Adoption petits frère

Questions relatives aux démarches d'adoption : individuelle, OAA ou AFA.
Répondre
Aliiine17
Messages : 1
Enregistré le : jeu. 14 nov. 2019 12:48

Adoption petits frère

Message non lu par Aliiine17 » jeu. 14 nov. 2019 12:54

Bonjour je viens vers vous pour savoir si il yen a qui ont été dans le même cas que nous.
Suite au décès de la maman d emon conjoint il reste son petit frère qui a toujours été placé en famille d accueil depuis tout petit et qui deviens enfants pupille de l'etat car pas de père et personne prend des nouvelle. Nous avons fait une demande d adoption mais j aimerais savoir si cela pose problème ci celui si n'a pas sa chambre personnelle, il serait dans la même que ma fille pour le moment (ma fille a 2ans et demi et lui a 12 ans) chacun son lit bien sur et son espace. Ce qui changeras avec le temps dans 2 ans max car on doit acheter une maison.
Merci des infos. Nous somme inquiets de savoir qu il va partir une nouvelle fois dans une nouvelle famille cela fera la 5eme déjà.

Bonne journée

Patricia01
Administrateur du site
Messages : 1146
Enregistré le : jeu. 29 mai 2008 22:36
Localisation : département de l'Ain
Situation familliale : Mariée, 2 enfants (adoptées)
Profession, activité : enseignante
Profil adoption : Maman de deux adorables puces : l'une de 14 ans, arrivée d'Ethiopie à l'âge de 15 mois 1/2 via Passerelle, et l'autre, 10 ans, arrivée du Vietnam via Médecins du Monde en avril 2010 (chacune avec leur particularité : TDAH-dyspraxie-dysphasie pour la grande, hép B pour la petite) ; membre active EFA01
emailpersonnel : patphil01@yahoo.fr

Re: Adoption petits frère

Message non lu par Patricia01 » jeu. 14 nov. 2019 20:21

Si je comprends bien, vous souhaiteriez, ici, adopter un enfant qui est le frère de votre conjoint ?
Ce n'est pas une situation courante. Je vais me renseigner. Peut-être qu'une adoption "simple" est possible...
Dans tous les cas, ce qui est parfaitement possible, hors adoption, c'est qu'on vous désigne comme tuteurs, et que vous ayez ainsi l'autorité parentale (et donc qu'il vive chez vous, sous votre responsabilité).
Il me semble que dans un cas comme celui-ci, où l'enfant a une famille, généralement, le juge réunit un "conseil de famille" (avec les personnes de la famille et les proches) et vérifie d'abord s'il existe une solution interne à la famille. Et c'est ce conseil de famille qui choisit alors un tuteur. Le statut de "pupille de l'état" est choisi dans le cas où personne dans la famille proche ne souhaite prendre soin de l'enfant...

Je me renseigne et je vous dirai.

Pour répondre à votre question : le fait qu'il n'y ait qu'une chambre n'est pas forcément un obstacle, si elle est suffisamment grande et si chaque enfant peut avoir clairement son espace séparé. Mais on vous suggérera sans doute de déménager à moyen terme...
Patricia, maman de deux petites filles chocolat et miel (Ethiopie/Vietnam) de 14 et 10 ans

Répondre