démarche adoption simultanée à procréation biologique

Postez ici vos réflexions sur des sujets d'actualités ou vos questions d'ordre général.
Répondre
Alizée
Messages : 1
Enregistré le : mer. 12 févr. 2020 23:51

démarche adoption simultanée à procréation biologique

Message non lu par Alizée » jeu. 13 févr. 2020 00:06

Bonjour,

Notre projet de famille s'est assez vite construit sur l'idée d'avoir des enfants biologiques et des enfants adoptés. Cela correspond à nos histoires familiales dans lesquelles nous avons tissé des liens au-delà des liens de sang. C'est ainsi naturellement que nous avons entamé les démarches pour l'adoption en même temps que j'ai arrêté ma contraception. A la suite des rdv avec la psychologue et l'assistante sociale, notre demande d'agrément a reçu un avis défavorable. On nous a expliqué que la simultanéité des deux démarches d'accueil d'enfants (recherche de grossesse et adoption) posait question.
Nous avons choisi de faire un recours gracieux pour mieux comprendre ce qui pouvait les inquiéter suffisamment dans notre démarche pour nous refuser l'agrément. Le 1er rdv de ce recours a eu lieu lundi, et malgré une longue conversation avec la psychologue nous ne parvenons pas à comprendre, ni à trouver les arguments pour la rassurer.
Quelqu'un a-t-il eu une expérience similaire ? et serait susceptible de nous expliquer en quoi cette simultanéité est problématique ?
Merci d'avance !

alcaline
Messages : 31
Enregistré le : dim. 9 sept. 2018 19:14

Re: démarche adoption simultanée à procréation biologique

Message non lu par alcaline » jeu. 13 févr. 2020 11:53

Bonjour,

J'espère que ma réponse pourra vous aider à y voir plus clair. Avec mon mari nous avons eu la démarche inverse. Nous avions aussi toujours imaginé avoir un ou des enfants adoptés et/ou biologiques. Comme nous avons rencontrés des difficultés pour avoir un enfant biologique nous nous sommes très vite tourné vers l'adoption en décidant de nous y consacrer pleinement. Cela a aussi un peu interrogé le psy lors de l'agrément mais cela n'a pas posé de soucis pour l'obtention car il a bien vu que nous étions parfaitement conscient de la spécificité de la parentalité adoptive, que nous n'idéalisions pas l'adoption.

Pour moi, c'est justement le fait que nous nous soyons pleinement consacré à ce projet qui fait que nous arrivons à nous projeter avec un enfant qui s'éloigne de l'enfant "rêvé". Nous nous sommes beaucoup informé sur la réalité de l'adoption. Nous nous projetons très bien avec un enfant qui aura quelques années et peut-être quelques problèmes de santé. Essayé en même temps d'avoir un enfant bio c'est se projeter aussi bien avec un nourrisson vierge de tout passé, a priori en bonne santé qu'avec un enfant de quelques mois à quelques années, avec un passé et peut-être des problèmes de santé. J'avoue que je n'en serai pas capable et peut-être que la psy doute aussi que cela soit possible.

D'autre par, d'un point de vu organisation, je ne vois pas très bien comment ce 1er agrément pourrait vraiment vous servir. En effet, si vous n'avez pas de problème pour concevoir, ce que je vous souhaite, vous tomberez probablement enceinte avant d'adopter et donc en cours d'agrément (valable 5 ans). Le fait de tomber enceinte mettra votre agrément en suspend et il faudra laisser un peu de temps après l'arrivée de votre enfant avant que vous puissiez réactualiser l'agrément et reprendre le projet d'adoption. Votre agrément ne pourra être que pour un enfant plus petit que votre bébé mais les Conseil de famille ne choisisse généralement pas de "déjà parents" pour un bébé pupille et à l'internationale les enfants les plus petits ont plus d'un an, donc vous serez certainement bloqué. Si jamais vous adoptiez avant de tomber enceinte, l'enfant adopté aura besoin de votre attention totale pendant de nombreux mois et l'arrivée d'un enfant biologique de manière trop prématuré pourrait le fragiliser. Vous devrez donc accepter là aussi de mettre en suspend l'autre projet.

A mon sens le fait que vous n'obteniez pas votre agrément actuellement n'est pas une si mauvaise chose même si je comprends que vous devez être très déçus. Si vous obtenez votre agrément à présent suite à un recours vous serez bloqué 5 ans car il y a peu de chance que vous soyez choisi avec un agrément obtenu par recours. Si vous n'obtenez pas votre agrément vous n'aurez "que" 30 mois je crois à attendre pour recommencer les démarches. Le temps peut-être de vous consacrer à l'accueil d'un enfant biologique et repenser votre projet d'adoption.

Je vous souhaite de trouver votre chemin pour construire la famille dont vous rêvez.

Papouase
Messages : 33
Enregistré le : sam. 17 août 2013 22:55

Re: démarche adoption simultanée à procréation biologique

Message non lu par Papouase » ven. 21 févr. 2020 23:57

Bonjour.

J'interviens peu ici mais il me semble que vous devez recevoir davantage de réponses, même si celle avant moi est très pertinente.
Je suis maman adoptive d'une petite fille merveillleuse, et croyez-moi, c'est le plus beau rôle qui m'ait été donné de jouer dans ma vie.
Mais c'est un rôle qui ne s'improvise pas, qui se joue pleinement, avec une attention et un soin tels qu'il est impensable à mon avis d'en jouer d'autres à la fois.
Imaginer un instant devenir parent d'un enfant adopté et d'un enfant biologique presque en même temps( votre projet est quand même risqué !) c'est comme essayer de jouer Shakespeare et Feydeau en même temps. Ce n'est ni la même préparation ni le même investissement.
C'est ne pas être suffisamment outillé sur la question, tout simplement. Comme beaucoup d'entre nous à l'aube de notre projet d'adoption.
Si vous adoptez un enfant, vous devrez vous consacrer à tisser avec lui un attachement solide. Avant l'arrivée de ma fille, ce mot était vague. Mais j'ai bien vite compris qu'il était tout simplement essentiel et demandait du temps et de l'énergie. Et qu'un lien sécure serait vraiment menacé si un second enfant débarquait trop tôt.
Commencez par vous familiariser avec la théorie de l'attachement, pour de vrai. Johanne Lemieux est celle qui, je trouve, vous préparera le mieux.
Apres lecture de son livre " La normalité adoptive", vous aurez sans doute changé votre projet et prendrez le temps de préparer chacune de vos parentalités.
Et ce sera pour le mieux.
Bien à vous,
J.

Patricia01
Administrateur du site
Messages : 1144
Enregistré le : jeu. 29 mai 2008 22:36
Localisation : département de l'Ain
Situation familliale : Mariée, 2 enfants (adoptées)
Profession, activité : enseignante
Profil adoption : Maman de deux adorables puces : l'une de 14 ans, arrivée d'Ethiopie à l'âge de 15 mois 1/2 via Passerelle, et l'autre, 10 ans, arrivée du Vietnam via Médecins du Monde en avril 2010 (chacune avec leur particularité : TDAH-dyspraxie-dysphasie pour la grande, hép B pour la petite) ; membre active EFA01
emailpersonnel : patphil01@yahoo.fr

Re: démarche adoption simultanée à procréation biologique

Message non lu par Patricia01 » jeu. 27 févr. 2020 00:05

Une connaissance à moi a mené les deux projets de front, et s'est retrouvée maman à 10 mois d'intervalle d'un enfant adopté de moins d'un an puis d'un bébé biologique. Elle a pu mesurer concrètement combien il était difficile de mener les deux de fronts, et combien l'enfant adopté accaparait toute son attention... Mais ça s'est pas si mal passé, au final.
Il me semble que les réponses données précédemmen peuvent vous aider à mieux comprendre le refus des travailleurs sociaux :
- peur que vous ne soyez pas assez disponible pour les deux en cas d'arrivée rapprochée
- conscience que ces deux projets sont très différent, et qu'il est compliqué de se projeter pleinement vers deux projets trop différents.

Il y a régulièrement des postulants qui mènent les deux de fronts, mais en étant déjà plus ou moins en deuil de l'un des deux projets (grossesse qui n'arrive pas par exemple), ou en tout cas qui le vivent un peu entre parenthèse en donnant la priorité à l'autre. je crois qu'il faut que vous définissiez une priorité, en fait : mener d'abord pleinement votre projet d'adoption ou d'abord pleinement une grossesse... en laissant un peu de temps entre les deux.
Patricia, maman de deux petites filles chocolat et miel (Ethiopie/Vietnam) de 14 et 10 ans

Répondre