Premières démarches.

Questions relatives aux premières démarches et à l'agrément.
VIRGINIE-C
Messages : 4
Enregistré le : mar. 21 mai 2019 11:00
emailpersonnel : virginie.capelle13@gmail.com

Re: Premières démarches.

Message non lu par VIRGINIE-C » mar. 21 mai 2019 11:13

Bonjour à tous,
Avec mon mari nous avons respectivement 40 et 42 ans. Après un parcours PMA qui n'a pas abouti, nous nous lançons dans ce nouveau projet.
Nous avons débuté les entretiens avec le psychiatre… Et me voila sur ce forum car il me l'a conseillé…
J'ai été très déroutée par ce 1er entretien individuel car j'ai eu le sentiment qu'on attendait de moi un discours stéréotypé, préparé, orienté...Bref pas du tout naturel. A l'issu de ce RDV (en sachant qu'il avait déjà rencontré mon mari en individuel aussi), il m'a donné ses premières impressions: il lui semble que nous sommes un peu timides sur notre projet car nous n'avons pas adhéré à une association, que nous n'avons pas parlé de notre projet à tous le monde.

Qu'en pensez-vous? Pouvez vous me faire un retour de vos expériences et nous donner des conseils?
Merci, Virginie

alcaline
Messages : 15
Enregistré le : dim. 9 sept. 2018 19:14

Re: Premières démarches.

Message non lu par alcaline » mar. 21 mai 2019 12:01

Bonjour,

Cela dépend des professionnels. Certains sont enclins à aider dans le cheminement, d'autres s'attendent à ce que les postulants soient bien renseignés par eux-même. Il faut en effet malgré tout garder en tête que l'agrément est une évaluation. Le fait qu'il vous conseille de venir vous informer sur le forum et d'adhérer à une association (EFA je suppose) est une bonne chose, au moins il vous dit ce qu'il attend de vous pour les prochaines fois. EFA est une association qui organise des réunions thématiques et permet d'avoir beaucoup d'information sur la réalité de l'adoption. Nous y sommes inscrits depuis le début de notre parcours et cela nous a en effet été bénéfique. Nous avons eu l'agrément il y a quelques mois avec des avis positifs. Il faut il est vrai être naturel et sincère sur soi et son parcours mais il faut en revanche bien connaitre la spécificité de la parentalité adoptive et pour cela les réunions EFA sont très bien mais si vous ne souhaitez pas adhérer à une association vous pouvez aussi, si cela n'est pas déjà fait , lire les principaux ouvrages sur le sujet (La normalité adoptive notamment).

Je vous souhaite bonne chance pour vos prochains rendez-vous !

VIRGINIE-C
Messages : 4
Enregistré le : mar. 21 mai 2019 11:00
emailpersonnel : virginie.capelle13@gmail.com

Re: Premières démarches.

Message non lu par VIRGINIE-C » mar. 21 mai 2019 12:33

Merci alcaline pour votre réponse.
Je vais suivre vos conseils et adhérer à une association pour plus d'informations.
A bientôt Virginie

Fifoune
Messages : 261
Enregistré le : lun. 25 juil. 2011 17:12
Localisation : IdF
Situation familliale : Mariee
Profession, activité : Assistante de direction
Profil adoption : Heureuse maman de F. arrivée d'Haïti en 2009 à 4 ans et 2 mois (procédure individuelle, 34 mois d'attente), de H. arrivé de RDC en 2016 à 6 ans et demi (OAA, 50 mois d'attente) et de G. né en France et rencontré en 2019 à l'âge de 4 ans.
emailpersonnel : delphine.francou@gmail.com

Re: Premières démarches.

Message non lu par Fifoune » mar. 21 mai 2019 13:51

Sophia16 a écrit :
mar. 21 mai 2019 11:10
Merci beaucoup pour tes réponses
Malgré votre jeune âge vous n’avez pas réussi à avoir d’enfants de moins de 2 ans...
Ah si Sophia : notre fille nous a été apparantée quand elle avait 15 mois, et notre fils quand il avait 2 ans. Mais les procédures post apparentement dans leurs pays d'origine étaient longues (+ un blocage total des dossiers pendant 3 ans en RDC..), du coup il s'est passé du temps avant qu'on aille les chercher... et ils ont grandi. Ce n'était pas notre choix initial, mais sans doute un peu notre destin, car au final tout c'est bien passé (hormis l'attente éprouvante bien sûr) à leur arrivée et pouponner ne m'a jamais manqué.
Haïti fonctionne encore comme ça, mais sinon la plupart des pays n'ont pas une attente post-apparentement si longue désormais... néanmoins rien n'est jamais écrit en adoption, et il faut se préparer à toutes les situations : beaucoup de parents qui ont vécu ces attentes au même moment que nous en sont ressortis très éprouvés et n'étaient pas prêts à accueillir des enfants grands.

Cela étant dit, aujourd'hui, adopter des petits à l'étranger (moins de 6 ans) n'est plus possible, donc si c'est votre souhait, il faut vous focaliser sur la France, avec la perspective d'une attente longue (peu d'enfants nés sous le secret vs beaucoup de parents en attente). Le paysage de l'adoption a beaucoup changé ces dernières années, adopter des bébés en bonne santé n'est plus la norme.
Delphine (41 ans) maman d'une puce de 14 ans (Haïti, 2009), d'un ptit gars de 9 ans (RDC, 2016), et d'un mini gars de 4 ans (France, 2019).

papotage
Messages : 19
Enregistré le : mar. 3 nov. 2015 22:06

Re: Premières démarches.

Message non lu par papotage » mar. 21 mai 2019 14:45

Bonjour,
Virginie, je me permets de rebondir sur votre message. J'espère que par écrit, je réussirai à mettre les formes que j'arrive à mettre à l'oral lorsque j'échange de visu avec des candidats à l'adoption (de se voir et créer des liens dans la durée de cette aventure, c'est tellement mieux que le clavier interposé!). En quoi être préparé serait incompatible avec le fait d'être naturel lors de l'entretien?
Dans mon département, le CD envoie vers l'association des personnes pour lesquelles la filiation adoptive reste très floue, et qui n'ont pas compris (ou accepté) que cette procédure s'inscrit pour les professionels qu'ils ont en face d'elles dans le domaine de la protection de l'enfance. Elles peuvent beaucoup parler d'elles, de leur couple, de leurs envies et désirs, notamment d'enfant, mais quand on passe aux questionnements plus spécifiques de l'adoption (le vécu pré-adoptif de l'enfant et ses potentielles conséquences, les besoins d'un enfant adopté, la façon d'y réagir et de les accompagner...), c'est plus difficile. Je ne sais pas si c'est votre cas.
Souvent, en entretien, il ne s'agit pas tant d'une demande de discours stéréotypé, que d'une discussion sur des thèmes préparés et réfléchis en individuel et en couple avant l'entretien pour que la discussion amène de la matière à creuser. Biensûr on ne peut pas avoir réponse à tout, mais au minimum, on peut anticiper les questionnements (pas tant posés par le professionnel en entretien que par l'enfant une fois qu'il est là d'ailleurs!). Et dire que quand on s'imagine dans telle ou telles situation avec son enfant (à son arrivée, pendant la période de construction du lien, à l'adolescence...), on pense qu'on réagira de telle ou telle façon, ça me semble se montrer très naturel. Tout en ayant conscience que la réalité sera de toutes façons toute autre le moment venu! Je vous souhaite de trouver vos repères pour vivre au mieux ses entretiens dont l'un des buts est de vous accompagner vers la filiation adoptive.
Bonne journée

kate
Messages : 24
Enregistré le : jeu. 21 déc. 2017 16:22

Re: Premières démarches.

Message non lu par kate » mar. 21 mai 2019 17:27

VIRGINIE-C a écrit :
mar. 21 mai 2019 11:13
A l'issu de ce RDV (en sachant qu'il avait déjà rencontré mon mari en individuel aussi), il m'a donné ses premières impressions: il lui semble que nous sommes un peu timides sur notre projet car nous n'avons pas adhéré à une association, que nous n'avons pas parlé de notre projet à tous le monde.

Qu'en pensez-vous? Pouvez vous me faire un retour de vos expériences et nous donner des conseils?
Merci, Virginie
Bonjour Virginie,

Mon mari et moi venons d'obtenir l'agrément, nous avons commencé la procédure au même âge que vous (le parcours PMA en moins).

Avec le recul, je pense que cela nous a beaucoup aidé de commencer à nous confronter aux spécificités de la parentalité adoptive dès avant les premiers entretiens. Les pistes d'informations sont nombreuses et il y en a pour tous les goûts: lectures, films documentaires ou de fiction, ouvrages spécialisés, rencontres avec les associations et les familles adoptives pour recueillir des témoignages, entourage ou connaissances ayant été confrontés à l'adoption... tout cela nous a aussi permis de nous positionner, d'échanger entre nous et d'avoir des discussions assez approfondies lors des entretiens.

J'avais moi aussi été un peu déroutée par l'insistance avec laquelle on nous a demandé si on avait parlé de notre projet d'adoption avec notre entourage familial, amical ou professionnel. Je pense qu'il est possible d'expliquer pourquoi cela ne nous semble pas un pré-requis, mais qu'on y a réfléchi. J'avais répondu qu'à nos âges on s'estimait assez autonomes pour mener nos projets sans avoir besoin de l'assentiment de nos proches a priori, qu'on ne voulait pas créer des attentes ne sachant pas si notre projet se réaliserait ni quand, que je n'avais aucun doute sur le fait que l'enfant adopté serait bien accueilli par tous, et qu'on prendrait soin de préparer nos proches une fois l'agrément obtenu pour éviter les maladresses face à un enfant adopté...

Ce que les professionnels veulent savoir c'est comment vous vous voyez aborder certaines situations et problématiques.

Bon courage pour la suite!

VIRGINIE-C
Messages : 4
Enregistré le : mar. 21 mai 2019 11:00
emailpersonnel : virginie.capelle13@gmail.com

Re: Premières démarches.

Message non lu par VIRGINIE-C » mer. 22 mai 2019 18:50

Merci beaucoup pour votre réponse. Je prend note de ces conseils et effectivement nous avons aussi cet avis concernant nos familles.
Au plaisir d'échanger avec vous, Virginie

Glmdnn
Messages : 1
Enregistré le : ven. 24 mai 2019 21:46

Re: Premières démarches.

Message non lu par Glmdnn » ven. 24 mai 2019 21:56

Bonjour. Petit partage d’experience pour le côté optimiste de l’adoption en France des pupilles de l’Etat. Procédure d’agrément a duré environ un an. Notre projet était un ou deux enfants moins de 8 ans pupilles ou à l’étranger. Une fois l’agrément en main, nous avons reçu un appel au bout de deux mois pour deux enfants pupilles de 6 et 7 ans ! Un vrai choc tellement toutes nos connaissances nous avaient dit que nous aurions à attendre peut être un deuxième agrément soit plus de 5 ans ! Cela fait maintenant 6 ans que grâce à eux nous sommes devenus d’heureux parents, avec un côté très sportif du fait qu’ils n’ont qu’un an d’écart et qu’ils ont attaqué l’adolescence !

Répondre