Père de coeur et adoption, une solution?

Postez ici vos réflexions sur des sujets d'actualités ou vos questions d'ordre général.
Répondre
robin
Messages : 1
Enregistré le : mer. 10 avr. 2013 15:41

Père de coeur et adoption, une solution?

Message non lu par robin » dim. 5 mai 2013 19:49

Bonjour
Je viens vers vous pour vous demander conseil, afin que les choses soient claire je suis le papa de cœur d’un enfant de 7ans j’ai rencontré sa mère alors qu’il n’avait que quelque mois et depuis je l’ai aimé et élevé comme mon propre fils, mais voilà depuis près d’un an et demi je ne suis plus en couple avec sa mère et celle-ci est actuellement en couple avec mon ex meilleur ami qui à mon sens est une personne que je voudrais le plus loin de mon fils car tout à fait objectivement cette personne n’est pas mature et ne comprend pas grand-chose aux enfants, ceci dit la mère du petit profite de ma position de non ayant droit pour m’imposer toutes ces volonté que ce soit au niveau de la garde ainsi que pour l’aspect financier. Hors cette situation est invivable pour moi, je ne vois mon fils qu’un weekend sur deux et par moment plus si elle a décidé de partir en weekend avec son nouveau « copain », pour vous en dire un peu plus j’ai vécu une situation similaire dans ma propre enfance, je n’ai jamais connu mon père car j’ai moi aussi eu un père de cœur qui m’a connu a la même période de ma vie, et je sais qu’il a pas bien vécu d’être considéré comme un étranger à mon existence vis-à-vis de la loi française. A ce jour j’ai était adopter par mon père de cœur en adoption simple mais par expérience je sais que cela n’est possible que si le père biologique renonce à ces droit parentaux ou que l’enfant est majeur, hors le père biologique de mon fils n’a plus donner de nouvelle depuis les premier mois suivant la naissance du petit mais je sais d’après la mère du petit que par fierté mal placé il ne renoncera jamais à ces droit parentaux, pour aller un peu plus loin excuser-moi si les terme ne sont pas exacte il fait l’objet d’une mesure d’éloignement, j’entends par là qu’il n’avait le droit de voir l’enfant qu’en point rencontre après avoir frapper la mère du petit et l’ayant envoyé à l’hôpital celle-ci avait saisi la justice.
Ma question est donc la suivante, est-il possible de destituer le père de ses droits et d’en recueillir le bénéfice, j’assume actuellement mon rôle de père comme il se doit malgré les bâtons dans les roues que sa mère peut me mettre, et pour mon fils je suis son père sans doute possible.
Je voudrais que la situation soit clair pour le petit avant tout car pour l’avoir vécu je sais que ça peut avoir des conséquence douloureuse a son âge comme dans l’avenir et par la même occasion je voudrais que sa mère ne puisse plus faire du chantage pour par exemple avoir systématiquement le petit pour son anniversaire ou la noël. Même si la situation entre elle est moi est tendu je ne pense pas qu’elle s’opposerait à une telle démarche si bien sur elle est possible ce dont je doute avec un fort pincement au cœur.
Je vous remercie d’avance pour l’attention que vous apporterais à mes questions.

Cordialement,
Robin

Framboise
Messages : 329
Enregistré le : ven. 30 mai 2008 14:01

Re: Père de coeur et adoption, une solution?

Message non lu par Framboise » lun. 6 mai 2013 15:09

Robin,
votre demande étant particulière, il faut je pense prendre des conseils auprès de juriste.
Il est possible en droit français, de destituer un père bio de ses droits parentaux , et ensuite vous devriez pouvoir adopter le jeune garçon en adoption simple je pense, le plus sage est de vous renseigner auprès de spécialistes de l'adoption : par exemple guillaume le maignan , avocat spécialiste sur paris ou auprès des juristes d'efa en leur téléphonant.
cordialement,
framboise

Lolotte94
Messages : 33
Enregistré le : mer. 18 janv. 2012 10:03

Re: Père de coeur et adoption, une solution?

Message non lu par Lolotte94 » mar. 7 mai 2013 21:19

Je suis maman d'une petite fille et je vis avec mon mari qui l'élève au quotidien... et elle a un père qui la voit une semaine sur 2 et la moitié des vacances scolaires.
Je peux vous dire (parce que je me suis renseignée) que votre demande n'est pas simple. Par contre avant de penser a avoir droit à un statut de père pour cet enfant, je crois (mais voyez un avocat) que vous avez droit à un statut devant la loi. Vous pouvez demander à passer devant le JAF qui doit vous octroyer officiellement un minimum d'un droit de visite qui vous permettrait déjà de ne plus dépendre du bon vouloir de votre ex-amie/femme. Ce n'est pas une adoption mais au moins vous aurez des droits et un statut ... ce qui peut être un bon début pour votre investissement en tant que père "adoptif".

alex_adopte37
Messages : 63
Enregistré le : sam. 5 janv. 2013 21:14
Localisation : 53000laval
Situation familliale : SEPARE
Profession, activité : COMPTABLE
Centres d'intêret : KARATE / BODY KARATE
Profil adoption : J'ai été adopté à l'âge de 4 mois en Corée du Sud...
emailpersonnel : alex_luigi3792@yahoo.fr

Re: Père de coeur et adoption, une solution?

Message non lu par alex_adopte37 » jeu. 16 mai 2013 22:24

Bonjour Robin,
Votre situation est touchante et compliquée.
Vous pouvez aussi voir un notaire spécialisé dans le droit de la famille. j'en connais sur Paris...
pour résumer : vous avez vécu 5 ans avec votre ex-femme et son enfant que vous avez vu faire ses premiers pas.

POUR VOUS : Continuer à élever cet enfant serait un équilibre pour vous et pour lui (continuité de l'éducation). mais çà ce n'est pas simple.
il y a bien l'adoption simple mais il faut voir un spécialiste, un notaire, çà vous coûtera moins cher en terme d'honoraires.

POUR L'ENFANT :
il faut qu'il garde des contacts avec son père biologique notamment concernant des questions éventuelles sur sa génétique, d'où il vient, pourquoi il a les yeux de tel couleur,...? Ce sont des questions qui sont fondamentales pour un enfant adopté et dont ces enfants là n'ont pas de réponses ou un jour lors de leurs recherches d'origines s'ils l'a font.
Vous dites que le père a eu des gestes violents envers cette femme. mais de là le priver totalement de son enfant, serait - il réellement justifié?

HYPOTHESE QUE J'EMET :
Pourquoi ne deviendriez - vous pas son parrain républicain ? çà peut se faire et ce serait une solution d'équilibre dans l'éducation de cet enfant.

Si vous avez des questions, n'hésitez pas à communiquer en MP.

Alexei
31 adopté de Corée du Sud

Répondre