adoption dans le 72

Postez ici vos réflexions sur des sujets d'actualités ou vos questions d'ordre général.
Répondre
julieevaille
Messages : 20
Enregistré le : mar. 13 oct. 2009 21:15

adoption dans le 72

Message non lu par julieevaille » ven. 31 janv. 2014 22:02

bonjour

Nous avons déjà 2 enfants de 3 ans adoptés dans la sarthe. Il s'agit d'une fratrie de coeur. Nous sommes comblés, et souhaitons élargir notre famille. Nous avons fait une demande d'agrément. Le premier agrément s'est très bien passé avec le psy ainsi qu'avec l'assistante. Mais là ça s'est très mal passé le premier rdv avec l'assistante social, le deuxième un peu mieux. Nous en sommes là pour le moment. Nous voyons le psy dans 2 semaines. J'avoue que j'ai peur. Nous avons changé d'assistante social ainsi que de psy :cry:
Lors de son premier rdv elle n'a fait que donner de mauvaise critique sur notre façon de faire de parents. Elle ne nous a pas du tout posé de question sur notre projet de futur adoption. Je note les critiques qu'elle a fait :
"c'est le bordel chez vous", "il y a un matelas parterre dans la chambre des enfants il faut l'enlever" malgré que je lui ai expliqué que le matelas servait pour qu'on s'assoit parterre et non pas à nous à dormir avec les enfants, elle nous a parlé de sa "symbolique de dodo". Nous avons une fille au pair, elle n'a pas arrêté de nous embêter par rapport à cela.
Et elle a limite exploser lorsque nous lui avons dit que les enfants prenaient le bus pour aller à l'école. J'avais l'impression d'être la pire mère du monde entier et de les maltraités parce qu'ils prennent le bus pour aller à l'école. Elle s'est énvervée. Elle a dit que c'était pas bien du tout. Que c'était un traumatisme pour eux. Qu'ils allaient être énervé avant d'aller à l'école. JE lui ai expliqué que cela faisait parti des coutumes des enfants de notre commune et que c'était ainsi. Et comme au bout de 15 minutes elle ne se calmait pas j'ai fini par lui proposer d'en parler à la psychologue de mon établissement car je n'était pas convaincu de sa théorie du bus. Et si la psychologue me dit qu'elle est du même avis qu'elle je reviendrais sur ma position, et j'emmènerais les enfants à l'école. En sachant qu'il y a une atsem dans le bus et que c'est tjs la meme.
La psy de mon établissement n'a pas compris la réaction de l'AS.
Et la pire des questions qu'elle a osé nous posé c'est ce que faisait notre fille au pair de son argent de poche!!!!!

Je voulais savoir si certain parents étaient dans la même situation que nous avec une AS très spéciale.

à bientôt

alex_adopte37
Messages : 63
Enregistré le : sam. 5 janv. 2013 21:14
Localisation : 53000laval
Situation familliale : SEPARE
Profession, activité : COMPTABLE
Centres d'intêret : KARATE / BODY KARATE
Profil adoption : J'ai été adopté à l'âge de 4 mois en Corée du Sud...
emailpersonnel : alex_luigi3792@yahoo.fr

Re: adoption dans le 72

Message non lu par alex_adopte37 » dim. 2 févr. 2014 00:13

Bonjour Julieevaille,
je viens de prendre connaissance de votre post qui m'a touché. je ne suis pas d'accord avec cette assistante sociale concernant la theorie du bus. pour moi cela permet aux enfants d'être mieux intégrés à l'école ; ils peuvent nouer des relations avec des copains qui habitent proche de chez vous. je ne suis pas parent adoptif mais adopté : j'ai 30 ans. j'ai été scolarisé dans une école privée et j'ai souffert de ne pas être aller à l'école du quartier et en conséquence de ne pas avoir de copains - voisins proches, pour pouvoir au mieux parler par-dessus le grillage.
pour le matelas posé par-terre, je peux un peu comprendre du fait de son métier, qu'elle a dû voir pleins de choses. Par conséquent, elle doit se méfier. Ce que vous dites, c'est pour ne pas salir les vêtements. elle aurait dû vous croire. çà existe des personnes bornées...
je vous souhaite bon courage pour le rendez - vous avec le psy en espérant que çà se passera bien...
Bien à vous

.

Papouase
Messages : 33
Enregistré le : sam. 17 août 2013 22:55

Re: adoption dans le 72

Message non lu par Papouase » jeu. 13 févr. 2014 14:17

Quelle horreur!
Sa solution c'est de sur-protéger les enfants en pensant que ça va les aider à surmonter leurs peurs? Les guider lentement mais sûrement vers l'autonomie , n'est ce pas aller au-delà de leur traumatisme, au contraire? Où a - t elle appris son métier? En regardant des mauvais films américains sur l'adoption??? Je reviens d'une réunion d'info à Paris, et les AS nous ont décrit les entretiens qui nous attendent et cela semble être à l'opposé de ce que tu as vécu: on dirait une parodie d'AS!!! (énervée en plus! c'est le pompon)

Ne te décourage pas. Tu es déjà passée par là...

Répondre