Projet d'adoption : plein de questions !

Postez ici vos réflexions sur des sujets d'actualités ou vos questions d'ordre général.
Répondre
A-petits-pas
Messages : 1
Enregistré le : mar. 28 janv. 2020 16:52

Projet d'adoption : plein de questions !

Message non lu par A-petits-pas » mar. 28 janv. 2020 17:33

Bonjour,

Nous sommes un couple âgé de 28 ans qui réfléchissons à adopter suite à notre décision de refermer la porte de la PMA (épuisement et fausses couches avec complications).
Avant de nous lancer, nous souhaitons recueillir un maximum d’informations afin de définir un projet qui nous correspond, qui soit solide et, par-dessus tout, qui permettra à un enfant de s’épanouir dans notre foyer.

S’agissant de notre profil, nous sommes mariés depuis 5 ans et en couple depuis l’adolescence. Nous sommes tout deux en CDI depuis quelques années et nous avons construit notre maison dans les Yvelines (78) mais celle-ci n’est pas terminée. A l’intérieur, c’est quasiment fini et au niveau du jardin, tout est à faire sur près de 1 000 m2. Nous avons également un chien.
Concernant notre projet, nous souhaitons adopter un bébé (moins de 18 mois), en France ou à l’international à condition que nous sachions parler la langue de celui-ci ou un de nos proche. Il nous semble important de pouvoir l’enseigner à l’enfant s’il en ressent le besoin. Nous serions donc ouverts aux pays où l’on parle espagnol, portugais, anglais, vietnamien, thaïlandais et bien entendu français. La limite d’âge de l’enfant a été décidée avec mon époux, j’étais d’accord pour un enfant plus grand mais pas mon mari. Nous savons que c’est jeune et que nous devrons sans doute attendre de nombreuses années avant qu’un enfant vienne agrandir notre famille. Je n’ai pas encore suffisamment approfondi la question des enfants à besoins spécifiques, mais les maladies curables et opérables sont tout à fait envisageables et une fratrie de 2 nous comblerait. Concernant l’arrivée de l’enfant, mon mari et moi prendrons chacun un congé parental, mon époux sera par ailleurs plus disponible que moi étant donné qu’il est à temps partiel (à la base pour la construction de la maison).

J’ai mille et une questions mais je vais me limiter à celles-ci :
- Est-ce que le fait que notre maison soit encore en travaux et qu’elle soit « à la campagne » pourrait être pénalisant ? Sachant que dans notre ville il y a tous les établissements nécessaires de la crèche jusqu’au collège (pas de lycée). Et dans nos proches voisins il y a pas mal d’enfants.
- Le fait d’avoir un animal de compagnie pourrait-il nous être reprochés ? Il est très sociable avec les enfants, il a toujours été en contact de bébés et d’enfants.
- Est-ce que vous avez des conseils par rapport aux pays qui serait concerné par nos critères ?
- Pour ceux qui ont adoptés :
o Comment se sent l’enfant ? A-t-il bien vécu son adoption, grandit-il bien dans ses baskets ?
o Comment s’est passé l’intégration de l’enfant dans votre foyer ?
o Comment s’est passé l’intégration de l’enfant auprès de votre famille ? Avec les grands parents, oncles, tantes, cousins…
o A l’école, ça se passe comment ?
o Si vous avez adopté des enfants à besoins spécifiques, quel est votre expérience ?
Nous prenons tous les conseils et toutes les remarques que vous pourrez nous fournir sur notre projet et vos témoignages, cela nous éclairera en attendant d’assister à la réunion d’information.

Un grand merci à tout ceux qui ont réussi à tout lire 😊

Patricia01
Administrateur du site
Messages : 1099
Enregistré le : jeu. 29 mai 2008 22:36
Localisation : département de l'Ain
Situation familliale : Mariée, 2 enfants (adoptées)
Profession, activité : enseignante
Profil adoption : Maman de deux adorables puces : l'une de 14 ans, arrivée d'Ethiopie à l'âge de 15 mois 1/2 via Passerelle, et l'autre, 10 ans, arrivée du Vietnam via Médecins du Monde en avril 2010 (chacune avec leur particularité : TDAH-dyspraxie-dysphasie pour la grande, hép B pour la petite) ; membre active EFA01
emailpersonnel : patphil01@yahoo.fr

Re: Projet d'adoption : plein de questions !

Message non lu par Patricia01 » mar. 28 janv. 2020 19:59

Ça en fait des questions !
N'hésitez pas à aller à une rencontre EFA locale pour les poser de vive voix à différents parents, ça sera très enrichissant.

Pour ce qui est des aspects matériels :
- aucun souci à avoir une maison à la campagne, même si elle était totalement isolée (si vous êtes capables d'expliquer comment vous allez vous organiser), et encore en construction (le temps que le projet se concrétise, vous aurez une chambre pour l'enfant, c'est tout ce qui compte)
- pas de souci pour l'animal de compagnie non plus (on nous avait seulement demandé "et si vous découvrez que votre enfant est allergique aux poils de chiens, êtes-vous prêts à vous en séparer ?"... ce à quoi mon mari, bien qu'extrêmement attaché à son chien, a répondu sans hésiter oui)
- Pour ce qui est des pays : vous êtes jeunes, vous avez toutes vos chances pour adopter en France un bébé né sous X. Beaucoup de pays se ferment ou ne proposent que des enfants déjà plus grands ou à besoins spécifiques, et adopter en international devient compliqué (mais pas impossible)

Pour le reste...
Pour mes deux filles, l'adaptation et l'intégration se sont passé sans souci. Une période de "sidération" de quelques jours, le choc du changement de cadre ; puis une période de plusieurs mois avec des angoisses d'abandon, des nuits difficiles (j'ai vraiment très peu dormi...), impossibilité de les laisser en garde à quiconque pendant un bon moment, nécessité d'être là, à portée de vue ou d'oreille. Ce sont des phases normales, tout ça s'atténue peu à peu.

C'est maintenant, plusieurs années après, qu'on mesure les "séquelles" :
- grande difficulté de la plus jeune à gérer ses émotions, intolérance à la frustration, agressivité quasi permanente, c'est usant au quotidien (mais à l'école c'est une petite fille modèle!)... on gère comme on peut, on essaye de la convaincre d'accepter de voir un psy, refus catégorique ; elle aimerait revoir son pays et dit parfois qu'elle aurait préféré ne jamais être adoptée (c'est très récent, pendant des années tout allait bien... mais là, on entre en pré-adolescence)

- souffrance de la grande, liée non à son adoption mais à son handicap (retard intellectuel léger) qu'elle vit très mal. L'adoption, là-dedans, avec la blessure de l'abandon, n'est qu'un élément qui aggrave les choses au niveau du manque de confiance en elle, mais n'est pas la cause de sa souffrance : elle n'a pas d'envie de connaitre son passé, de regret d'être adopté, elle voudrait "juste" ne pas vivre... et c'est très douloureux à entendre et dur à accompagner ; et pourtant elle a toujours eu bon caractère et été un vrai rayon de soleil, mais depuis quelques temps, son handicap lui pèse de plus en plus....

Quant aux particularités : nous n'avons pas choisi celles de la grande (c'était même la seule particularité que je refusais explicitement), ce fut le hasard... Et la petite est atteinte d'hépatite B, ça se gère très bien, on l'oublie totalement au quotidien, on n'en parle jamais ; là faut d'ailleurs que je pense à prendre ses 3 rendez-vous annuels (échographie, prise de sang et hépatologue)... la seule fois de l'année où j'ai une très légère anxiété en lisant les résultats.
Patricia, maman de deux petites filles chocolat et miel (Ethiopie/Vietnam) de 14 et 10 ans

ABC
Messages : 234
Enregistré le : mar. 15 avr. 2014 16:39
Situation familliale : Mariée, 1 enfant
Profession, activité : Architecte d'intérieur
Profil adoption : Maman d'un petit garçon né en 2011 en Côte d'Ivoire (7 ans et demi) arrivé en aout 2018. Deuxième agrément en cours.
Localisation : Cher
Contact :

Re: Projet d'adoption : plein de questions !

Message non lu par ABC » mar. 28 janv. 2020 22:03

Bonjour,
Pour les questions pratiques, soyez rassurée, une maison en travaux, non finie n'est pas un point négatif, du moment que vous êtes en mesure d'expliquer que l'enfant aura son propre espace et que la maison et le jardin seront sécurisés à son arrivée.
Nous avons passé notre premier agrément dans une maison en chantier, avec des chambres à peine cloisonnées et des finitions non faites dans la pièce de vie, l'assistante sociale n'y a pas vu un chantier mais la construction d'un cocon familial :D
A l'étape de l'agrément, les animaux ne sont vraiment pas un souci ! Il est parfois recommandé ne pas les mentionner dans les lettres de motiv ou les photos lorsqu'on envoie un dossier à l'international, ça avait été le cas pour nous, en Afrique.

Pour les pays, vous limiter à un enfant de 18 mois risque de vous fermer les portes de beaucoup, beaucoup d'OAA. Même s'il n'est absolument pas impossible d'adopter un bébé à l'international, les OAA préfère sélectionner des agréments plus ouverts (0-4 ans étant souvent un minimum maintenant ...)


Pour le reste, ça fait bcp de sujet à évoquer et je ne sais pas trop par où commencer. Cela dépend tellement de l'enfant, du contexte de son adoption, de son âge, de son vécu, ... Pour l'intégration en famille, c'est sans doute très différent d'une à l'autre. Je pensais mes parents prêts, sans faille, ouverts, et nous nous sommes heurtés à des grands-parents distants, pas du tout prêts à l'accepter tel qu'il était, grand, mutique, peu démonstratif avec eux et énormément avec nous, au comportement parfois inadapté, ... il aura fallu 1 an et 3 mois pour qu'enfin il l'adopte, il fasse l'effort de se mettre à son niveau et qu'ils arrêtent d'en attendre trop.

Pour l'école, quel est le sens de votre question ? En terme d'intégration aux autres ? de réussite ?

Notre fils est arrivé avec une hépatite B, guérie spontanément depuis. La seule mise en garde que je ferais, parce que je l'ai vécu et je ne l'avais pas imaginé, c'est qu'il faut aussi se préparer à accepter l'absence de nouvelles pendant des mois et des mois sur le plan médical. Il a eu une dernière prise de sang deux jours avant l'apparentement (avec des taux explosifs, qui laissaient imaginer une phase d'attaque de la maladie), puis plus rien, rien de rien, pendant 13 mois, jusqu'à qu'on puisse enfin le rencontrer, malgré nos demandes et nos angoisses).
agrément pour un enfant de moins de 6 ans en avril 2015

Fifoune
Messages : 292
Enregistré le : lun. 25 juil. 2011 17:12
Localisation : IdF
Situation familliale : Mariee
Profession, activité : Assistante de direction
Profil adoption : Heureuse maman de F. arrivée d'Haïti en 2009 à 4 ans et 2 mois (procédure individuelle, 34 mois d'attente), de H. arrivé de RDC en 2016 à 6 ans et demi (OAA, 50 mois d'attente) et de G. né en France et rencontré en 2019 à l'âge de 4 ans.
emailpersonnel : delphine.francou@gmail.com

Re: Projet d'adoption : plein de questions !

Message non lu par Fifoune » mer. 29 janv. 2020 10:16

ABC a écrit :
mar. 28 janv. 2020 22:03

Pour les pays, vous limiter à un enfant de 18 mois risque de vous fermer les portes de beaucoup, beaucoup d'OAA. Même s'il n'est absolument pas impossible d'adopter un bébé à l'international, les OAA préfère sélectionner des agréments plus ouverts (0-4 ans étant souvent un minimum maintenant ...)
Il faut préciser je pense qu'il faut être ouvert à des particularités, sinon un agrément 0-4 est inutilisable à l'étranger ! Et je n'ai pas en tête de pays qui proposent des bébés ?
Delphine (42 ans) maman d'une puce de 15 ans (Haïti, 2009), d'un ptit gars de 10 ans (RDC, 2016), et d'un mini gars de 5 ans (France, 2019).

alcaline
Messages : 28
Enregistré le : dim. 9 sept. 2018 19:14

Re: Projet d'adoption : plein de questions !

Message non lu par alcaline » mer. 29 janv. 2020 17:08

Bonjour,

Vous avez "le bon profil" (comme disent les professionnels) pour un bébé pupille en France (donc 3 mois et a priori en bonne santé). C'est ce que l'on nous a dit à mon mari et à moi et nous étions un peu plus vieux lors de notre demande d'agrément, on vous dira sûrement la même chose. Donc si votre mari ne se sent pas prêt pour le moment pour un enfant de plus de 18 mois cela n'est pas incohérent mais vous ne pourrez pas envisager de postuler à l'international. A l'international il y a encore certains pays avec des petits de 18 mois qui arrivent mais les OAA ne prennent pas ce type de dossier trop retreint, il faut en effet un dossier avec une tranche d'âge plus large et des ouvertures à certaines pathologies pour espérer être retenu. Mais vous et votre mari aller peut-être évoluer au cours de la procédure et des entretiens, il faut cheminer. Les réunions EFA sont un bon moyen d'affiner le projet.

Pour la maison, nous aussi nous venions de faire construire et il restait certaines choses à faire, la clôture notamment, nous avions pris les devant lors de la visite à domicile en expliquant ce que nous avions prévu de faire. Cela n'a pas posé de soucis.

Voilà pour le reste je ne peux pas vous renseigner car nous sommes dans l'attente depuis un an avec un agrément pour un enfant de moins de 5 ans.

Bonne continuation.

ABC
Messages : 234
Enregistré le : mar. 15 avr. 2014 16:39
Situation familliale : Mariée, 1 enfant
Profession, activité : Architecte d'intérieur
Profil adoption : Maman d'un petit garçon né en 2011 en Côte d'Ivoire (7 ans et demi) arrivé en aout 2018. Deuxième agrément en cours.
Localisation : Cher
Contact :

Re: Projet d'adoption : plein de questions !

Message non lu par ABC » mer. 29 janv. 2020 19:22

Oui en effet comme dit Fifoune, les OAA privilégient aussi les agréments ouverts à des particularités. Quand je disais "bébé", je pensais à des enfants très très jeunes entre 3 mois et 18 mois (même si ce ne sont plus des bébés au sens strict du terme ...). Les pays d'Afrique de l'Ouest proposent encore ce genre de profil d'enfants (j'ai des exemples au Togo, 2 enfants arrivés dans mes connaissances, un à 23 mois, l'autre à 17 ou 18, et en 2018, plusieurs enfants de moins de 2 ans sont arrivés en France de Côte d'Ivoire ou du Burkina (donc apparentés à 12 ou 14 mois).
agrément pour un enfant de moins de 6 ans en avril 2015

Répondre