Thaïlande Fratrie

Questions relatives aux procédures spécifiques à un pays.
Répondre
cabario
Messages : 7
Enregistré le : mer. 5 sept. 2018 17:35

Thaïlande Fratrie

Message non lu par cabario » mer. 21 nov. 2018 14:20

Bonjour,

Nous venons de terminer la phase d’enquête sociale et dès que le rapport social sera rédigé nous pourrons déposer notre dossier dans un OAA. Nous vivons en Suisse et la procédure locale impose que nous ne choisissions qu’un seul pays à l’international, nous devons donc nous décider bientôt.
Le profil défini est le suivant : 1 enfant ou fratrie de 2 enfants en bonne santé générale de 0 à 3 ans sans préférence de sexe. (Nous : 34 ans tous les deux, sans enfants, mariés depuis 4 ans).
Depuis le début, nous nous étions projetés sur le Burkina Faso, mais à la veille de déposer le dossier, nous avons quelques hésitations et nous cherchons des informations et témoignages sur la Thaïlande (le pays et l’OAA suisse paraissant très sérieux et organisés), notamment concernant la réalité quant à la possibilité de se voir attribuer une fratries et quant au délais d’attente. (Nous avons déjà lu ce que nous avons trouvé sur les sites de l’AFA, du MAE, des OAA français, suisses et belges concernant le cadre légal, la procédure, etc...).

Merci d’avance pour vos réponses, avis, conseils !

Fifoune
Messages : 219
Enregistré le : lun. 25 juil. 2011 17:12
Localisation : IdF
Situation familliale : Mariee
Profession, activité : Assistante de direction
Profil adoption : Heureuse maman de F. arrivée d'Haïti en 2009 à 4 ans et 2 mois (procédure individuelle, 34 mois d'attente) et de H. arrivé de RDC en 2016 à 6 ans et demi (OAA, 50 mois d'attente)
emailpersonnel : delphine.francou@gmail.com

Re: Thaïlande Fratrie

Message non lu par Fifoune » mer. 21 nov. 2018 16:30

Bonjour,

Sur le site d'Orchidées adoption (le principal OAA travaillant avec Thailande en France), il est indiqué que 34 enfants ont été adoptés en 2017, dont 31 à particularités, et qu'ils recherchent des parents adoptants pour des enfants de + de 7 ans. Donc a priori des profils qui ne collent pas vraiment avec votre agrément, mais après, je ne sais pas si les quotas sont différents pour la Suisse.

Ce qui est sur, c'est que des fratries de moins de 3 ans, à part de jumeaux, ça n'existe pas, et c'est donc rarissime, quelques soient les pays.

Bon courage pour la suite,
Delphine
Delphine (41 ans) maman d'une puce de 13 ans (Haïti, 2009) et d'un ptit gars de 8 ans (RDC, 2016)

Patricia01
Administrateur du site
Messages : 928
Enregistré le : jeu. 29 mai 2008 22:36
Localisation : département de l'Ain
Situation familliale : Mariée, 2 enfants (adoptées)
Profession, activité : enseignante
Profil adoption : Maman de deux adorables puces : l'une de 13 ans, arrivée d'Ethiopie à l'âge de 15 mois 1/2 via Passerelle, et l'autre, 9 ans, arrivée du Vietnam via Médecins du Monde en avril 2010 (chacune avec leur particularité : TDAH-dyspraxie-dysphasie pour la grande, hép B pour la petite) ; membre active EFA01
emailpersonnel : patphil01@yahoo.fr

Re: Thaïlande Fratrie

Message non lu par Patricia01 » mer. 21 nov. 2018 23:19

Je ne suis pas si catégorique : ça peut exister, des fratries de moins de 3 ans, mais c'est assez rare. J'ai tout de même connu une fratrie de 3 enfants de moins de 3 ans 1/2, dont 2 jumeaux, en France. C'est rare tout simplement parce qu'il ne s'agit pas d'enfants nés sous X et que la procédure est relativement longue pour qu'ils soient déclarés adoptables, il faut donc que la procédure ait démarré très peu après la naissance du plus jeune...

Vu votre âge, si vous viviez en France, vous auriez davantage de chance en vous projetant vers un enfant pupille de l'état. Je ne sais pas ce qu'il en est en Suisse. Mais bon courage ! C'est rude de devoir ne choisir qu'un seul pays quand on sait la complexité de la situation de l'adoption internationale, le risque que certains pays ferment... Mais je pense que votre profil correspond plus à des enfants du Burkina, en tout cas ce serait le cas avec les OAA français, sauf si les suisses parviennent, eux, à adopter des enfants très jeunes en Thaïlande?
Patricia, maman de deux petites filles chocolat et miel (Ethiopie/Vietnam) de 12 et 8 ans

Avatar du membre
kaakook29
Messages : 245
Enregistré le : mar. 12 janv. 2016 22:08
Localisation : bretagne - finistere
Situation familliale : marié
Profil adoption : Papa de jumeaux mixte malgache.
Agrément pour un 3eme enfant
emailpersonnel : alex-andre-29@outlook.fr

Re: Thaïlande Fratrie

Message non lu par kaakook29 » jeu. 22 nov. 2018 07:48

Bonjour,

En lisant votre post, si vous étiez ouverts au Burkina Faso, pourquoi ne pas tenter Madagascar?

Car je ne pense pas que l'origine de la fratrie soit un frein pour vous?

Il y a possibilité d'y adopter des jumeaux. Si cela vous intéresse, renseigner vous les "jumeaux fady" sur un moteur de recherche.

Je connais 2 couples qui ont adoptés des jumeaux de moins de 36 mois ces 2 dernières années.

Bon cheminement à vous.
Papa 34 ans de Jumeaux 7 ans (Madagascar 2016)
Agrément en cours - Enfant 0-8 ans né à compter de 2013

cabario
Messages : 7
Enregistré le : mer. 5 sept. 2018 17:35

Re: Thaïlande Fratrie

Message non lu par cabario » lun. 3 déc. 2018 09:51

Bonjour,

Merci à tous pour vos témoignages.

Madagascar était en effet l’un des premiers pays auquel nous nous étions intéressé en début de procédure mais c’est malheureusement impossible car la Suisse n’a pas d’intermédiaires travaillant avec ce pays et même si nous sommes Français, nous devons suivre la procédure dans notre pays de résidence et non dans notre pays d’origine.
Pour le Burkina Faso, il semblerait que les liens qu’entretient la France avec le pays soit beaucoup plus forts que ceux de la Suisse, à qui le nombre d’enfants attribués est de 2 à 4 par an...
Finalement, avec les intermédiaires suisses le profil (âge) de l’enfant ne change guère que ce soit au Burkina ou en Thaïlande, alors que beaucoup plus d’enfants sont attribués à la Thaïlande. D’après les nouvelles informations que nous avons obtenues, les fratries sont rares en effet en Thaïlande entre 0 et 3 ans, mais cela arrive parfois et comme nous avons un projet ouvert (1 ou 2 enfants), ça ne restreint pas le profil de mentionner cette fratrie.

En parallèle, nous sommes aussi inscrits sur les listes d’attente pour les pupilles de l’Etat en Suisse, comme cela est autorisé dans notre canton. Dans ce cas, la procédure consiste à attribuer aux couples l’enfant ou les enfants qui arrive-nt en premier-s, international ou national, et ensuite à annuler l’autre procédure en cours.

Merci encore pour vos réponses.

Répondre