre explication.
Concernant la "chance" d'avoir deux mères ou deux pays, on peut le voir aussi comme un poids, comme être toujours tirés entre deux rives, ce n'est pas forcément une chance et un "plus", même si je comprends pourquoi on peut le dire. Être entre deux eaux est rarement très confortable. Avoir deux mères pour un enfant adopté, c'est avoir été abandonné, alors la chance...
Un jour tu seras peut-être père, et tu verras les choses encore autrement, avec d'autres questions, c'est encore un autre grand voyage
mariée, trois enfants

Baptiste
Messages : 8
Enregistré le : ven. 4 mars 2016 00:11

Re: Renouer avec ses racines

Message non lu par Baptiste » dim. 6 mars 2016 15:18

Je suis content que vous partagiez votre regard et votre expérience de mère d'une enfant adoptée :) Si je suis venu sur ce forum, c'était aussi pour pouvoir avoir une oreille extérieure car le sujet n'est pas toujours facile à aborder avec mes parents (non pas qu'ils ne soient pas à l'écoute, ou qu'ils ne comprennent pas, bien au contraire, mais il y a un aspect affectif qui rend les choses plus compliquées).

Oui, je pense que les liens du sang ont leur importance. Le fait de savoir d'où l'on vient, géographiquement, culturellement, mais aussi quelles sont nos origines biologiques, est important dans la construction d'une personne, même si on peut aussi très bien vivre sans, ou n'avoir aucun moyen de savoir. Chaque histoire est différente.

En effet, avoir deux mères ou deux pays, avoir deux racines en somme n'est pas toujours facile. Je le perçois comme une richesse, comme une ouverture, et c'est le cas, mais ça ne rend pas les choses plus simples. Vivre au Brésil, c'est aussi quitter la France - même temporairement -, et ce n'est pas un choix facile... Tout dépend des liens qu'on entretient ou souhaite entretenir avec l'une ou l'autre de nos racines, et de la façon dont on le vit intérieurement. Personnellement, j'aime la France, c'est aussi mon pays, mais je sais que je ne voudrais pas arriver à la fin de ma vie, et avoir passé toute ma vie en France, j'aurais l'impression d'être passé à côté d'une partie de moi-même.

Si j'ai la chance un jour de retrouver ma mère biologique et de développer une relation affective avec elle ou ma famille biologique, cela ne remettra jamais en cause l'amour que je porte à mes parents adoptifs, qui seront toujours mes parents.

Je ne dirais pas que j'ai été "abandonné", parce que ma mère biologique n'avait de toute façon pas vraiment le choix. Je pense que si elle avait pu me garder, elle l'aurait fait. Je n'en ai aucune preuve, mais c'est ce qui semble ressortir de mon histoire. C'est tout sauf une "chance" de ne pas l'avoir connue, mais c'est une "chance" que j'aie pu être confié à mes parents adoptifs :)

Patricia01
Administrateur du site
Messages : 1033
Enregistré le : jeu. 29 mai 2008 22:36
Localisation : département de l'Ain
Situation familliale : Mariée, 2 enfants (adoptées)
Profession, activité : enseignante
Profil adoption : Maman de deux adorables puces : l'une de 13 ans, arrivée d'Ethiopie à l'âge de 15 mois 1/2 via Passerelle, et l'autre, 9 ans, arrivée du Vietnam via Médecins du Monde en avril 2010 (chacune avec leur particularité : TDAH-dyspraxie-dysphasie pour la grande, hép B pour la petite) ; membre active EFA01
emailpersonnel : patphil01@yahoo.fr

Re: Renouer avec ses racines

Message non lu par Patricia01 » dim. 6 mars 2016 22:06

Comme je l'ai dit, comme la plupart des parents adoptifs, je comprends tout à fait que mes filles aient envie un jour de retourner voir leur pays d'origine : elles parlent de temps en temps de ce voyage futur, on leur a annoncé qu'on pourrait y aller ensemble si elles le veulent, mais après 16 ans au moins, ne serait-ce que pour pouvoir rassembler l'argent du voyage ; et puis, il faut aussi attendre qu'elles soient prêtes dans leur tête, que ce ne soit pas à un moment de fragilité psychologique (et peut-être qu'elles voudront y aller seules, après tout).

Mais je voulais aussi préciser ceci : même si je comprends tout à fait qu'elles puissent avoir envie un jour de s'installer là-bas, même définitivement, je pense qu'en tant que mère j'aurais des sentiments mitigés, simplement parce que la distance réduit fortement les contacts et que je serai frustrée de ne pas voir souvent mes éventuels petits-enfants, et puis mes filles me manqueront ! Bref, c'est la situation de tout parent dont les enfants décident de vivre à l'autre bout du monde (j'en connais dans ce cas). Ça n'a strictement rien à voir avec l'adoption !
Tout ça pour vous dire que si vos parents ne semblent pas emballés par l'idée, ne mettez pas ça sur le compte de l'adoption : c'est la réaction de tout parent qui voit son enfant partir trèèèèès loin... et très longtemps.
Patricia, maman de deux petites filles chocolat et miel (Ethiopie/Vietnam) de 12 et 8 ans

Baptiste
Messages : 8
Enregistré le : ven. 4 mars 2016 00:11

Re: Renouer avec ses racines

Message non lu par Baptiste » dim. 6 mars 2016 22:08

Oui, tout à fait, Patricia, je suis conscient que cela n'a rien à voir avec l'adoption.

Frederique LE FLOCH
Messages : 1
Enregistré le : mar. 11 avr. 2017 14:57

Re: Renouer avec ses racines

Message non lu par Frederique LE FLOCH » lun. 19 mars 2018 11:21

Bonjour Baptiste,
j'ai remarqué votre longue et belle intervention sur ce forum, datant de 2016,et j'aimerais savoir si aujourd'hui, vous accepteriez de répondre à quelques questions de ma part, en vue d'un éventuel entretien dans Accueil, la revue de fédération Enfance et Familles d'Adoption.
Il serait très intéressant de savoir où vous en êtes aujourd'hui, des nombreux questionnements que vous aviez soulevés à l'époque.
Si vous acceptez de me répondre, nous pourrions ensuite correspondre en direct. Voici donc mon adresse mail à EFA pour que vous puissiez me répondre : frederique.lefloch@adoptionefa.org
Cordialement, Frédérique

mohan
Messages : 7
Enregistré le : jeu. 8 nov. 2012 14:27

Re: Renouer avec ses racines

Message non lu par mohan » ven. 11 janv. 2019 18:13

hello,
Je suis allé au bout de ton long récit... Mais en tant qu'enfant adopté, on se laisse vite prendre par ton histoire qui en certains points peut être similaire à la mienne ou tout du moins ce besoin de retourner "aux racines" aux sources, à l'orgine...
j'ai écrit un post sur les adoption: "les adoptions peuvent aussi réussir" va y jeter un œil ...
En effet, être adopté c'est arriver dans un nouveau pays, y vivre, y grandir, y être aimé. Je pense que nos parents adoptifs on réussi le plus grand pari de leur éducation lorsque nous nous sentons libre de pouvoir retourner dans notre pays à la rencontre de notre histoire...

c'est un voyage que j'ai fait, en Inde, qui se prépare et s'anticipe sous une multitude d'aspect: logistique, émotionnel, sentimental et par l'idée surtout de ne pas en attendre grand chose pour être surpris chaque jour de cette découverte des racines. c'est accepter de se laisser porter et de vivre l'expérience de l'histoire. Notre Histoire... Bref si tu le souhaites nous pouvons en échanger plus en avant.

Aujourd'hui c'est à mon tour d'être papa, j'ai deux garçons, des jumeaux qui ne sont pas adoptés certes mais qui grandissent dans cette famille un peu particulière avec un papa indien, une maman française, une tante, ma soeur coréenne, des cousins aux yeux bridés des grands parents européens. Eux à 6 ans ne se posent pas la question de la différence ou de la ressemblance, de l'origine, Mes enfants ont ce petit plus de grandir dans une famille multinationale qui a pris racine sur le pari fou et l'amour de mes parents de croire en leurs enfants. A 6 ans ce qui est important c'est d'aimer et d'être reconnu, ce n'est pas qu'une histoire de sang mais bien de lien et d'amour...
alors oui je pense que mes enfants partent avec ce petit plus de considérer le monde sous une multitude de facettes...

n'hésites pas ...

seb

moimême
Messages : 4
Enregistré le : dim. 20 avr. 2014 01:05
Localisation : Belgique-Bruxelles
Profil adoption : Adoptée en Belgique, provenant du Chili

Re: Renouer avec ses racines

Message non lu par moimême » lun. 29 avr. 2019 16:26

Bonjour,
Je reste émerveillée par ton histoire Baptiste, j'avais l’impression de lire un livre, peux-être que tu peux envisagé de l'écrire un jour. Les adoptés ont des similitudes à un moment donné dans leurs vie, où leurs Biologie les rappelles malgré eux. Ton histoire est triste " part le décès de ton frère" et belle à la fois par la réussite de tes familles adoptive. Je reste admirative devant tes écris, ton jeune âge "21 ans" mais surtout devant ta maturité a percevoir ton adoption, et du chemin que tu as choisi. Perso à ton âge: j'était rebelle et encore inconsciente. Il est vrai qu'être adopté nous donne malgré nous une étiquette de "difficile et d'être appart". J'espère que ton projet se déroulera avec succès.
Adoptée en Belgique, provenant du Chili

Nyfa
Messages : 2
Enregistré le : mer. 17 juil. 2019 15:14

Re: Renouer avec ses racines

Message non lu par Nyfa » mer. 17 juil. 2019 15:50

Bonjour je viens de m'inscrire sur ce forum je souhaite échanger avec des personnes adoptées (je le suis moi même, originaire de Madagascar) . Si quelqu'un voit ce message qu'il n'hésite pas à m'envoyer un message je serai ravi d'échanger sur nos histoires, nos ressentis, nos questionnements, nos vies tout simplement. La parole libére les cœurs... À bientôt j'espère.

Répondre