Adoption et cancer

Postez ici vos réflexions sur des sujets d'actualités ou vos questions d'ordre général.
Répondre
emy mimi
Messages : 3
Enregistré le : lun. 8 août 2016 21:11
emailpersonnel : emy.mimi@hotmail.fr

Adoption et cancer

Message non lu par emy mimi » lun. 8 août 2016 21:19

Bonjour
Nous souhaiterions adopter avec mon ami car je suis en chimiothérapie. Mon cancer est stabilisé ais je ne peux pas arrêter la chimio car il y a un risque que la maladie reprenne le dessus. Cependant je crains que ma maladie soit un frein pour l'adoption. Qu'en pensez-vous? Es ce que cela fonctionnerait mieu si mon ami adopte seul?
Merci à vous.

anniegautier
Messages : 3
Enregistré le : lun. 8 août 2016 20:37

Re: Adoption et cancer

Message non lu par anniegautier » mar. 9 août 2016 19:10

Bonjour,
Oui c est un grand frein pour adopter. .Vous n êtes pas certaine d avoir l agrément (il faut déjà être marié pour adopter en couple) . Ensuite un couple qui a l agrément fait appel à des associations ( ce qu on appelle les OAA) Il faut être accepté par l une d entre elles et elle vous met en lien avec le pays qui demande que les parents soient en bonne santé .Par contre oui votre ami peut adopter seul. Je pense qu il faut essayer de ce côté là mais ce n est pas certain qu il obtienne l agrément.
Si vous voulez adopter à l étranger , regardez sur "fiches adoptions" sur le site du ministère des affaires étrangères , vous aurez toutes les infos pour une adoption en couple ou seul pour chaque pays
Il faut savoir aussi que pour une adoption en France, les conseils départementaux tiennent compte aussi de la santé des postulants. J espère que j ai été claire dans mes infos. Renseignez vous auprès de votre conseil départemental et ne vous découragez pas.
Bon courage

emy mimi
Messages : 3
Enregistré le : lun. 8 août 2016 21:11
emailpersonnel : emy.mimi@hotmail.fr

Re: Adoption et cancer

Message non lu par emy mimi » mar. 9 août 2016 20:23

Merci pour votre réponse. Je pense oui qu'il vaut mieux adopter à l'étranger dans notre cas. Mais la première étape est l'agrément. Es ce possible d'avoir l'agrément dans mon cas? Merci encore.

anniegautier
Messages : 3
Enregistré le : lun. 8 août 2016 20:37

Re: Adoption et cancer

Message non lu par anniegautier » mar. 9 août 2016 21:43

C est impossible de le dire à l avance, je serais bien incapable de vous le dire car avant le passage en commission pour l agrément , vous verrez en entretien des assistantes sociales et psychologue. Vous parlerez de votre vie de votre famille etc... et sans doute pour vous de votre maladie. Ce sont elles qui mettront un avis favorable ou non pour l agrément.
Je pense que dans votre situation il faudrait mieux vous renseigner auprès de votre conseil départemental. Dans certains départements il y a des réunions d info sur l adoption avant la demande d agrément. Ce genre de réunions pourrait vous guider. Renseignez vous avant de vous lancer. Bonne soirée

emy mimi
Messages : 3
Enregistré le : lun. 8 août 2016 21:11
emailpersonnel : emy.mimi@hotmail.fr

Re: Adoption et cancer

Message non lu par emy mimi » mar. 9 août 2016 21:53

Merci pour vos réponses.

Patricia01
Administrateur du site
Messages : 1120
Enregistré le : jeu. 29 mai 2008 22:36
Localisation : département de l'Ain
Situation familliale : Mariée, 2 enfants (adoptées)
Profession, activité : enseignante
Profil adoption : Maman de deux adorables puces : l'une de 14 ans, arrivée d'Ethiopie à l'âge de 15 mois 1/2 via Passerelle, et l'autre, 10 ans, arrivée du Vietnam via Médecins du Monde en avril 2010 (chacune avec leur particularité : TDAH-dyspraxie-dysphasie pour la grande, hép B pour la petite) ; membre active EFA01
emailpersonnel : patphil01@yahoo.fr

Re: Adoption et cancer

Message non lu par Patricia01 » mar. 9 août 2016 22:25

Je suis plus mitigée sur l'idée que votre conjoint adopte seul : il est, en pratique, quasiment impossible à un homme célibataire de réussir à adopter un enfant. Cela arrive toutefois, pour des enfants à besoins spécifiques, déjà grands ou avec des soucis de santé ou de handicap. Certes, étant en couple, ça change un peu la donne pour la France, mais pour les pays étrangers il sera considéré comme célibataire, et dans l'immense majorité des cas sa candidature passera après celle des couples (voire après celle des femmes célibataires pour certains pays).
Sinon, pour ce qui est de l'agrément : dans tous les cas, vivant en couple, vous allez faire les démarches ensemble et les rapports parleront de vous deux, et puisque vous vivez ensemble il est de toute façon important que ce soit un projet du couple (votre conjoint ne peut décemment pas mentir, prétendre vivre seul, et en plus ils viennent visiter le logement). Que vous le fassiez au nom d'un seul pu des deux ne changera donc pas grand-chose. Et, oui, votre cancer peut être un frein à l'agrément : ils peuvent estimer que votre démarche est prématurée et que vous devriez attendre d'avoir plus de certitude sur l'avenir. Mais vous pouvez argumenter en rappelant qu'il faut souvent 5-6 ans pour parvenir à adopter, que d'ici là vous serez complètement remise (en précisant que dans le cas contraire vous mettriez votre projet en suspens).
Dans tous les cas, rien ne vous empêche d'en discuter avec les travailleurs sociaux, en toute franchise, en démarrant une démarche d'agrément : si vous sentez un vrai blocage chez eux, vous pouvez demander à changer d'interlocuteurs (une seule fois!) ou simplement mettre votre projet en suspens le temps que les choses aient encore évolué côté santé...
Patricia, maman de deux petites filles chocolat et miel (Ethiopie/Vietnam) de 14 et 10 ans

anniegautier
Messages : 3
Enregistré le : lun. 8 août 2016 20:37

Re: Adoption et cancer

Message non lu par anniegautier » mar. 9 août 2016 23:38

Il n est pas question de mentir aux travailleurs sociaux bien sûr mais je connais l' histoire d un couple dont l une a adopté seule puis la conjointe a adopté son enfant. Je pense que oui pour emy mimi, le mieux est d en parler aux travailleurs sociaux.

Dans l Oaa dans lequel je me trouve, il y a un homme seul mais je ne sais pas où il en est de la procédure. Certes, c est très difficile pour un homme seul d adopter encore plus que pour une femme seule ou un couple mais je trouve qu actuellement c 'est devenu très très compliqué même pour un couple. On ne sait pas si les démarches vont aboutir, on parle d une longue attente mais parfois cela n aboutit même pas ce qui est terrible ( peut être avez vous entendu parler des femmes célibataires qui avaient un apparentement en Russie et pour qui ce pays a tout stoppé ou du Congo qui bloquait la venue des enfants ) . Personnellement je trouve ça horrible. Enfin, si on s engage dans cette aventure , c est que nous sommes sans doute optimistes et battants!
A un de ces jours

fannydan
Messages : 3
Enregistré le : mer. 13 mai 2015 19:12

Re: Adoption et cancer

Message non lu par fannydan » jeu. 18 août 2016 13:27

Bonjour ,

Je viens modestement apporter ma contribution à votre questionnement. Tout d'abord, les problèmes de santé sont souvent une des premières raisons pour lesquelles un couple se tourne vers l'adoption. Dans votre cas, même si vos problèmes de santé sont stabilisés grâce à un traitement, il faut garder en tête qu'en France et encore plus à l'international (les pays où l'on adopte ne bénéficient pas souvent de nos progrès médicaux et de la qualité de nos traitements), avoir un cancer fait peur.

Les possibilités pour mener à bien votre projet de fonder une famille sont diverses:
si votre santé le permet, s'engager dans une fiv avec don d'ovocyte en France(environ 2 ans d'attente) ou à l'étranger (plus rapide mais assez chère)
ou s'engager dans une procédure d'adoption.Il me semble que c'est cette dernière solution que vous avez retenue.
Sachez que pour passer l'agrément, les conseils généraux demandent au tout début de la procédure un certificat médical de bonne santé délivré par votre médecin traitant.
La première question est donc de savoir si votre médecin acceptera de vous délivrer ce certificat.
Ensuite, la deuxième question est de savoir si votre agrément sera à vos deux noms ou si votre compagnon se "déclare seul" à adopter.
Dans le cas où vous adoptez à deux, les conseils généraux encouragent grandement à se marier. C'est un signe fort de stabilité amoureuse aussi bien en France qu'à l'international.Cela parait plus rassurant lorsque l'on cherche les meilleurs parents pour répondre à la sécurité affective d'un enfant.
Le fait d'être en couple avec un partenaire en bonne santé peut venir "compenser" vos problèmes de santé.S'il vous arrivait quelque chose, l'enfant ne se retrouverait pas orphelin ce qui est la pire des choses pour un enfant ayant déjà vécu le drame de l'abandon.Dans tous les cas, il faudra être force de persuasion auprès des travailleurs sociaux pour les rassurer concernant votre espérance de vie. Les travailleurs sociaux vont vous demander de parler de vous,de votre histoire et forcément de la maladie ainsi que des possibles répercussions (angoisses de l'avenir à gérer, examens de santé , possibilité de travailler ou fragilité financière?, bon état de santé physique et mentale pour répondre aux besoins de l'enfant...). Bref, je ne connais pas précisément votre situation mais si vous êtes en capacité de travailler, que votre cancer ne vous empêche pas d'avoir une vie comme tout le monde avec un risque mortel écarté, je vous conseillerai de ne pas trop vous étaler sur cet aspect de votre vie. En effet, aucun conseil de famille ne prendra le risque de confier un enfant à un couple dont il sait pertinemment que la mère a une espérance de vie écourtée.La réalité est difficile mais on se place vraiment dans l'intérêt de l'enfant qui a déjà un passé difficile voire traumatisant.
Dans l'hypothèse où votre conjoint adopte seul, effectivement, il faudra gommer votre présence dans sa vie.Cette omission ne sera pas facile à vivre tout au long de la procédure (visite du travailleur social à votre domicile, factures, papiers administratifs à son nom uniquement...) mais ce n'est pas impossible puisque je connais une femme qui l'a fait. Par contre, je rejoins les autres avis pour dire que l'adoption par un homme célibataire est plus difficile et les perspectives d'adoption existent à l'étranger pour des enfants souvent grands ou avec particularités médicales....
Enfin, dernière solution, si votre âge vous le permet, attendre 2-3 ans.Avec au moins 3 ans de rémission complète, une situation financière stable, une durée de mariage de 3 ans, vous aurez un meilleur profil .Les conditions pour adopter à l'international sont de plus en plus drastiques (durée de mariage imposée, revenus suffisants, bonne santé requise...).
Gardez espoir. Dans la vie, on a autant de besoin de quoi vivre que de raisons de vivre.Votre envie d'avoir un enfant est totalement légitime et je vous souhaite de voir votre projet se réaliser.

Répondre