Adoptante étrangère - conditions d'adoption - situation complexe

Postez ici vos réflexions sur des sujets d'actualités ou vos questions d'ordre général.
tim0
Messages : 5
Enregistré le : jeu. 6 déc. 2018 19:38

Adoptante étrangère - conditions d'adoption - situation complexe

Message non lu par tim0 » jeu. 6 déc. 2018 19:51

Bonjour,
J'ai trois questions:
-Avec le papa de notre premier enfant (biologique), nous n'habitons pas ensemble mais sommes parents ensemble et avons un projet d'adoption. Je suis en train de faire construire une maison dans laquelle, dans un an et demi normalement, nous habiterons ensemble (c'est une maison avec un espace et chambres enfant au milieu relié à deux logement (maman et papa). Nous ne souhaitons pas habiter ensemble en attendant. Est-ce que si je lance une procédure d'adoption maintenant de mon côté et que les choses aillent très vite et que j'adopte avant un an et demi (je n'y crois pas, mais je préfère parer toutes les éventualités), si dans un an et demi on se marie et qu'on habite ensemble le papa pourra adopter aussi l'enfant à son tour facilement? Et si la procédure prend du temps (ce qui est plus probable), est-ce qu'on peut facilement faire un changement d'agrément pour une demande commune?
-L'autre question vient du fait que je suis Suisse (le papa est Français). Savez-vous à qui il faut que je m'adresse, faut-il que je fasse la démarche comme n'importe quelle autre résidente non étrangère ou y a-t-il des particularités?
- Dans le cas où j'adopterais seule dans un premier temps et que nous mariions et que le papa adopte notre enfant par la suite, quelle sera la nationalité de l'enfant?
Merci d'avance pour vos réponses,
bonne journée,
tim

Fifoune
Messages : 259
Enregistré le : lun. 25 juil. 2011 17:12
Localisation : IdF
Situation familliale : Mariee
Profession, activité : Assistante de direction
Profil adoption : Heureuse maman de F. arrivée d'Haïti en 2009 à 4 ans et 2 mois (procédure individuelle, 34 mois d'attente), de H. arrivé de RDC en 2016 à 6 ans et demi (OAA, 50 mois d'attente) et de G. né en France et rencontré en 2019 à l'âge de 4 ans.
emailpersonnel : delphine.francou@gmail.com

Re: Adoptante étrangère - conditions d'adoption - situation complexe

Message non lu par Fifoune » ven. 7 déc. 2018 12:46

Bonjour - votre situation est complexe dans le contexte de l'adoption et va certainement être beaucoup questionnée : pourquoi ne pas vivre ensemble ? Pourquoi attendre que l'enfant soit là pour vous marier ? Mettez vous à la place des travailleurs sociaux dont le but et de trouver une famille stable pour un enfant qui aura un bagage plus ou moins lourd : votre cas n'est pas standard et pas forcément rassurant.
Vous avez sans doute des raisons très valables et saurez surement les expliquer, mais honnêtement, c'est vous compliquer la vie si au final votre projet est d'être mariés (seule solution pour avoir un agrément commun) et d'élever ensemble cet enfant. D'autant que mener un projet d'adoption en solo mais en vivant en concubinage avec déjà un enfant au foyer, c'est mission quasi impossible.

Pour le reste, même si vous êtes suisse, il faut faire votre demande d'agrément dans votre pays (et département) de résidence. En revanche, je ne sais pas ce que ça implique pour la nationalité de l'enfant... c'est une bonne question.

Bonne réflexion,
Delphine
Delphine (41 ans) maman d'une puce de 14 ans (Haïti, 2009), d'un ptit gars de 9 ans (RDC, 2016), et d'un mini gars de 4 ans (France, 2019).

tim0
Messages : 5
Enregistré le : jeu. 6 déc. 2018 19:38

Re: Adoptante étrangère - conditions d'adoption - situation complexe

Message non lu par tim0 » ven. 7 déc. 2018 13:15

Nous n'habitons pas ensemble car cela ne fonctionne pas (d'où le projet de maison avec une partie commune et deux proto-logement séparés). Même si nous nous marrions avant d'habiter ensemble nous ne pourrions (d'après ce que j'ai compris) pas adopter ensemble. L'idée n'est pas de nous marier après l'arrivée de l'enfant, c'est juste de pouvoir commencer les démarches maintenant vu que nous savons que cela prends du temps et que nous n'habiterons ensemble que dans un an et demi.
Merci pour votre réponse.
tim

Fifoune
Messages : 259
Enregistré le : lun. 25 juil. 2011 17:12
Localisation : IdF
Situation familliale : Mariee
Profession, activité : Assistante de direction
Profil adoption : Heureuse maman de F. arrivée d'Haïti en 2009 à 4 ans et 2 mois (procédure individuelle, 34 mois d'attente), de H. arrivé de RDC en 2016 à 6 ans et demi (OAA, 50 mois d'attente) et de G. né en France et rencontré en 2019 à l'âge de 4 ans.
emailpersonnel : delphine.francou@gmail.com

Re: Adoptante étrangère - conditions d'adoption - situation complexe

Message non lu par Fifoune » ven. 7 déc. 2018 15:07

Si vous vous mariez, vous pourrez adopter ensemble, soit en vous mariant idéalement avant ou pendant la procédure d'agrément pour que l'agrément soit à vos 2 noms, soit ensuite avec une mise à jour (mais dans ce cas votre agrément sera + ou - inutilisable en attendant comme je l'expliquai plus haut... donc pas vraiment de gain de temps en somme).
Pour le fait de ne pas vivre ensemble (ou ensemble mais séparemment, si j'ai bien compris ;) ), vos raisons sont surement légitimes mais encore une fois, du point de vue des travailleurs sociaux qui cherchent une famille avec un mode de vie stable, ça peut coincer... Après, à voir comment vous l'expliquez, comment vous le vivez, et comment les TS de votre département seront réceptifs.
Delphine (41 ans) maman d'une puce de 14 ans (Haïti, 2009), d'un ptit gars de 9 ans (RDC, 2016), et d'un mini gars de 4 ans (France, 2019).

flopin01
Messages : 30
Enregistré le : mer. 22 juin 2016 11:29
Profil adoption : Mariée avec une (notre) Poupette adoptée en Bulgarie en 2013 à l'âge de 3 ans et 4 mois.
Poupette est appareillée d'une oreille.
Localisation : AIN - PAYS DE GEX

Re: Adoptante étrangère - conditions d'adoption - situation complexe

Message non lu par flopin01 » ven. 7 déc. 2018 16:39

Bonjour Fifoune,

pour ce qui est de la nationalité Suisse, étant moi même bi-nationale (Française et Suisse) habitant en France, vous n'aurez aucun problème.
étant Suissesse à l'étranger, j'ai fait le nécessaire auprès du consulat Suisse à Lyon.

bon weekend

Florence

Fifoune
Messages : 259
Enregistré le : lun. 25 juil. 2011 17:12
Localisation : IdF
Situation familliale : Mariee
Profession, activité : Assistante de direction
Profil adoption : Heureuse maman de F. arrivée d'Haïti en 2009 à 4 ans et 2 mois (procédure individuelle, 34 mois d'attente), de H. arrivé de RDC en 2016 à 6 ans et demi (OAA, 50 mois d'attente) et de G. né en France et rencontré en 2019 à l'âge de 4 ans.
emailpersonnel : delphine.francou@gmail.com

Re: Adoptante étrangère - conditions d'adoption - situation complexe

Message non lu par Fifoune » ven. 7 déc. 2018 17:34

Ce n'est pas pour moi, mais merci de l'info pour l'auteur ! ;)
Delphine (41 ans) maman d'une puce de 14 ans (Haïti, 2009), d'un ptit gars de 9 ans (RDC, 2016), et d'un mini gars de 4 ans (France, 2019).

bertag
Messages : 97
Enregistré le : sam. 3 mars 2012 13:30
Localisation : bretagne
Situation familliale : mariée
Profil adoption : 2 enfants adoptés à 5.4 ans en Bulgarie avec MDM en 2015 et 3.3 en Chine avec AFA en 2018

Re: Adoptante étrangère - conditions d'adoption - situation complexe

Message non lu par bertag » sam. 8 déc. 2018 12:13

Bonjour,

votre situation est atypique et vous ne précisez pas si c'est un projet à deux ou en solo?
Dans ce dernier cas, quelle est la place de votre "conjoint"?

Quel est votre projet en terme d'age, particularités....

Attendez vous à être fortement questionner par les TS.
Les enfants confiés à l'adoption ont souvent des parcours de vie difficile, un manque de repère,... Votre situation atypique interrogera les TS sur la stabilité, la sécurité à offrir à cet enfant...

Cordialement
Bertag

tim0
Messages : 5
Enregistré le : jeu. 6 déc. 2018 19:38

Re: Adoptante étrangère - conditions d'adoption - situation complexe

Message non lu par tim0 » dim. 9 déc. 2018 14:50

Nous avons le projet d'adopter ensemble, mon coparent et moi, sauf que nous savons que, même si nous nous marions avant d'habiter ensemble, nous ne pourrons pas adopter conjointement tant que nous n'habiterons pas ensemble (ce qui n'est, vraiment, qu'une question de temps). Effectivement, notre situation est différente de la tradition (pour l'instant). Pour autant, nous ne sommes pas moins stable que d'autres (être dans les clous ne signifie pas être stable) et passons beaucoup de temps à nous occuper de notre enfant (et souhaitons continuer avec d'autres!), qui, à 17 mois n'est pas encore gardé par d'autres que nous (et c'est un choix), sauf ponctuellement par des amies.
Concernant l'enfant que nous voudrions adopter, ce serait un enfant de un an maximum. Et concernant les particularités, nous ne sommes pas encore fixées. On en est encore au stade de réflexion. Et d'ailleurs, je ne sais pas où trouver ces informations.
Merci pour vos réponses.
tim

Fifoune
Messages : 259
Enregistré le : lun. 25 juil. 2011 17:12
Localisation : IdF
Situation familliale : Mariee
Profession, activité : Assistante de direction
Profil adoption : Heureuse maman de F. arrivée d'Haïti en 2009 à 4 ans et 2 mois (procédure individuelle, 34 mois d'attente), de H. arrivé de RDC en 2016 à 6 ans et demi (OAA, 50 mois d'attente) et de G. né en France et rencontré en 2019 à l'âge de 4 ans.
emailpersonnel : delphine.francou@gmail.com

Re: Adoptante étrangère - conditions d'adoption - situation complexe

Message non lu par Fifoune » lun. 10 déc. 2018 10:06

Honnetement, votre projet tel qu'il est dessiné aujourd'hui (coparentalité, déja parents, projet pour un bébé) n'a quasiment aucune chance d'aboutir. Il va falloir vous pencher sur la réalité du terrain pour comprendre les spécificités de l'adoption aujourd'hui et les besoins d'un enfant adopté. Vous pouvez commencer par regarder les sites de l'EFA, de l'AFA, le blog Parlons Adoption, et regarder les statistiques de l'adoption d'enfants français et étrangers pour comprendre le profil des enfants proposés à l'adoption.
Vous pouvez aussi prendre contact avec votre CD pour être convoqué à la réunion d'information et comprendre un peu mieux le contexte et décider ensuite de demander votre agrément ou de murir votre projet.

Bonne réflexion,
Delphine
Delphine (41 ans) maman d'une puce de 14 ans (Haïti, 2009), d'un ptit gars de 9 ans (RDC, 2016), et d'un mini gars de 4 ans (France, 2019).

Ppa
Messages : 1
Enregistré le : lun. 10 déc. 2018 11:08

Re: Adoptante étrangère - conditions d'adoption - situation complexe

Message non lu par Ppa » lun. 10 déc. 2018 12:43

Bonjour, je suis le coparent en question. Je vais tenter de faire bref : c'est moi qui m'occupe actuellement de notre premier enfant.

Par avance, je vous serais reconnaissant de faire la part des choses entre d'un côté les critères objectifs, juridico-techniques et leurs applications subjectives dans la pratique, et de l'autre côté vos opinions strictement personnelles sur nos choix de vie ; nous nous ferons alors de même avec les vôtres. :)

Objectivement parlant, la description qui vous est faite à terme, quand la maison sera finie, c'est celle de parents qui font chambre (et cuisine) à part.
Actuellement, nous habitons à cinquante mètres l'un de l'autre.
Et si la situation est ainsi, c'est parce-qu'après mûre réflexion, c'est ainsi que la relation est non seulement stable, mais aussi saine et même agréable.

Par ailleurs, si nous ne nous marions pas pour le moment, c'est aussi pour des raisons financières. Finances qui ont aussi un impact direct sur la stabilité du cadre de vie donné aux enfants. Et si nous envisageons le mariage à terme, c'est en effet parce-que c'est légalement un critère pour une adoption commune et communément désirée.

Ainsi, quand vous dites que « les travailleurs sociaux […] cherchent une famille avec un mode de vie stable », et que du coup ça peut coincer pour nous, c'est partir implicitement sur le postulat que notre mode de vie n'est pas stable, hors c'est une information qui vous est totalement inconnue.

La formulation est importante.

Si vous aviez dit que les travailleurs sociaux (ce que j'ai moi-même été en tant que directeur de séjour adapté, moniteur-éducateur et éducateur spécialisé, soit dit en passant) du secteur de l'adoption se méfient en général des couples qui font chambre à part, ce serait mieux passé (c'est d'ailleurs bien ce qu'a fait Bertag).

D'ailleurs est-ce que l'organisation du couchage des parents est un critère d'évaluation pour les-dits travailleurs sociaux du secteur de l'adoption ? Si oui, à quel point ?

De plus, faire tourner les réponses autour de cette partie du sujet, c'est ne pas répondre aux réelles questions initiales qui sont, je le rappelle :
  • Est-ce qu'on peut facilement faire un changement d'agrément pour une demande commune?
  • L'autre question vient du fait que je suis Suisse (le papa est Français). Savez-vous à qui il faut que je m'adresse, faut-il que je fasse la démarche comme n'importe quelle autre résidente non étrangère ou y a-t-il des particularités?
  • Dans le cas où j'adopterais seule dans un premier temps et que nous mariions et que le papa adopte notre enfant par la suite, quelle sera la nationalité de l'enfant ?
Merci encore à Bertag d'avoir bien recentré sur ce sujet. pour faire ma propre réponse en complément à celle de tim0, le projet est bien commun, et nous souhaiterions avoir tous deux autant de place auprès de nos enfants, et c'est bien ainsi que les choses se passent pour le moment. Pour ma part je serai moins restrictif que ma coparente sur l'âge ou les particularités d'un enfant que nous adopterions. J'ai probablement pu désamorcer des craintes sur mes capacités à faire face aux problèmes en travaillant avec des enfants et des adultes de « publics spécialisés », comme on dit pudiquement. Ma co-parente, elle, s'exprime déjà en langue des signes : ça peut débloquer des choses aussi, je pense.

Et oui, dans la famille on a la niaque pour adopter. Je renvoie à cet article sur ma tante (elle française, qui vient d'adopter en Suisse) : https://www.illustre.ch/magazine/apres- ... pter-soeur

Si ce n'est pas clair sur les jugements de choix de vie personnels, la prochaine fois je ferais tourner le sujet autour des problématiques de stabilité des couples co-habitant sur le long terme, sachant qu'il est difficile de se supporter longtemps en habitant l'un sur l'autre. :) (peu importe à quel point cette assertion est exacte : elle est juste en miroir pour faire comprendre le principe de réciprocité)

Aussi, serait-il possible de ne pas être trop jargonneux, par exemple en n'abusant pas des initiales et acronymes utilisés, ou en les expliquant préalablement ? CD par exemple ? Conseil Départemental ? C'est particulièrement important quand, par exemple, on vient d'une autre culture administrative : celle de la Suisse par exemple. ;)

Quand on comprendra ce qui est conseillé, on sera alors certainement contents de suivre ce conseil !

Des bisous, merci d'avance et excellente journée ! :)

Répondre