adoption bouche du rhone 13 couple gay

Questions relatives aux démarches d'adoption : individuelle, OAA ou AFA.
marknight
Messages : 23
Enregistré le : jeu. 24 sept. 2015 14:41

adoption bouche du rhone 13 couple gay

Message non lu par marknight » lun. 8 févr. 2016 16:52

bonjour à tous,

une nouvelle année commence, et je me demande quelle nouvelle impulsion, je pourrais donner à notre projet d'adoption.
mon conjoint et moi-même avons 33 ans, et nous avons notre agrément depuis 2014.
Notre agrément est ouvert à l'adoption d'un enfant de 0 à 5 ans, de toute origine, et particularités légères ou réversibles.
Notre agrément est plus que restrictif, mais c’est ce que l’assistance sociale et psychologue, nous ont conseillé à l’époque de nos démarches.

Avec mon conjoint, nous avons depuis 2 ans, envoyé notre dossier à tous les départements de France, et la plupart des OAA de France (même si nous savions que le fait d'être homo, ne permettrai d'obtenir un avis positif de leur part); et nous n'avons reçu que des réponses négatives.
Soit déjà trop de couples demandeurs dans les départements, soit plus possible d'accepter un dossier supplémentaire, au vu du peu d'enfant adoptable.

Toutes les lectures que j'ai pu avoir, montre qu'il y a de moins en moins d'enfants adoptables en France, et à l'étranger.
Il n'y a pas encore assez de recul pour avoir des statistiques fiables sur l'adoption par des couples homosexuels, mais cela doit être proche du niveau 0.
Aujourd'hui, je me sens comme dans une impasse concernant nos démarches.
Quelle pourrait être la suite? que pourrais-je faire qui puisse aboutir à une ouverture? ou du moins un contact avec quelque chose de réel.

il est difficile après 2 ans de courrier et de démarche, de se dire qu'aucune avancée n'a été possible ou qu'aucun contact n'a pu aboutir à quoi que ce soit.
En deux ans, ERF a été la seule association qui nous a reçu, et qui a considéré notre dossier.
Malheureusement, les enfants qu'ils souhaitent placer, demandent des soins et une attention que notre vie de couple (ayant chacun une activité professionnelle) ne nous permet pas d'envisager.

Etant homosexuels, l'adoption à l'international est très compliqué, et presque inenvisageable; j'ai eu des contacts avec deux couples d'hommes plus âgés, qui eux avaient pu avancer dans leurs démarches, mais eux pour des fratries, et des enfants plus âgés.
L’un des deux couples était en contact avec une OAA pour une adoption sur le Brésil, et le second sur l’Afrique du Sud. Mais à l’heure actuelle, je crois qu’aucun des deux n’a eu d’avancé significative dans leur dossier.
Pour l’Afrique du Sud, je crois qu’il y a un délai de 2 à 4 ans, et pour le Brésil, les démarches sont moins longues, mais tout aussi compliquées et lourdes.
Pour notre part, la solution internationale nous a refroidie, car les frais que cela implique sont bien trop importants, et les chances d’aboutir bien trop limitées.
De plus, je pense que notre agrément étant très limité sur l’âge de l’enfant, il est assez difficile pour une OAA d’accepter notre dossier, tout en sachant qu’il n’a presque aucune chance d’aboutir.

Dans notre cas, je pense que les enfants pupilles de l’état, serait l’option la plus crédible, mais est-ce qu’un conseil de famille acceptera de donner la garde d’un enfant à un couple homosexuel, plutôt qu’un couple hétérosexuel.
Mon conseil général m’a indiqué cette année, qu’ils s’occupaient actuellement des dossiers datant de 2012, soit 3 ans de retard dans le traitement, et les propositions faites aux couples en attente d’adopter.
Donc à ce rythme-là, si nous sommes contactés par notre CG, ça ne sera qu’avec beaucoup de chance, que dans 3 ans…
Le processus d’adoption est fait de beaucoup d’attente, mais là dans notre cas, c’est frustrant de ne pas trouver de solution, ou de croire en l’espoir qu’un jour notre tour viendra.

Aujourd’hui, j’aimerai savoir ce que je peux faire de plus, que je n’aurai pas encore tenter, à qui je pourrais m’adresser ou écrire, afin de faire bouger un peu les choses, ou faire s’ouvrir de nouvelles portes ?
Si certains d’entre vous ont des idées ? dois-je renvoyer à nouveau mon dossier dans les différents départements ? retransmettre à nouveau le dossier aux OAA ?

Est-il bon de réécrire à notre conseil général ?
Quelle pourrait être la suite à envisager, avec les services de la maison de l’adoption ?
Depuis que nous avons eu notre agrément, nous n’avons eu que très peu de contact avec eux, uniquement dans le cadre de réunion pédagogique ou pour le renouvellement de notre souhait d’adopter pour le premier anniversaire de notre agrément.
Est-ce que certains d’entre vous ont des contacts fréquents ou réguliers avec vos conseils généraux ?
C’est vrai qu’avec eux j’ai l’impression d’être un dossier parmi tant d’autre, et de ne pas avoir eu beaucoup d’aide ou de soutient. Mais bon est ce que cela est vraiment leur rôle, je ne sais pas.

Je sais que ces derniers temps, quelques voix, commencent à faire entendre un discours, laissant présager que l’adoption est vouée de plus en plus à l’échec.
Et qu’aujourd’hui, il faudra faire réaliser aux personnes qui veulent adopter que le projet a de très fortes chances de ne jamais aboutir.
Mais bon, il est difficile de devoir accepter cette fatalité, le but même de vouloir adopter un enfant, c’est justement de chercher à combattre cette fatalité.

Merci à tous.

Patricia01
Administrateur du site
Messages : 880
Enregistré le : jeu. 29 mai 2008 22:36
Localisation : département de l'Ain
Situation familliale : Mariée, 2 enfants (adoptées)
Profession, activité : enseignante
Profil adoption : Maman de deux adorables puces : l'une de 10 ans, arrivée d'Ethiopie à l'âge de 15 mois 1/2 via Passerelle, et l'autre, 7 ans, arrivée du Vietnam via Médecins du Monde en avril 2010 (chacune avec leur particularité : TDAH-dyspraxie-dysphasie pour la grande, hép B pour la petite) ; membre active EFA01
emailpersonnel : patphil01@yahoo.fr

Re: adoption bouche du rhone 13 couple gay

Message non lu par Patricia01 » lun. 8 févr. 2016 23:01

Je pense, mais je peux me tromper (et ce serait mieux pour vous), qu'à dossier équivalent, pour un enfant, un conseil de famille privilégiera un couple hétérosexuel. Votre meilleure chance résiderait dans une ouverture que d'autres candidats n'ont pas, pour qu'il n'y ait pas d'autre couple en concurrence. Par exemple, je connais un département où un enfant de 7 ans (je crois... ou peut-être 9) en grande difficulté scolaire et psychologique, d'origine nord-africaine, a été confié à un homme célibataire parce qu'il était le seul candidat cumulant toutes ces ouvertures. Un couple homo aurait eu les mêmes chances d'être choisi, bien sûr (peut-être davantage puisqu'il y a deux parents plutôt qu'un). Apparemment l'adoption s'est très bien passée et l'enfant comme son père sont très heureux. Bref... ça n'est pas impossible... mais il faut des ouvertures assez larges et aussi avoir la chance d'envoyer sa candidature au bon moment... Donc voilà, je pense que la meilleure piste est de réfléchir à nouveau à vos ouvertures (en termes d'âge par ex ou d'histoire compliquée)... sans dépasser vos limites.
Patricia, maman de deux petites filles chocolat et miel (Ethiopie/Vietnam) de 12 et 8 ans

catteline
Messages : 29
Enregistré le : mer. 8 oct. 2014 00:09
emailpersonnel : cataline@live.fr

Re: adoption bouche du rhone 13 couple gay

Message non lu par catteline » lun. 8 févr. 2016 23:08

Bonjour,

Je ne sais pas trop quoi vous donner comme conseil, mais à la lecture de votre message, je n'ai pas pu ne pas vous répondre ...

Gardez confiance, même si aujourd'hui vous ne voyez pas le bout du chemin, cela arrivera ... Oui, l'adoption devient très très compliquée, et sans doute encore plus pour un coupe homo que pour un couple hétéro ... Continuez d'envoyer votre dossier, prenez contact avec d'autres qui se trouvent dans votre cas ...
Des adoptions d'enfants par des couples homosexuels existent, même en France, et certains pays et OAA acceptent des dossiers comme le votre ...

Il faut garder confiance ... C'est un projet de vie que nous menons tous, il ne faut pas lâcher !!

Bonne soirée
Cat

ABC
Messages : 203
Enregistré le : mar. 15 avr. 2014 16:39
Situation familliale : Mariée, sans enfant
Profession, activité : Architecte d'intérieur
Profil adoption : agrément en avril 2015 - apparentement en aout 2017, en attente du départ
Localisation : Cher
Contact :

Re: adoption bouche du rhone 13 couple gay

Message non lu par ABC » mar. 9 févr. 2016 10:19

Bonjour,

Je me permets de vous répondre car nous avons eu l'occasion d'échanger avec un couple d'hommes d'un département voisin au nôtre et titulaires de leur agrément depuis une petite année je crois, ils ont été acceptés par un OAA (lequel, je ne sais pas). Lorsque nous les avions rencontrés, leur dossier venait de partir pour l'Afrique du Sud, pour l'adoption d'un petit garçon. Effectivement, ils ont évoqué des frais conséquents et il me semble que leur agrément allait jusqu'à 7 ou 8 ans.

Avez-vous envisagé de modifier votre agrément ? Seriez-vous prêt à accueillir un enfant plus grand ?

Il est vrai qu'il y a peu de recul et qu'il est difficile de trouver des chiffres permettant de donner de l'espoir pour des situations similaires à la vôtre, mais je crois sincèrement qu'il ne faut pas vous décourager (même si c'est facile à dire ...)
A bientôt.
Adeline
agrément pour un enfant de moins de 6 ans en avril 2015

marknight
Messages : 23
Enregistré le : jeu. 24 sept. 2015 14:41

Re: adoption bouche du rhone 13 couple gay

Message non lu par marknight » mar. 9 févr. 2016 11:47

Patricia01 a écrit :Je pense, mais je peux me tromper (et ce serait mieux pour vous), qu'à dossier équivalent, pour un enfant, un conseil de famille privilégiera un couple hétérosexuel. Votre meilleure chance résiderait dans une ouverture que d'autres candidats n'ont pas, pour qu'il n'y ait pas d'autre couple en concurrence. Par exemple, je connais un département où un enfant de 7 ans (je crois... ou peut-être 9) en grande difficulté scolaire et psychologique, d'origine nord-africaine, a été confié à un homme célibataire parce qu'il était le seul candidat cumulant toutes ces ouvertures. Un couple homo aurait eu les mêmes chances d'être choisi, bien sûr (peut-être davantage puisqu'il y a deux parents plutôt qu'un). Apparemment l'adoption s'est très bien passée et l'enfant comme son père sont très heureux. Bref... ça n'est pas impossible... mais il faut des ouvertures assez larges et aussi avoir la chance d'envoyer sa candidature au bon moment... Donc voilà, je pense que la meilleure piste est de réfléchir à nouveau à vos ouvertures (en termes d'âge par ex ou d'histoire compliquée)... sans dépasser vos limites.
Merci pour votre réponse.
personnellement, nous ne sommes pas fermés à plus d'ouverture sur notre projet.
Il y a 3 ans lorsque nous avions commencé notre projet, nous étions plus accès sur un enfant petit; mais aujourd'hui après toutes nos démarches, nous avons compris que l'une des options qui pourrait aboutir serait avec un enfant plus âgé.
A l'époque déjà conscient des difficultés que nous allions rencontrés, j'avais souhaité que notre agrément soit ouvert à des enfants plus âgés, et même une fratrie, mais ce sont l'assistante sociale et la psychologue qui nous ont déconseillé d'ouvrir notre agrément.
Avec le recul, je trouve que ça n'avait aucun sens de nous pousser à faire ça, car notre agrément est presque "inutile"; mais pour eux un couple de jeunes trentenaires devait faire une demande pour un jeune enfant, en adéquation avec nos âges respectifs et l'âge d'un enfant.

Comme cela se passe t il pour pouvoir obtenir une plus grande ouverture de notre agrément ?
Est ce qu'en faisant une lettre à notre conseil général, en leur demandant d'élargir notre agrément à un enfant de 7 ans par exemple, cela serait faisable ?
ou faut il faire la demande et repasser à nouveau devant psychologue et assistante sociale ?

Avec le nombre d'enfants en difficulté, ou recueilli par l'assistance public, et le nombre de parents souhaitant adopter, c'est difficile de comprendre comment cela peut prendre autant de temps; à croire qu'il vaut mieux laisser des enfants seuls, plutôt que leur apporter du soutien et de l'amour.

marknight
Messages : 23
Enregistré le : jeu. 24 sept. 2015 14:41

Re: adoption bouche du rhone 13 couple gay

Message non lu par marknight » mar. 9 févr. 2016 11:54

ABC a écrit :Bonjour,

Je me permets de vous répondre car nous avons eu l'occasion d'échanger avec un couple d'hommes d'un département voisin au nôtre et titulaires de leur agrément depuis une petite année je crois, ils ont été acceptés par un OAA (lequel, je ne sais pas). Lorsque nous les avions rencontrés, leur dossier venait de partir pour l'Afrique du Sud, pour l'adoption d'un petit garçon. Effectivement, ils ont évoqué des frais conséquents et il me semble que leur agrément allait jusqu'à 7 ou 8 ans.

Avez-vous envisagé de modifier votre agrément ? Seriez-vous prêt à accueillir un enfant plus grand ?

Il est vrai qu'il y a peu de recul et qu'il est difficile de trouver des chiffres permettant de donner de l'espoir pour des situations similaires à la vôtre, mais je crois sincèrement qu'il ne faut pas vous décourager (même si c'est facile à dire ...)
A bientôt.
Adeline
Bonjour,

je ne serais pas contre l'ouverture de notre agrément, mais je ne sais pas comment il faut s'y prendre.
Est ce juste une formalité par courrier, pour demander d'ouvrir notre agrément, ou faut il reprendre un nouveau cycle d'entretien avec psy et as ?

j'avais discuté avec un couple qui était en contact avec une Oaa, et justement leur agrément était pour un seul enfant, et l'Oaa pouvait leur proposer de déposer une demande pour une fratrie, et je crois que le CG avait refusé d'ouvrir leur agrément, ce qui les mettaient en difficulté.

EloLeLoup
Messages : 33
Enregistré le : mar. 31 mars 2015 10:29
emailpersonnel : elodie.michaudet@laposte.net

Re: adoption bouche du rhone 13 couple gay

Message non lu par EloLeLoup » mar. 9 févr. 2016 12:01

Ne lâchez rien, on est tous dans le même bateau et au final on a tous des caractéristiques (que les autres ne soupçonnent pas toujours car moins visible) qui font qu'on a plus ou moins de chances d'être choisis un jour.

Je rejoindrais les commentaires déjà écrits: réfléchissez à élargir votre agrément. C'est d'autant plus acceptable et accepté qu'il a 2 ans. La fourchette 0/5 ans devient la norme, et ne garantie rien. Les particularités mineures et réversibles idem. C'est assez flou au final (mineur pour l'enfant ou mineur dans l'impact de son quotidien,du votre, pour son avenir? )

A votre place, je demanderais une extension de notice, pour obtenir un nouveau rapport qui permettra d'affiner votre projet officiellement, après avoir rencontré un médecin de COCA pour discuter précisément pathologies. Ca serait l'occasion peut etre de rajouter 1 ou 2 ans de plus à votre fourchette, et surtout de préciser les particularités envisageables (de santé ou d'histoire complexe). Pour avoir discuté avec des OAA (qui ne nous ont pas sélectionnés pour autant!) il ne faut pas avoir peur d'être précis dans votre projet, ses atouts et ses limites. On a l'impression que plus on est "large" plus on a de chances, mais c'est presque l'inverse, il faut se démarquer. Et cela montrerait aussi que vous inscrivez ce projet dans la réalité.
Et là vous pourrez à la fois renvoyer vos dossiers aux OAA mais aussi aux autres départements. Avec un courrier d'accompagnement encore plus descriptif (quitte à faire une liste des types de pathologie).

De toute façon aux 2 ans de l'agrément vous devez revoir votre AS et faire un bilan qui fait l'objet d'un rapport. C'est l'occasion d'affiner le projet pupille et de demander de vous présenter les histoires des enfants pupilles recemment adoptés afin de déterminer à chaque fois si vous vous seriez senti d'accompagner cette histoire. C'est comme ça que vous pourrez affiner votre projet pupille et que votre AS référente pourra mieux vous connaitre et penser à vous le moment venu.

Pr répondre à votre dernier message, vous avez tout interet à demander une extension de notice et repasser par l'AS et la psy car ce qui se dira a cette occasion sera gravé dans le marbre et votre meilleur atout pour repostuler ensuite ailleurs.
Pour info , dans notre entourage les 2 derniers enfants adoptés étaient pupilles et avaient 5,5 ans et 7 ans. Car justement peu de parents ont des agréments supérieurs à 5 ans...

marknight
Messages : 23
Enregistré le : jeu. 24 sept. 2015 14:41

Re: adoption bouche du rhone 13 couple gay

Message non lu par marknight » mar. 9 févr. 2016 12:18

donc pour vous, il vaudrait mieux attendre quelques mois, et lors de l'entretien des 2 ans, leur demander une extension de notice? ou leur faire la demande dès à présent ?

EloLeLoup
Messages : 33
Enregistré le : mar. 31 mars 2015 10:29
emailpersonnel : elodie.michaudet@laposte.net

Re: adoption bouche du rhone 13 couple gay

Message non lu par EloLeLoup » mar. 9 févr. 2016 12:54

Le faire dès maintenant. Car comme pour l'agrément vous allez revoir l'AS et la psy (2 fois chacune dans notre département) donc ca demande une organisation.
Notre extension a pris quelques mois (3 ou 4 je crois)
Et les rdv dans les COCA prennent aussi du temps à obtenir parfois (2 mois pour nous) et c'est aussi bien de voir le médecin avant ou au moins pendant les entretiens pour l'extension, car cela vous fera des sujets à discuter.

ABC
Messages : 203
Enregistré le : mar. 15 avr. 2014 16:39
Situation familliale : Mariée, sans enfant
Profession, activité : Architecte d'intérieur
Profil adoption : agrément en avril 2015 - apparentement en aout 2017, en attente du départ
Localisation : Cher
Contact :

Re: adoption bouche du rhone 13 couple gay

Message non lu par ABC » mar. 9 févr. 2016 14:43

Je rejoins EloleLoup, contactez dès maintenant votre CG (je crois qu'il faut le faire par courrier comme pour une confirmation de demande d'agrément ?) pour leur faire part de votre projet de modification de notice, en leur précisant vos motivations (le temps a passé, vous avez évolué, l'adoption aussi, ...). Il faut en effet repasser devant l'AS et le psy (pas forcément les mêmes que pour la première enquête) mais généralement c'est plus rapide (disons 3 à 6 mois).

Parallèlement, vous pouvez recontacter certains OAA en leur expliquant que vous êtes en train d'étendre votre notice pour tâter le terrain.

Je vous confirme qu'il est, je crois, désormais très important de parfaitement cerner vos limites (notamment concernant les particularités de santé ou les histoires lourdes de l'enfant) et être très précis dans votre agrément, ou à défaut, dans vos lettres de motivation aux OAA.
Pour cela, un RDV à une COCA peut en effet être utile (3 mois d'attente à Tours par exemple).
agrément pour un enfant de moins de 6 ans en avril 2015

Répondre