adoption d'un enfant a particularité

Questions relatives aux adoptions d'enfants à besoins spécifiques : plus âgés, en fratrie, malades ou porteurs de handicap
Patricia01
Administrateur du site
Messages : 880
Enregistré le : jeu. 29 mai 2008 22:36
Localisation : département de l'Ain
Situation familliale : Mariée, 2 enfants (adoptées)
Profession, activité : enseignante
Profil adoption : Maman de deux adorables puces : l'une de 10 ans, arrivée d'Ethiopie à l'âge de 15 mois 1/2 via Passerelle, et l'autre, 7 ans, arrivée du Vietnam via Médecins du Monde en avril 2010 (chacune avec leur particularité : TDAH-dyspraxie-dysphasie pour la grande, hép B pour la petite) ; membre active EFA01
emailpersonnel : patphil01@yahoo.fr

Re: adoption d'un enfant a particularité

Message non lu par Patricia01 » sam. 13 mai 2017 14:04

J'aurais tendance à dire qu'une adoption, ça ne se lance pas de cette façon, par un post sur un forum. Il n'y a pas d'"agence matrimoniale" pour ce genre de chose. Peut-être parce qu'une adoption c'est pour la vie, on n'a pas droit à l'erreur, on ne peut pas revenir en arrière, alors qu'un mariage on peut le rompre. Je ne sais pas.
En fait, ce qu'il vous faut, c'est quelqu'un avec qui créer un lien durable. Qu'il se transforme un jour en lien adoptif, pourquoi pas.... Mais c'est quelque chose qui doit se faire plus tard, de façon réfléchie, une fois que vous vous connaissez bien. J'ai envie de vous suggérer de commencer par vous tourner plutôt vers des associations de parrainage, ça me semble plus correspondre à votre projet. Mais effectivement ça concerne plus des enfants grands ou ados... Quoique apparemment, après une rapide recherche sur internet, il existe plusieurs association proposant du parrainage de jeunes adultes. Peut-être que ça pourrait être une piste pour vous ?
Quoiqu'il en soit, je ne pense pas que vous trouviez une réponse ici, où se rencontrent surtout des parents qui cherchent des enfants à adopter, ainsi que quelques jeunes ayant envie de témoigner sur leur adoption. Ce n'est pas le même projet que le vôtre.
Patricia, maman de deux petites filles chocolat et miel (Ethiopie/Vietnam) de 12 et 8 ans

citron
Messages : 8
Enregistré le : mer. 25 janv. 2017 16:33

Re: adoption d'un enfant a particularité

Message non lu par citron » ven. 13 avr. 2018 00:15

merci pour votre réponse dont je ne sais quoi penser, au final... je connaissais un peu un genre d'association où c'était des jeunes qui s'occupaient de personnes âgées seules (mais cela me faisait peur car je ne disais que quand on est âgé et que les enfants ne veulent plus nous voir c'est qu'il y a un souci).
Donc, l'idée est bonne pour vos associations de parrainage mais je trouve aussi que ça fait un peu snob de ne vouloir que des enfants... comme si être adulte = être périmé et plus assez mignon ou malléable ou... trop cabossé par la vie ? ... si j'ai atterri ici c'est aussi que je n'ai pas trouvé un forum ou topic répondant à mes interrogations...
merci pour votre tentative d'aide, je pense que les choses changeront avec le temps, par contre, je vois que je suis une des pionnières en France à chercher à adopter un adulte qui ne serait pas l'enfant de mon conjoint...
http://www.france24.com/fr/20171127-foc ... -familiale
cela ne concerne que les hommes, toutefois... et oui, le Monde n'est pas encore juste mais je me bats pour qu'il change ;)
ps : je ne pense pas être considérée comme une jeune adulte :p, je n'ai pas trouvé d'association à part Parrains Par Mille pour les personnes de 3 à 25 ans... cela m'aurait intéressée pour moi-même mais je découvre cela trop tard (ce e sera pas faute d'avoir été voir des assistantes sociales quand j'avais 14 et 18 ans qui n'ont pas su déceler ma souffrance voire, ne me croyaient pas, tellement je suis douée pour cacher mes soucis, faut croire) et je m'occupe déjà pas mal de personnes en difficultés ou autres animaux. Si je commence à m'occuper d'un enfant dans cette association, il faudra que j'abandonne des êtres vivants, que je m'en occupe beaucoup moins, du moins... j'en ai un peu assez de m'investir beaucoup et de devoir couper les liens après... j'ai 39 ans tout de même... ce genres d'histoire, j'ai l'impression de ne pas arrêter de les vivre... on ne peut suivre un enfant comme cela et savoir qu'un jour on a de fortes chances de ne plus le voir que si on a déjà une famille à côté, quelquechose d'un minimum solide, selon moi... autant adopter dans ce cas ou se servir de ce concept pour s'entraîner à être un bon accompagnateur (je ne sais pas si je suis claire), dans l'optique d'être un parent suffisamment bon (étant donné le nombre d'entretiens avec des psy qu'on doit passer) ?
ps2 : j'ai eu une sorte de marraine qui a quitté ma région et a mal réagi quand je lui ai dit que j'avais été maltraitée (car elle connaît ma mère), sachant que son histoire est trouble aussi... donc, je ne crois pas que ce soit la bonne solution pour moi sauf à le dire la vérité dès le départ. Mais la question de l'âge reste. D'ailleurs, on dit qu'avec des parents maltraitants, on perd 20 ans de sa vie, cela a été exactement mon cas.

Répondre