adoption d'un enfant a particularité

Questions relatives aux adoptions d'enfants à besoins spécifiques : plus âgés, en fratrie, malades ou porteurs de handicap
davidetsandra
Messages : 3
Enregistré le : jeu. 18 sept. 2014 22:45

adoption d'un enfant a particularité

Message non lu par davidetsandra » jeu. 18 sept. 2014 22:48

bonjour, aujourd' hui parents de deux enfants adoptés tardivement a 4 et 6 ans en Colombie nous souhaitons adopter un ou plutôt une fille bébé .étant déjà parents nous ne sommes évidement plus prioritaire pour avoir accès a l'adoption de nourrisson et je dois vous dire que l'adoption de nos deux garçons nous mis littéralement sur la paille car nous avons dù prendre tous les deux des congés sans soldes et faire un crédit pour pouvoir partir plus de 5 semaines en Colombie .c'est donc pour cela que nous ne souhaitons plus nous tourner vers l'adoption a l'étranger. la seule option qu'il nous reste pour espérer avoir la chance d'accueillir un nourrisson dans notre foyer est donc de nous tourner vers l'adoption d'un enfant dis a particularité en en France . ma question est la suivante, avec quels handicaps physiques et pas psy (car trop déstabilisant pour notre ainé qui a quelques troubles mineur mais qu'il faut prendre en compte)peuvent nous être proposés par les conseils généraux des départements Français ? merci de votre réponse . salutations distinguées

Avatar du membre
Delphine
Messages : 506
Enregistré le : ven. 30 mai 2008 09:20
Localisation : 59
Situation familliale : Couple 36-38 ans, marié depuis 15 ans, 4 enfants
Profil adoption : ♥ S née en juin 2004
♥ E née en Éthiopie en sept. 2005, adoptée en sept. 2006 via OAA
♥ A né en avril 2013
♥ L née en Chine en sept. 2013, arrivée en nov. 2015 via l'AFA
emailpersonnel : elfeen02@yahoo.fr

Re: adoption d'un enfant a particularité

Message non lu par Delphine » ven. 19 sept. 2014 11:05

Bonjour,

pour répondre concrètement à votre question :
- une ouverture au handicap mental, ou tout au moins à l'incertitude de développement. Les particularités auxquelles je pense sont notamment : trisomie 21, Syndrome d'Alcoolisation Foetale, grande prématurité. Ce sont surtout ces ouvertures qui peuvent intéresser différents Conseils Généraux.
- Je pense aussi aux handicaps sensoriels : surdité, cécité
- Peut-être aussi l'albinisme et le nanisme, c'est plus rare mais ça peut être cause d'abandon.
En France, il est très rare que des bébés soient abandonnés car ayant un handicap physique uniquement, et encore moins s'il s'agit d'un handicap permettant l'autonomie de l'enfant.

Ceci étant dit, votre question me laisse interrogative : vous désirez adopter un bébé pupille, donc vous vous renseignez sur l'ouverture qu'il faudrait avoir...
C'est bien de se renseigner, mais attention, il ne faut surtout pas opter pour telle ou telle particularité POUR que votre projet soit réalisable ! Il faut accepter telle ou telle particularité PARCE QUE vous vous projetez avec un enfant ayant ces pathologies, qu'elles ne vous posent pas de problème, que vous connaissez suffisamment bien ces particularités pour avoir pris en compte le suivi médical, paramédical, scolaire, etc qu'elles impliquent !

Quant aux troubles psy, vous ne pourrez avoir aucune garantie que l'enfant que vous adopterez en sera exempt, quel que soit l'âge de son adoption ! Le fait d'être adopté bébé ne protège pas l'enfant des difficultés futures...

Bonne réflexion,

Delphine
maman de 4 enfants : S. 14 ans, E. 13 ans (née en Ethiopie), A. 5 ans et L. 5 ans (née en Chine)

Patricia01
Administrateur du site
Messages : 917
Enregistré le : jeu. 29 mai 2008 22:36
Localisation : département de l'Ain
Situation familliale : Mariée, 2 enfants (adoptées)
Profession, activité : enseignante
Profil adoption : Maman de deux adorables puces : l'une de 10 ans, arrivée d'Ethiopie à l'âge de 15 mois 1/2 via Passerelle, et l'autre, 7 ans, arrivée du Vietnam via Médecins du Monde en avril 2010 (chacune avec leur particularité : TDAH-dyspraxie-dysphasie pour la grande, hép B pour la petite) ; membre active EFA01
emailpersonnel : patphil01@yahoo.fr

Re: adoption d'un enfant a particularité

Message non lu par Patricia01 » sam. 20 sept. 2014 14:28

Pour répondre concrètement, on peut envisager n'importe quel type de particularité, qui vont du HIV à l'agénésie d'un membre en passant par les fentes labio-palatines, les troubles sensoriels (surdité, cécité, enfant malentendant ou malvoyant... ), les hépatites, les malformations diverses d'origine génétique... Vous pouvez vous donner une idée des pathologies existantes en consultant la liste établie par certains pays (Bulgarie je crois).
Mais de nombreuses particularités ne peuvent être détectées ou prévues à la naissance. Certaines dépendent des informations qu'on a ou pas sur la grossesse : retard de développement, troubles cognitifs sévères, qui peuvent être liés à un syndrome d'alcoolisme foetal mais aussi à d'autres causes intra-utérines, ou à un souci lors de l'accouchement... ou même peuvent survenir sans cause prévisible. D'autres troubles -allergies alimentaires importantes, asthme sévère, grave problèmes psy, autisme,...- ne seront pas détectés à la naissance. Finalement, plus on adopte un enfant grand, plus on a un tableau clinique "fiable". Certains département, du coup, pour un enfant grand prématuré, vont vouloir attendre un peu pour observer l'évolution et évaluer les séquelles avant de le confier en adoption (sauf s'ils ont des postulants ouverts à une si grande incertitude de développement)
Il faut aussi se dire que le pourcentage d'enfants nés sous X présentant des troubles doit être relativement faible (un peu plus élevé que dans la population générale tout de même), et après c'est une question de "chance" : si à ce moment-là il n'y a pas, avant vous sur la liste d'attente, d'autre couple que vous présentant ce genre d'ouverture, vous serez pris. Comme nous l'avait dit notre assistant social à l'époque "vous êtes à ce jour, dans le département, le seul couple ouvert à la fois à toutes origines et aux particularités "compensables" permettant l'autonomie à l'âge adulte, donc si demain il naît un bébé arabe avec une FLP, il est pour vous... mais la probabilité que ça arrive est très faible" (à l'époque les adoptions d'enfants "à besoins spécifiques" n'étaient pas courantes)

Et... si la question n'est pas indiscrète : pourquoi cette envie d'un nouveau-né ? N'était-elle pas déjà présente lors de votre première adoption ? Parce qu'il faut songer que plus on vieillit, plus les chances qu'on nous confie un bébé s'amenuisent...
Patricia, maman de deux petites filles chocolat et miel (Ethiopie/Vietnam) de 12 et 8 ans

davidetsandra
Messages : 3
Enregistré le : jeu. 18 sept. 2014 22:45

Re: adoption d'un enfant a particularité

Message non lu par davidetsandra » mar. 23 sept. 2014 19:23

Patricia01 a écrit : Et... si la question n'est pas indiscrète : pourquoi cette envie d'un nouveau-né ? N'était-elle pas déjà présente lors de votre première adoption ? Parce qu'il faut songer que plus on vieillit, plus les chances qu'on nous confie un bébé s'amenuisent...
comme je l'ai dis dans mon premier post nos deux garçons avaient respectivement 4 et 6 ans lors de l'adoption.
Non seulement quand nous avons commencer les démarches toutes, sans aucune exception, les assos nous ont ri au nez et pour les avoir eu au téléphone directement je vous demande de me croire sur parole car nous étions trop jeune pour entamer ce genre de démarche et qu'il y avait des couples sans enfants bien plus âgés que nous qui étaient en mal d'enfants et que donc ipso facto nous n'avions qu'a les re contacter quand nous aurions la quarantaine !!!! Nous nous sommes donc débrouillé tous seul avec quand le soutient d'une asso de parent ayant déjà adopté l'APAEC qui nous a donné la marche à suivre et les bonnes adresses pour aller adopter en Colombie . nous avions un agrément pour un nourrisson qui c'est transformé au bout de quelques temps en agrément pour une fratrie de deux enfants avec un Age maximum de 4 ans . au bout des plusieurs mois la Colombie nous a attribué deux merveilleux enfants Bryan 3ans et 360 jours et de son grand frère Chris 6 ans et demie . Comment refuser ces deux petits anges alors que le besoin de créer notre famille devenait de plus en plus viscérale . Nous avons donc mis a peut prêt un quart de demie seconde avant de dire oui et nous sommes donc allé chercher nos deux enfants en Colombie .Un ans environ après notre retour en France nous avons demander un autre agrément pour un nourrisson uniquement fille de préférence car nous avions déjà deux beaux petits mecs . Seulement voilà maintenant que nous avons deux enfants voilà que l'ont nous refuse le droit d'avoir un bébé car voyez vous nous avons déjà la chance d'être parents !!!! je trouve cela d'une injustice totale , nous sommes jeunes nous nous sommes débrouillé tous seul , nous nous sommes endetté pour parvenir a ce que nous voulions c'est à dire avoir une famille et nous sommes maintenant pénalisé pour cela . je suis père de deux magnifique enfants mais cela ne me suffit pas je veux avoir la chance de pouvoir adopter un nourrisson , de pouvoir le sentir , le prendre dans mes bras le changer le bercer lui apprendre ses premiers mots et tous le reste . certains d'entre vous surtout ceux qui n'ont pas encore la chance d'être parents trouverons qui je suis égoïste que effectivement j'en ai déjà deux alors il faut laisser la place aux autre mais je m'en fiche , être père c'est pour moi ce qu'il y a de plus important au monde et je suis frustré de ne pas avoir eu la chance d'avoir un bébé . tous les jours cela me prend la tête ,j'ai le désirs d'être père depuis l'Age de 15 ans je ne sui jamais sorti avec une fille qui n'envisagée pas de fonder une famille et à 18 ans ,juste au moment ou mon rêve aurais pu voir se concrétiser j'ai eu un cancer je suis devenu stérile et mon cœur et mort ce jour là. Ma femme ,Chris et Bryan on réparé mon cœur , mais il saigne encore, mon cœur est ébréché je suis désolé mais c'est ce que je pense et ce qui je vie au quotidien .

davidetsandra
Messages : 3
Enregistré le : jeu. 18 sept. 2014 22:45

Re: adoption d'un enfant a particularité

Message non lu par davidetsandra » mar. 23 sept. 2014 19:41

Delphine a écrit :Ceci étant dit, votre question me laisse interrogative : vous désirez adopter un bébé pupille, donc vous vous renseignez sur l'ouverture qu'il faudrait avoir...
C'est bien de se renseigner, mais attention, il ne faut surtout pas opter pour telle ou telle particularité POUR que votre projet soit réalisable ! Il faut accepter telle ou telle particularité PARCE QUE vous vous projetez avec un enfant ayant ces pathologies, qu'elles ne vous posent pas de problème, que vous connaissez suffisamment bien ces particularités pour avoir pris en compte le suivi médical, paramédical, scolaire, etc qu'elles impliquent !

Bonne réflexion,

Delphine
je suis aide soignant ma femme infirmière nous en avons parlé longuement nous savons ce que nous sommes prêt a accepter et ce que nous ne sommes pas prêt a assumer . je vous invite Delphine a lire le post précédant cela ne sert a rien que je me répète .merci de vos infos en tous cas :)

Papouase
Messages : 31
Enregistré le : sam. 17 août 2013 22:55

Re: adoption d'un enfant a particularité

Message non lu par Papouase » mar. 23 sept. 2014 23:56

Bonjour,
Votre message est à la fois touchant et un peu déstabilisant.
On ne peut que comprendre votre sentiment. Sur ce forum, et au sein de cette communauté, il y a beaucoup d'histoires difficiles. Des histoires qui ont privé les gens d'une famille. Certains sont devenus parents, d'autres, qui se manifestent aussi ici, bien que tapis dans l'ombre, qui n'y sont pas parvenus, même en attendant longtemps.
Quelque chose en nous ' réclame' que justice soit faite, que nous aussi, nous avons le droit d'être parents.
Mais voilà: comme nous l'avons entendu, lu, ré-entendu: il n'existe pas de droit à l'enfant. Il existe un droit de l'enfant à une famille, mais le contraire n'EST PAS POSSIBLE, car l'enfant n'est jamais un dû.
Quand vous dites que c'est injuste, qu'on 'ne peut vous refuser" un nourrisson, bien que ce soit difficile à admettre, vous faites peut-être fausse route. Même si, évidemment, on ne peut que vous comprendre car nous avons un jour ou l'autre, devant les difficultés de ce long parcours, pensé ainsi. Adopter un nourrisson, vous avez dû l'apprendre, est incroyablement rare. Même à particularité: quasiment tous les couples agrémentés ou en cours d'agrément pour un pupille de 0 à 2 ans ont un agrément "ouvert", dans les limites de ce qu'il est possible d'assumer en matière de soins. Pour notre part, ce sont le virus, la trisomie et le handicap physique lourd qu'il ne nous a pas été possible d'envisager. Pour d'autres, ce seront d'autres pathologies. A Paris,d'après notre travailleur social, les agréments sont ouverts et la liste est incroyablement longue. Et il n'y a qu'une trentaine d'accouchements dans le secret chaque année.
Si vous décidez d'adopter un enfant avec pathologie lourde, il faut partir de là, de sa condition difficile, pour définir votre projet, car c'est un projet de vie très particulier; ne partez pas de son âge.
En adoption individuelle,je ne sais pas comment cela fonctionne: peut-être est il possible d'adopter un nourrisson dans un pays qui n'a pas signé la convention. C'est sûrement risqué. Mais qui sait?
Adopter un nourrisson, c'est vraiment ce que beaucoup d'entre nous désirent ardemment. Mais il n'existe aujourd'hui que très peu d'abandons à la naissance, de moins en moins, car notre société change, qu'il existe des moyens pour les éviter, que les pays pauvres sont pour beaucoup émergents. Dans ce contexte, peut-on vraiment exiger un bébé?

Avec beaucoup d'empathie,

Julia.

Patricia01
Administrateur du site
Messages : 917
Enregistré le : jeu. 29 mai 2008 22:36
Localisation : département de l'Ain
Situation familliale : Mariée, 2 enfants (adoptées)
Profession, activité : enseignante
Profil adoption : Maman de deux adorables puces : l'une de 10 ans, arrivée d'Ethiopie à l'âge de 15 mois 1/2 via Passerelle, et l'autre, 7 ans, arrivée du Vietnam via Médecins du Monde en avril 2010 (chacune avec leur particularité : TDAH-dyspraxie-dysphasie pour la grande, hép B pour la petite) ; membre active EFA01
emailpersonnel : patphil01@yahoo.fr

Re: adoption d'un enfant a particularité

Message non lu par Patricia01 » jeu. 25 sept. 2014 22:30

Je comprends votre envie de nourrisson, l'ayant moi-même ressentie fortement. C'est justement parce que je la ressentait si fortement qu'on avait refusé, à l'époque, d'élargir nos agrément comme deux OAA nous le suggéraient (à cause de l'âge de mon mari), et on a fini par pouvoir adopter une petite puce de 16 mois. Le contexte était plus facile qu'il l'est aujourd'hui...

Mais qu'on vous ait découragé à demander un tout petit sous prétexte que vous étiez jeune m'étonne fortement, généralement c'est le contraire (certes, on a pu vous dire que vous aviez du temps devant vous compte tenu de vos âges). Après, je ne sais pas de quand date cette adoption, mais la colombie fait généralement coïncider âges des enfants et des parents, et si vous étiez jeunes vous auriez été dans la tranche d'âge la plus basse... enfin, sauf si la situation là-bas était déjà bloquée et vous a poussée à changer vos critères. Et puis, qu'ils vouas aient donné des enfants ne correspondant pas à votre agrément, ça aussi c'est à la limite du dysfonctionnement, je trouve. Mais peu importe.
En tout cas, votre témoignage prouve à quel point il est utile de savoir aussi s'écouter, sous peine de voir un désir profond inassouvi reprendre de l'ampleur et générer de la frustration. Changer la notice pour devenir parent plus vite ne doit se faire que si on parvient à faire le deuil de ce qu'on avait souhaité avant, que si notre désir profond a vraiment évolué... et ça n'est pas si évident.

Après, tout ça ne répond pas à votre question... mais il n'existe pas de liste des pathologies rencontrées en france. Tout existe, plus ou moins rarement. Il faut que vous parveniez à définir vos limites, en terme de suivi nécessaire (rééducations, traitements, opérations), d'autonomie ou non à l'âge adulte, de risque vital ou non, de gestion du regard des autres, d'incertitude ou non... en tenant compte de la réalité des choses là où vous vivez (présence d'un hôpital pas loin ? De kiné, orthophonistes, infirmières, ou quoi que ce soit de nécessaire pour telle ou telle pathologie) ? Une liste comme celle de l'Ukraine peut donner des idées, mais aucune liste ne sera jamais exhaustive et il vaut mieux rester "générique", je pense...
Patricia, maman de deux petites filles chocolat et miel (Ethiopie/Vietnam) de 12 et 8 ans

citron
Messages : 8
Enregistré le : mer. 25 janv. 2017 16:33

Re: adoption d'un enfant a particularité

Message non lu par citron » mer. 25 janv. 2017 20:45

Bonjour j'ai 38 ans et cherche une famille adoptive, même de coeur... Je sais que je ne suis pas jeune mais j'ai encore beaucoup à donner et à recevoir...
J'habite Paris/RP.

Edit modération : ce forum n'est pas le lieu adéquat pour rechercher des parents adoptifs... Tout simplement car cela serait la porte ouverte à toutes sortes de dérives mercantile, illégales, ou autres

citron
Messages : 8
Enregistré le : mer. 25 janv. 2017 16:33

Re: adoption d'un enfant a particularité

Message non lu par citron » jeu. 27 avr. 2017 23:14

ok alors comment font ceux qui n'ont jamais eu de parents ni d'amour ? à part qu'ils fassent des enfants ? je ne veux pas me mettre avec quelqu'un que pour cette raison, ce serait malhonnête et pas forcément sain... merci aussi à la société qui n'a jamais dénoncé mes parents à la Justice et de ne pas faciliter les assignations en justice des offenseurs (parents ou autres)...
de plus, si vous avez vu mon autre post, je ne peux même pas moi-même adopter une personne que j'ai choisi (qui a elle-même aussi été maltraitée par ses parents). Merci de faire perdurer la tradition... Si vous voulez m'envoyer sur d'autres forums, je veux bien des conseils de forums plus ouverts... y en a t-il en France ???

De plus, je ne crois pas que vous ayiez bien lu, j'ai demandé une famille adoptive même de coeur. Le papier cela aurait été pour plus tard si on se convient et cela, c'est après des mois voire année de fréquentation qu'on peut le savoir, c'est plus pour m'assurer que je ne perdrais pas une énième fois ceux que j'aime car on m'a fait tout perdre, dans ma vie ... J'ai des revenus réguliers et ma propre maison et la nationalité française merci pour votre empathie !... Bon, je vous taquine, je pense que vous aviez cru que j'étais une michetonneuse comme on dit. J'ai aussi eu une journée assez chargée et suis un peu fatiguée de raconter ma vie (même si je vais tout de même le faire en public car il me l'est apparemment demandé).

vous ne croyiez pas que je peux moi aussi me faire avoir ?
c'est quoi des dérives illégales pour vous ? Il n'y a pas dans tous les pays des lois protégeant les enfants : je ne suis pas d'origine française (même si née en france) et j'ai bien pâti de ça. Je suppose que c'est pour cela que beaucoup de personnes de pays "développés" adoptent des enfants de pays en voie de développement comme on dit...

Je tiens aussi à signaler qu'un de mes cousins m'avait parlé d'une adoption possible par sa compagne (51 ans) mais ce n'est pas possible, il nous manque deux ans d'écart pour que je sois adoptable par elle, de plus, elle vit aux états-unis (je ne peux conduire à cause de troubles neurologiques) et en plus, elle est dépensière un peu compulsive (elle a du loué la chambre de la fille de mon cousin (qui n'est pas sa fille. La compagne a déjà 2 fils nés d'une précédente union) et la faire dormir dans le salon, pas de place possible pour moi du coup, même dans le salon le temps que je me trouve travail et maison/colocataires là-bas et la petite est assez possessive avec "sa famille" (je mets "sa famille" entre parenthèse car sa famille est aussi la mienne mais elle a eu des problèmes étant jeune et comme elle est encore jeune (ado), j'ai préféré la laisser avec "sa famille"). Puis elle m'aimait plus que mon cousin avec qui je ne savais sur quel pied danser des fois (pas vraiment pervers dans le fond, mais il est très différent de moi alors que sa compagne est sentimentale comme moi). Bref, voilà pourquoi j'aime pas étaler ma vie sur les forums mais apparemment, il faut se justifier partout et en public et même avec ça, on trouve le moyen de ne pas vous croire. :/ Donc, on écrit pour rien ou pour s'attirer des ennuis, je présume, mais comment dois-je faire alors ? Vous savez, pour en arriver à quémander de l'amour humain sur le net, c'est que j'ai un peu tout essayé (je fais des activités avec des "gens très bien" et ça se passe "très bien" mais je vais pas prendre des connaissances pour ma famille non plus, je ne suis pas folle, en france, c'est chacun sa famille et chacun pour sa famille et pas plus en général (cellule familiale de base), c'est bien pour ça que j'essaie de me faire adopter...). Bien sûr que ça aurait été plus simple si mes parents m'avaient placée mais ça aurait nuit à leur réputation d'où le non acte... et moi je n'ai pas osée m'enfuir de peur qu'on me retrouve et me ramène à la maison...

citron
Messages : 8
Enregistré le : mer. 25 janv. 2017 16:33

Re: adoption d'un enfant a particularité

Message non lu par citron » ven. 28 avr. 2017 00:11

je me permets de reformuler mon annonce, du coup,
JF de 38 ans de nationalité française ayant fait des études supérieures et handicapée (je perçois l'AAH, j'ai un logement et je perçois l'APL) cherche famille adoptive, dans un premier temps, de coeur. J'ai été maltraitée dans mon enfance et vie d'adulte mais j'ai beaucoup d'amour encore à donner... J'ai déjà pas mal coupé les ponts avec une bonne partie de ma famille qui vit à l'étranger.
De mon côté, j'aimerais adopter un(e) adulte de nationalité étrangère qui a elle aussi été maltraitée par ses parents.
J'aime beaucoup de choses dans la vie.
Choisir son enfant adulte à adopter doit être une chose sérieuse comme choisir ses futurs adoptants quand on est adulte.
Je remarque à ce propos que je préfère les gens ayant une haute éducation (je suis écolo, je préfère la compagnie des surdoués, je lis beaucoup etc). Je suis penseuse globale. Je m'entends bien avec les enseignants, chercheurs, artistes, artisans... J'adore les chiens aussi, cuisiner, voyager, les jeux de société (d'ambiance), danser... J'ai été déshéritée par mon père que je vois une fois tous les 10 ans. Je sais bien que ça ressemble à une mauvaise série tv pourtant, je crois que beaucoup d'adultes sont déshérités et abandonnés par leurs parents... en tout cas j'en connais d'autres que moi.
Je ne fais pas rapidement le ménage (j'ai des problèmes aux épaules, aux muscles, de l'asthme...) mais en même temps, je ne demande pas d'argent, lol.
Je pense être assez timide, au début d'une relation. Je pense être très indépendante d'esprit, du coup, je peux être sauvage mais en même temps, lorsque je m'attache, c'est pour la vie...

Répondre